Tags Posts tagged with "excuses"

excuses

par -

Le ministre des Affaires locales et de l’environnement Riadh Mouakher a tenu à s’excuser aux peuples algérien et libyen, suite à la vague d’indignation suscitée en Tunisie et en Algérie par ses dernières déclarations dans la capitale italienne.
“Je n’avais aucunement l’intention de nuire à l’image de l’Algérie et de la Libye avec lesquelles la Tunisie entretient des relations profondes et historiques qui dépassent ma personne et concernent les peuples de ces trois pays”, a-t-il déclaré, lundi à l’Agence TAP.
“Je présente mes sincères excuses si mes déclarations, involontaires, ont porté préjudice, directement ou indirectement aux Algériens et aux Libyens frères”.
Dimanche, le ministère algérien des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur tunisien Abdelmajid ferchichi pour lui demander de fournir des clarifications sur les déclarations de Riadh Mouakher.
Dans son intervention au cours d’une rencontre à Rome intitulée “la Tunisie, espoir en Méditerranée”, le 4 mai, Mouakher a déclaré qu’il préfère dire que la Tunisie se situe sous l’Italie plutôt qu’à côté de l’Algérie communiste et de la Libye qui connait des troubles.

par -

Le gendre de l’ancien président Imed Trabelsi a affirmé qu’il est prêt à présenter ses excuses dans un entretien télévisé et qu’il dévoilera toute  la vérité  aux citoyens tunisiens, a rapporté le quotidien Al Sarih, ce lundi 10 octobre 2016.

Son avocat Anis Boughatass a annoncé qu’Imed Trabesli lui a affirmé qu’il acceptera et respectera même toutes les conditions de la réconciliation.

On rappelle que l’Instance Dignité et Vérité (IVD) a annoncé qu’Imed Trabelsi a déposé un dossier de réconciliation auprès de l’IVD, affirmant que son dossier répond aux critères exigés et que des séances d’écoute ont déjà commencé.

par -

Dans un souci de parfaite transparence, la Clinique Internationale Hannibal voudrait porter à la connaissance de ses patients et du public l’ensemble des éléments la concernant, relatifs à ce qui est communément désigné par l’affaire des Stents, largement diffusée et commentée, à juste titre, au cours des dernières semaines.

Il est vrai que notre établissement a enregistré une non-conformité qui a été relevée par les  services du Ministère de la Santé lors du contrôle qu’ils ont effectué dans notre établissement en date du 23/06/2016. Nous le regrettons, nous nous en excusons auprès de nos patients et veillons à ce que cet incident ne se renouvelle dans aucun des départements de notre clinique pluridisciplinaire spécialisée dans les pathologies lourdes.

Il est cependant important de faire part des éléments complémentaires suivants :

-Cette non-conformité porte sur un dépassement de la date de péremption théorique de 18 Jours sur un stent nu sans conséquence sur la santé du patient .

-Cette non-conformité regrettable est la seule détectée sur environ 8000 cas traités par notre établissement depuis juin 2011, date de démarrage de notre plateau cardiologie. Nous sommes malheureusement dans ce que les spécialistes appellent intervalle de non-conformité statistique. Mais ce cas isolé est bien entendu de trop. Nous avons veillé à ce qu’il ne fasse pas l’objet d’une demande de remboursement auprès de la CNAM et avons immédiatement mis en place des mesures de vigilance additionnelles pour nous assurer que cela ne se reproduise plus

-Nous avons engagé notre établissement dans un processus lourd de certification autour de la sécurité du patient, qui a abouti en 2016 à l’obtention d’une certification européenne décernée par l’organisme France Accréditation. Nous continuons cet effort relatif à la sécurité des patients, la prévention de maladies nosocomiales à travers la revue régulière de nos process, la formation de notre personnel paramédical, le contrôle et la traçabilité de nos actes

Nous renouvelons nos regrets et excuses pour cet acte isolé, involontaire et nous faisons de notre mieux pour qu’il ne se reproduise plus.

par -

L’acteur et comique français Franck Dubosc a la dent dure contre ceux qui n’aiment pas son film “Camping 3”, du reste très apprécié dans l’Hexagone. Il avait très mal pris le fait que son oeuvre à succès ait heurté une partie du public marocain au point que le film ait été interdit aux moins de 16 ans à cause notamment d’un passage. Fortement courroucé, il avait alors lâché dans un entretien avec TéléStar que le Maroc avait “culturellement, dix siècles de retard”. Face au tolet que cela a provoqué au royaume chérifien, Dubosc s’est rétracté et a fait amende honorable sur son compte Twitter. “Je n’en pense pas un mot bien sûr”, a déclaré le comédien.

https://youtu.be/RuehQ8zr-fY

« Chers amis marocains, je suis désolé et tiens à m’excuser de mes propos malheureux et déplacés sur le ‘retard culturel’ de votre pays », a écrit Franck Dubosc dans un message posté sur son compte Twitter hier jeudi 16 juin. Cette volte face intervient une semaine après les propos coup de poing de l’acteur, qui n’ont pas du tout, vous l’imaginez, été du goût des Marocains.

« Je n’en pense pas un mot bien sûr, [ces propos] sont les dires d’un homme blessé et déçu qui voit son nouveau bébé interdit aux enfants dans un pays qui m’a si souvent accueilli », a affirmé Dubosc. « Là où mes enfants rient, les vôtres doivent fermer les yeux… C’est cela qui m’attriste », a-t-il ajouté, pour tenter de justifier son emportement difficilement compréhensible pour un type dont le fond de commerce est pourtant l’humour, le second degré. Sur ce coup le comique l’a perdu, le sens de l’humour…

Dubosc a fait le déplacement le début de ce mois, pour prendre part au Marrakech du rire, organisé par son pote Jamel Debbouze. C’est là qu’il a vu l’accueil qui a été réservé à son film, et il a vu rouge. Son film, qui fait pourtant tordre de rire le public français, n’a pas du tout fait le même effet aux Marocains, notamment « la séquence de nudistes sur une plage de volley-ball ». Cette partie a choqué les cinéphiles marocains, des femmes voilées et des enfants ont même quitté la salle, et ça ça n’a pas plu au comédien français. Pourtant il paraissait beau joueur dans une interview en déclarant, suite au fameux ‘Interdit aux moins de 16 ans’ : « Il y a beaucoup de travail à faire ». Mais il faut croire qu’il disait cela pour donner le change et qu’au fond de lui-même il était meurtri.

Enfin, il a présenté ses plus plates excuses au peuple marocain, l’affaire devrait, en principe, en rester là. Je dis bien en principe. Il faut attendre son retour au royaume, voir l’accueil qui lui sera réservé pour en avoir le coeur net…

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux