Tags Posts tagged with "expatriés"

expatriés

par -

Victime de la mode de l’autoflagellation et du pessimisme ambiant de ces dernières années, la cote d’amour de la Tunisie auprès de ses propres citoyens s’est sérieusement érodée. Mais les ressortissants français eux ne voient pas du tout les choses de la même façon, et trouvent que le pays du jasmin fourmille d’atouts charme qui en font une terre d’accueil presque idéale. Ce que d’ailleurs l’ambassadeur de France à Tunis ne cesse de rappeler, et même de manière véhémente. Et le dernier rapport du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères l’illustre parfaitement.

Ce document, qui prend le pouls de l’appétit des Français pour les destinations du monde, indique que la communauté française installée en Afrique du Nord a gonflé de 2,77% et s’établit à 119.271 ressortissants l’an dernier. Malgré tous ses déboires et ce qu’en disent les Tunisiens eux-mêmes, c’est dans leur pays que la communauté française a augmenté le plus, +3,9% en 2017. L’Algérie affiche +2,6% et le Maroc +2,5%. Sans surprise, la Libye emballe de moins en moins les Français, à cause de l’instabilité politique et de l’insécurité endémiques ; ils ne sont plus que 130 ressortissants à y résider, un recul de 28,3%.

Autre indication intéressante : La Tunisie est le 17ème pays où il y a le plus d’expatriés français avec 23.324 personnes enregistrées, soit près de 10.000 de plus en comparaison avec 2005. On en a recensé 54.000 au Maroc et plus de 41.000 en Algérie.
Enfin sachez que c’est en Suisse qu’il y a le plus de Français, 187.232 personnes. Puis viennent les USA, le Royaume-Uni et la Belgique…

par -

Mercer, une société mondiale de conseil leader en matière de santé, de richesse et de carrière, filiale de Marsh & McLennan Companies, a classé Port-Louis comme étant la meilleure ville sur le continent africain, selon leur enquête 2018 sur la qualité de vie. Port-Louis est 83e dans le classement mondial et numéro un en Afrique. La ville mauricienne est suivie par Durban (89), Le Cap (94) et Johannesburg (95).

Pour plus d’informations sur les classements de villes, visitez ici: https://goo.gl/fvvqL6

Télécharger le classement mondial de la qualité de vie: https://goo.gl/v4BftX

La ville africaine numéro une

« Comme en 2017, Port-Louis conserve sa position de leader en Afrique, suivi de Durban, Le Cap et Johannesburg qui se classent juste après la ville insulaire dans notre classement sur la qualité de vie. La qualité de vie fait partie des facteurs importants dont les entreprises tiennent compte lorsqu’elles préparent des stratégies à long terme pour savoir où se développer et implanter du personnel mondial », explique Carl Van Heerden, Responsable chez Mercer et Chef de la mobilité mondiale pour l’Afrique.

M. Van Heerden ajoute : « Le classement d’une ville dépend des conditions de vie locales, qui sont analysées selon toute une série de facteurs qui reflètent leur importance aux yeux des expatriés. Une infrastructure appropriée, des établissements de soins et la sécurité sont quelques-uns des aspects importants qui rendent une ville attrayante à la fois pour les talents et les entreprises. »

Publiée pour la première fois en 1994, l’enquête Mercer sur la qualité de vie est menée chaque année pour permettre aux entreprises et aux autres organisations internationales de rémunérer leurs employés de manière équitable lorsqu’ils sont envoyés dans des missions internationales.

Classement mondial

Vienne se place en tête du classement pour la 9e année consécutive, suivie de Zurich (2), Auckland et Munich, tous deux à la 3e place. Vancouver complète le top cinq à la 5e place et est la ville la mieux classée d’Amérique du Nord. Singapour (25), Dubaï (74) et Montevideo (77) sont les villes les mieux classées respectivement en Asie, au Moyen-Orient et en Amérique latine.

Cette année, Mercer fournit un classement séparé sur l’assainissement des villes, qui analyse les infrastructures d’élimination des déchets et des eaux usées, le niveau des maladies infectieuses, la pollution de l’air, la disponibilité et la qualité de l’eau de la ville, des facteurs qui sont tout aussi importants pour ceux qui choisissent d’y travailler et d’y vivre.

Victoria (58e) est la mieux classée sur le continent africain pour l’assainissement des villes, suivie de Durban (73) et de Port-Louis (80). Johannesburg est 81e, tandis que Le Cap est 84e sur la liste de l’assainissement des villes.

Honolulu surmonte le classement sur l’assainissement des villes, suivie d’Helsinki et Ottawa, 2e à égalité.

