Tags Posts tagged with "fermeture"

fermeture

par -

L’autoroute Tunis-Hammamet sera fermée, samedi 6 octobre 2018, au niveau du point kilométrique 39+500 dans les deux sens en raison des travaux d’installation des câbles électriques, a annoncé jeudi dans un communiqué la société Tunisie-Autoroute.
La fermeture sera effectuée sur deux intervalles d’un quart d’heure. Le premier de 9h du matin à 9h15mn et le deuxième du 10h45mn à 11h, souligne la mËme source, appelant les usagers de l’autoroute à faire preuve de prudence et à respecter les panneaux de signalisation.

par -

Le président de TABC, Bassem Loukil, a annoncé lors de la tenue des travaux de la première édition du Forum économique tuniso-libyen que le sujet de l’investissement est important entre les deux pays, notamment depuis que de nombreuses unités hôtelières et cliniques ont fermé leurs portes vu la dégradation de la situation sécuritaire. Il a affirmé que les investisseurs tunisiens sont prêts à garantir la réouverture de ces institutions à forte valeur ajoutée .

Loukil a également signalé que les domaines de partenariat entre les deux pays concernent plusieurs secteurs, à l’instar de la santé, l’agroalimentaire, les services….

par -

Une reprise progressive du trafic des passagers au niveau du poste frontalier de Ras Jedir est enregistrée, depuis dimanche matin, après l’annonce, samedi, de la décision unilatérale du ministre de l’Intérieur libyen de rouvrir le passage.
Les commerçants, à Ben Guerdane, espèrent que cette reprise favorise la circulation des marchandises, après une période de stagnation due à la fermeture du passage frontalier, durant plusieurs semaines.
Par ailleurs, le calme est revenu, dans la ville de Ben Guerdane, suite aux protestations qui ont éclaté, samedi, en réaction à la décision unilatérale du côté libyen de rouvrir le passage frontalier de Ras Jedir. Les manifestants ont empêché des voyageurs libyens de franchir la frontière, avant que les forces de l’ordre n’interviennent pour débloquer le passage.

par -

L’Union Tunisienne de l’industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA) a exprimé sa vive inquiétude suite à la poursuite de la fermeture du passage frontalier de Ras Jedir, affirmant à ce propos que les conséquences de cette mesure pèseront très lourd sur les opérateurs économiques tunisiens.

Dans un communiqué publié ce jeudi 30 août 2018, l’UTICA a affirmé que «la fermeture du passage frontalier qui se poursuit depuis juillet dernier a paralysé l’activité commerciale de plusieurs entreprises, dont notamment celles qui sont menacées de faillite à cause du sit-in des commerçants de Ben Guerdane».

On rappelle que des manifestants de Ben Guerdane protestent depuis deux jours contre la persistance de la crise due à la fermeture du passage frontalier de Ras Jedir, depuis deux mois.

par -

Le pont supérieur de l’Avenue de la République menant vers l’Ariana sera fermé dans les deux sens en alternance, à partir du lundi 30 juillet à minuit jusqu’à 5 heures du matin, en raison des travaux du changement des articulations du pont, a annoncé la direction régionale de l’équipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire dans un communiqué publié lundi.
La direction régionale a expliqué que ces travaux s’inscrivent dans le cadre de la maintenance des équipements des ouvrages techniques, appelant les usagers à la vigilance, à réduire la vitesse et à respecter les signalisations.

par -

Selon un communiqué du comité régional de suivi et de contrôle des espaces anarchiques, 77 espaces pour enfants anarchiques ont été fermés dans le gouvernorat de Sousse, et ce durant la période du 1er novembre 2017 au 20 avril 2018.

Cette décision a été prise suite à des visites d’inspection effectuées par le comité régional de suivi et de contrôle des espaces anarchiques, présidé par le gouverneur de la région.

par -

Le coordinateur général de l’Union des professeurs universitaires et chercheurs tunisiens, Nejmeddine Jouida, a évoqué vendredi 30 mars 2018, sur Mosaïque FM, la ruée de ses collègues vers l’étranger. Il a exposé des chiffres effarants pour illustrer l’ampleur du fléau, qui serait encore plus grave que la fuite des médecins, un peu plus médiatisée.

«Nous émettons aujourd’hui un cri de détresse face aux compétences universitaires qui quittent» la Tunisie, a déclaré Jouida. «D’après le secrétaire d’Etat à l’Immigration, 90 mille compétences tunisiennes ont pris le large dont 30 mille sont des chercheurs universitaires. Dans une étude récente de l’Institut tunisien des études stratégiques, on a appris que 80% des professeurs universitaires sondés désirent quitter le pays!», a-t-il ajouté.

