Tags Posts tagged with "fades"

fades

par -

Une convention de crédit a été signée, mardi 10 avril 2018, en Jordanie, entre la Tunisie et le Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES), lors des Assemblées annuelles des institutions financières arabes qui se dérouleront les 10 et 11 avril courant à Amman. Ce crédit dont la valeur s’élève à 400 millions de dinars, contribuera au financement de la troisième tranche du Programme de développement intégré (PDI). Il est remboursable sur 30 ans, dont 7 ans de grâce et assorti d’un taux d’intérêt de 2,5%.
Le PDI dont le coût global est de l’ordre de 1000 millions de dinars profitera à 100 délégations dans tous les gouvernorats du pays et vise à créer une dynamique économique locale, à renforcer la création d’emploi dans les régions concernées et à y améliorer la qualité de vie.
Il permettra de soutenir la création des projets individuels productifs et de dispenser les formations nécessaires dans les secteurs de l’agriculture et de l’artisanat, outre le soutien des projets d’infrastructures et des équipements collectifs.
A cette occasion, le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Zied Ladhari, a souligné que “le FADES constitue l’un des principaux partenaires de la Tunisie dans la concrétisation de ses programmes de développement, dans les domaines des infrastructures, du développement humain et du développement régional “.
De son côté, le directeur général du FADES, Abdellatif Youssef Al-Hamad a réitéré l’engagement du Fonds à poursuivre son soutien à la Tunisie dans la concrétisation de ses projets de développement économique et social.

par -

La commission des Finances, de la planification et du développement à l’ARP a adopté, jeudi, un accord de prêt entre la Tunisie et le Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES), pour le cofinancement de la première tranche du projet de l’autoroute Tunis-Jelma, moyennant une enveloppe de l’ordre de 375 millions de dinars (MD).
Le ministre de l’Equipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire, Mohamed Salah Arfaoui, a annoncé, lors d’une séance d’audition organisée par la commission, à l’ARP, que le lancement d’un appel d’offres concernant ce projet est prévu en juin 2018. “Les travaux vont démarrer en 2019 et seront achevés fin 2021 pour la réalisation de cette autoroute de 186 km et d’un budget estimé à 1660 MD”, a-t-il dit.
Il a souligné que l’appel d’offres sera international, mais le ministère mise, en premier lieu, sur les promoteurs tunisiens et tient à les encourager à s’organiser dans le cadre de coopératives pour pouvoir s’engager dans la réalisation de mégaprojets.
Par ailleurs, Arfaoui a indiqué que son département a proposé, à la présidence du gouvernement, cinq projets à réaliser dans le cadre du partenariat public-privé, dont le projet de l’aménagement du lac Séjoumi, pour un coût de 460 MD, et qui fait actuellement l’objet de concertations entre des investisseurs tunisiens et internationaux.

par -

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, avait fière allure à la conférence internationale animée par l’éminent économiste français Jacques Attali, lundi 29 janvier 2018. Il a remis ça ce mardi, à Marrakech, à l’ouverture de la conférence “Opportunités pour tous : croissance, emploi et inclusion dans le monde arabe“, organisée à l’initiative du FMI, du FMA, du FADES et du Gouvernement marocain. Chahed a passé en revue les principales réformes engagées en Tunisie, ces dernières années, afin de réussir la transition politique et économique. “Nous sommes déterminés en Tunisie à faire réussir notre expérience, aux plans politique et économique“, a soutenu le chef du gouvernement, soulignant que le gouvernement comptera, pour cela, sur ses propres moyens financiers et sur le soutien de ses partenaires stratégiques.