M. Van Heerden conclut : « L’enquête Mercer sur la qualité de vie est devenue un point de référence essentiel pour les multinationales, qui ont besoin d’une vue globale sur les conditions sur le terrain lorsqu’elles envisagent d’envoyer des employés mobiles à l’étranger. Notre méthode permet aux employeurs des multinationales de fournir à leurs expatriés des packages de rémunération justes et cohérents, lorsqu’ils souhaitent s’implanter sur d’autres marchés. »

Mercer produit des rapports individuels sur le coût de la vie et des logements locatifs pour chaque ville étudiée.

Pour de plus amples informations sur le classement des villes, cliquez ici (https://goo.gl/fvvqL6).

par -

L’Agence Tunisienne de Coopération Technique enregistre une évolution de 11.6% du nombre des placements réalisés au 31 Décembre 2017, soit 2120 recrutés tunisiens contre 1900 recrutés en 2016. Ces recrutements ont touché les domaines de l’éducation et de l’enseignement avec 784 coopérants qui se situe à la tête des recrutement représentant ainsi 37% des placements réalisés, de la santé avec 725 cadres de la santé, de l’administration avec 259 recrutés et de l’ingénierie avec 185 recrutés.

L’Arabie Saoudite reste à la première position en matière de recrutement des compétences tunisiennes avec 756 coopérants, soit 35.7% du total des recrutements réalisés, ensuite le Qatar avec 464 recrutés. Ainsi les pays arabes sont les premiers bénéficiaires avec 1476 recrutés, soit 69.6%, viennent ensuite les pays européens avec 321 coopérants, avec en tête la France avec 224 recrutés, suivi par les pays de l’Amérique avec 162 recrutés dont le Canada 112 recrutés.

En effet 67 commissions de recrutement se sont déplacées en Tunisie pour effectuer des entretiens avec les candidats tunisiens et prendre connaissance des ressources humaines disponibles, dont 23 commissions de l’’Arabie Saoudite, 11 du Qatar, 07 du Koweït, 13 du Canada, 03 commissions du Sultanat d’Oman, 03 des Emirats Arabes Unis, 01 du Bahreïn, 01 de l’Italie, 01 de l’Allemagne, 01 de la Mauritanie et 01 de l’Argentine ainsi que 02 sociétés étrangères non résidentes. En outre l’Agence a reçu 262 offres d’emploi dans différentes spécialités.

Par ailleurs et dans le cadre de la coopération bilatérale et triangulaire, 57 experts tunisiens ont effectué une mission d’assistance technique et ce en collaboration avec les partenaires internationaux tels que la GIZ, l’ONUDI, la BID, la BAD, le FAO et l’ESCWA, dans les domaines du Génie Civil, l’accompagnement des entrepreneurs, la promotion des investissements, la Médecine, la télécommunication, les statistiques, l’ingénierie forestière, l’éducation et divers autres domaines. L’Agence a organisé des sessions de formation au profit de 156 cadres africains et arabes dans les domaines de la pêche et la coopération technique, de la promotion des investissements, de la décentralisation, de la promotion de la femme et de l’éducation.

Il est à noter que le nombre total des coopérants tunisiens exerçant à l’étranger s’élève à 17701 au 31 décembre 2017.

par -

La fondation International SOS, une organisation sise aux Pays-Bas spécialisée dans l’évaluation et l’amélioration des conditions sanitaires, sécuritaires et de bien être des expatriés, a mis la Tunisie dans la zone “Risque de voyage Moyen”, en maintenant toutes les régions montagnardes et frontalières dans la zone risque élevé.

Cette évaluation correspond politiquement instables, avec des possibilités de protestations violentes, et d’actes de terrorisme. Les voyageurs et les expatriés dans ces pays risquent de faire face à des actes de violence de nature raciale, communale et criminelle, avec des moyens sécuritaires et d’urgence variables.

Le Maroc est évalué comme à “faible risque” de sécurité, alors que l’Algérie est à risque élevé, et que la Libye est à risque extrême.

En terme de sécurité routière, la Tunisie est un mauvais élève. Elle porte, avec son voisin la Libye, un classement de risque extrême, alors que l’Algérie et le Maroc portent un risque élevé.

par -

500.000 logements sont inoccupés en Tunisie, a déclaré le Directeur général de l’habitat au ministère de l’Equipement, Néjib Snoussi,  à Africanmanager, précisant que la plupart de ces logements sont la propriété de Tunisiens expatriés.

Il a affirmé que « parler d’un grand nombre de logements invendus et abandonnés alors que d’autres ménages sont à la recherche d’appartements pour en faire l’acquisition n’est pas correct », expliquant que les logements vacants ont des propriétaires qui refusent de les céder pour de multiples raisons, selon ses dires.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Des dirigeants d’affaires, des décideurs et des militants pour le développement se sont joints à plus de 200 délégués pour lancer le premier Forum...

Reseaux Sociaux

SPORT