La Tunisie a réussi sa transition politique, en jetant les bases d’un pays démocratique, comme en témoigne son classement, comme étant le seul pays “libre” du monde arabe“, (rapport 2018 sur la liberté dans le monde, publié par l’ONG américaine Freedom House), a-t-il rappelé, tout en convenant que la Tunisie souffre encore de difficultés économiques, “à cause du dysfonctionnement des moteurs de la croissance“.
Afin de surmonter ces difficultés, la Tunisie a mis en place une série de réformes portant sur les finances publiques, l’amélioration du climat des affaires, l’impulsion de l’investissement, et aussi, la mise en place de programmes sociaux, à même d’améliorer le bien-être des citoyens“, a-t-il affirmé.
Parmi ces programmes, Chahed a évoqué le projet de loi relatif à la sécurité sociale, qui vient d’être déposé à l’Assemblée de Représentants du Peuple (ARP), dont les principaux objectifs sont d’assurer un revenu stable aux familles nécessiteuses, une couverture sociale et de santé à l’ensemble des habitants et un logement pour chaque famille.
Il a, de même, fait savoir que notre pays oeuvre à assurer un climat sécuritaire adéquat, à améliorer le climat des affaires et à veiller à multiplier les opportunités d’emploi destinées aux jeunes. Enfin, le chef du gouvernement a souligné que “la croissance économique est un critère important pour mesurer le développement d’un pays, mais qu’il n’est plus suffisant, dans la mesure où la prospérité d’un peuple s’impose aujourd’hui comme un pilier indispensable pour assurer la stabilité sociale, et partant économique et politique dans la région arabe“.

Dans l’allocution prononcée à cette occasion, le chef du gouvernement marocain, Saadeddine El Othmani, a relevé l’impératif de mettre en place des solutions immédiates et des programmes d’urgence, afin de satisfaire, les attentes et les aspirations des peuples arabes, qui sont dans une situation délicate marquée par des changements socio-politiques. L’objectif étant de garantir l’impulsion de la croissance économique, tout en assurant une justice sociale, de manière à réduire “la frustration de nos peuples“.”Nous devons revoir nos leviers de développement et oeuvrer à les rendre plus innovants et plus compétitifs, et ce, en collaborant étroitement avec les différentes organisations internationales et régionales“, a préconisé El Othmani.

Pour sa part, la directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI), Christine Lagarde, a appelé à tirer profit de tout le potentiel de la région, pour assurer le développement socio-économique des pays, à travers notamment l’autonomisation des femmes et le soutien des jeunes promoteurs.
Elle a recommandé, en parallèle, d’améliorer le climat des affaires, d’impulser le secteur des TIC, de faciliter l’accès des PME au financement, de soutenir le secteur privé, de régulariser la politique de la taxation (élargir l’assiette fiscale) et d’améliorer l’infrastructure.

De son côté, le Directeur Général Président du Conseil d’Administration du Fonds Monétaire Arabe (FMA), Abdulrahman Al Hamidy, a mis l’accent sur l’impératif de diversifier nos économies, à travers la création de hubs pour l’innovation, d’encourager la créativité et l’esprit entrepreneurial.
Près de 50% de nos populations ont moins de 25 ans, c’est un atout que nous devons exploiter. Nous devons offrir à cette population jeune l’opportunité de s’accomplir, en leur facilitant l’accès au financement pour créer leurs propres projets, lesquels constitueront l’un des moteurs de croissance“.
Dans ce cadre, il a indiqué que près de 17 millions de petits projets dans la région sont bloqués à cause du manque de financement, recommandant d’assurer l’autonomisation des femmes. Il a, à ce propos, noté qu’uniquement 17% de la gente féminine arabe accèdent au financement, alors que la moyenne mondiale est aux alentours de 47%.

TAP

par -

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a entamé, lundi 29 janvier 2018, une visite officielle de deux jours au Maroc, où il prend part à l’ouverture officielle d’une conférence de haut niveau sur la promotion de la croissance, de l’emploi et de l’inclusion dans le monde arabe.
A cette occasion, Chahed donnera une allocution où il misera essentiellement sur la présentation des principaux programmes dédiés à l’impulsion de l’emploi en Tunisie.
Placée sous le thème ” Opportunités pour tous : croissance, emploi et inclusion dans le monde arabe “, la conférence sera marquée par la présence du chef du gouvernement marocain, Saad Eddine El Otmani, la directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI), Christine Lagarde, le Directeur Général Président du Conseil d’Administration du Fonds Arabe pour le Développement Economique et Social (FADES), Abdlatif Y. Al-Hamad et le Directeur Général Président du Conseil d’Administration du Fonds Monétaire Arabe (FMA), Abdulrahman Al Hamidy.
A l’ordre de jour de cette visite, le chef du gouvernement aura des rencontres avec son homologue marocain, Lagarde et Al Hamidy.

Organisée à l’initiative du FMI, du FMA, du FADES et du Gouvernement marocain, cette manifestation vise à favoriser un échange d’expériences, d’enseignements et d’idées sur les moyens qui permettront de créer des millions d’emplois grâce à la mise en valeur de nouveaux foyers et secteurs de croissance.
Dans un communiqué publié sur son site électronique, le FMI a souligné que les participants de différentes sphères (publique, privée et non officielle), échangeront leurs expériences, enseignements et idées sur les moyens de créer plus d’emplois en exploitant de nouvelles sources de croissance.
Ils débattront notamment de la multiplication des débouchés en faveur des femmes et des jeunes en misant sur l’innovation et l’esprit d’entreprise ainsi que sur la transparence et la technologie pour exploiter le potentiel de la région.

par -

Le président du Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES), Abdellatif Youssef Al-Hamad, a annoncé, lors de la Conférence internationale sur l’investissement, “Tunisia 2020”, qui se tient actuellement à Tunis, que le fonds est prêt à financier certains projets du secteur public proposés dans le cadre de cette conférence et ce, à hauteur de 1,5 milliards de dollars (3,3 milliards de dinars), soit 10% des projets publics proposés par la Tunisie .

Il est à rappeler par ailleurs que le gouvernement tunisien propose aux investisseurs étrangers environ 146 projets (dont 68 publics) touchant plusieurs secteurs économiques.

par -
Le président du Fonds Arabe du développement économique et social

Une convention de financement a été signée à Lima entre la Tunisie et le Fonds Arabe pour le développement économique et social (FADES), d’une valeur de 50 millions de dinars koweitiens (325 millions de dinars tunisiens), en marge des travaux des réunions annuelles, de la Banque Mondiale (BM) et du Fonds Monétaire International (FMI) qui se tiennent du 7 au 11 octobre courant, dans la capitale péruvienne.

Ce montant sera consacré d’après un communiqué publié dimanche par le ministère du développement, de l’investissement et de la coopération internationale, au programme de renforcement des routes classées (630 KM) et les pistes vicinales (630 KM) dans la plupart des gouvernorats du pays.

Cette convention a été paraphée par Yassine brahim, ministre du développement et Abdellatif Youssef Hamad, président du conseil d’administration du FADES.

Dans la cadre de sa participation aux réunions des institutions de Bretton woods à la tête de la délégation tunisienne, Brahim a exposé la situation économique et sociale en Tunisie ainsi que les difficultés enregistrées et les réformes programées. Il a en outre, présenté les grandes orientations du plan de développement quinquennal (2016-2020).

Le ministre a appelé, dans ce contexte, les partenaires de la Tunisie à prendre part à la conférence internationale sur le financement du prochain plan de développement, prévue pour début 2016, afin de prendre connaissance des grands projets inscrits dans le prochain plan et étudier les possibilités de contribuer à leur réalisation.

par -
Noureddine Zekri

Noureddine Zekri, secrétaire d’Etat au développement et à la coopération internationale, a déclaré que le Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES) financera la construction du barrage supérieur d’Oued Mellègue au gouvernorat du Kef.

Lors de son passage, ce mardi, sur Express Fm, Nourredine Zerkri a fait remarquer que la valeur de l’enveloppe que doit consacrer le FADES pour ce projet s’élève à 174 millions de dinars tunisiens.

par -
Le président du Fonds Arabe du développement économique et social

Le président du Fonds Arabe du développement économique et social (FADES) Abdellatif Hamad a déclaré, ce mercredi, lors de son rencontre avec le chef du gouvernement Mehdi Jomâa qu’un accord de prêt de 170 millions de dollars sera signé lors de la réunion des fonds monétaires en Tunisie, les 7 et 8 avril 2014.

Il a ajouté que le Fades est prêt à investir en Tunisie dans le domaine économique et social.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Le compte satellite du tourisme en 2017 publié par le Haut Commissariat au Plan (HCP) et rapporté par Telquel.ma, fait « ressortir une nette amélioration...

Reseaux Sociaux

SPORT

La joueuse de tennis tunisienne Ons Jabeur (101e mondiale) a poursuivi son aventure réussie au tournoi "Kremlin cup" de Moscou, doté de 767.000 dollars,...