D’après lui les professeurs universitaires qui ont mis le cap sur les pays du Golfe et d’autres destinations après le 14 janvier 2011 seraient plus de 4500. Une des conséquences immédiates de cette fuite massive des cerveaux est la fermeture de nombreux laboratoires de recherche pour manque de personnel compétent, selon le responsable.

par -

Le ministre de l’Industrie et des Petites et moyennes entreprises (PME), Slim Fériani, a souligné, samedi, que l’arrêt des deux unités encore en activité au sein de la société SIAP (Société industrielle d’acide phosphorique), à Sfax, demeure tributaire de la réponse de l’Agence nationale de protection de l’environnement (ANPE), alors que le député Chafik Ayadi eestime que “la fermeture totale de la SIAP est une décision qui doit émaner des citoyens de la région et non une décision technique“.
Répondant, lors d’une assemblée plénière de l’ARP, à une question posée par le député Chafik Ayadi et relative au maintien par le gouvernement du fonctionnement de la SIAP, malgré la décision de son arrêt et l’allocation d’investissements d’un montant de 75 millions de dinars pour des projets alternatifs, Fériani a fait savoir que “le ministère de l’industrie a établi un programme pour l’effectuation de visites de contrôle aux unités industrielles en 2018“.

Une délégation du ministère visitera la SIAP en cas de parution d’une décision de l’ANPE sur la poursuite du fonctionnement de cette société concernant la production de produits non polluants, a-t-il ajouté, faisant remarquer que le nombre des entreprises industrielles dépasse en Tunisie les 40 mille, ce qui exige un programme mettant l’accent sur les activités dangereuses.
Ayadi a soutenu que l’activité du phosphate n’est pas polluante en elle-même mais entrave l’activité économique dans la région et doit être arrêtée, soulignant que la région de Sfax a besoin du soutien de l’Etat pour la mise en place de nouveaux projets d’investissements.
Il s’est interrogé sur les causes du maintien en activité par le gouvernement de la SIAPE, dans la ville de Sfax à l’exception d’autres régions, ce qui est de nature à provoquer des discordes, selon lui.
La décision d’arrêt du fonctionnement de la SIAP “demeure du ressort des citoyens de la région de Sfax et non d’une décision venant de l’ANPE“, a-t-il précisé, qualifiant l’activité du phosphate de non productive et affirmant que la société a impacté les moyennes de croissance dans la région où l’activité économique ne doit pas être entravée par les autorités centrales.

par -

Des décisions de fermeture de quatre points de vente de pâtisseries ont été émises, mardi, a indiqué la directrice régionale de commerce Sihem Mabrouk.

Ces magasins, qui se trouvent à Moknine, Zéramdine et Monastir, ne respectent pas les conditions et normes d’hygiène et de propreté et utilisent des articles de conservation non hygiéniques.

Elle a ajouté que les campagnes de contrôle économique ont été renforcées en cette période qui coïncide avec la célébration des fêtes de fin d’année notamment dans les commerces de vente de volailles, de pâtisseries et de jouets.

par -

Les autorités chinoises ont ordonné la fermeture de plus de 13.000 sites internet qui ne respectaient pas loi ou les règles en vigueur, depuis le début de l‘année 2015, rapporte Reuters.

Les contrôles, déjà très stricts sur internet, ont été renforcés depuis l‘investiture du président Xi Jinping, il y a cinq ans, malgré l‘indignation des défenseurs de la liberté d‘expression. Pékin parle de mesures nécessaires pour empêcher la diffusion de contenus pornographiques ou violents et garantir la sécurité nationale comme la stabilité sociale.

Outre les 13.000 sites, près de dix millions de comptes ont également été fermés, ajoute Chine nouvelle, citant un rapport remis au comité permanent de l‘Assemblée nationale populaire. L‘agence ne précise pas la nature de ces comptes, mais il s‘agit probablement d‘abonnements aux réseaux sociaux.

Selon un sondage réalisé pour le rapport, plus de 90% des personnes interrogées sont favorables à l‘action des pouvoirs publics sur internet et 63,5% jugent que les contenus offensants ont visiblement diminué ces dernières années.

“Ces mesures ont un puissant effet dissuasif”, s‘est félicité Wang Shengjun, vice-président du comité permanent du parlement.

L‘accès à de nombreux organes de presse étrangers, aux moteurs de recherche et aux réseaux sociaux tels que Google ou Facebook est interdit en Chine.

par -

 L’enseigne française de vente de textile et de bazar bon marché TATI a annoncé sur sa page officielle facebook la fermeture définitive de sa boutique à la Soukra.

«Nous sommes au regret de vous annoncer la fermeture définitive de votre magasin TATI TUNISIE… Merci à toutes et à tous pour votre fidélité 
L’équipe TATI».

On rappelle que le groupe français TATI avait implanté sa première boutique en Tunisie le 8 mai 2016, à la Soukra.

par -

Un colloque sur la lutte contre la corruption a été organisé, mercredi à Sfax, par l’instance nationale de lutte contre la corruption et la section régionale des avocats de Sfax.
Les participants ont souligné que les activités polluantes de la Société industrielle d’acide phosphorique et d’engrais (SIAPE) à Sfax constituent un type de corruption qui a des lourdes conséquences sur l’environnement et le milieu urbain et entrave le développement dans la région.
Ils ont exprimé leur étonnement face à la non-application de la décision portant fermeture des unités polluantes de la SIAPE.
Ils ont appelé au respect des engagements relatifs au démantèlement des unités polluantes de la SIAPE et du droit de la région au développement et à un environnement sain.

Pour rappel, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, avait ordonné le 20 avril 2017, lors d’une descente sur le terrain, le démantèlement immédiat des unités polluantes de la SIAP, au nom du «droit des citoyens à un environnement sain». Manifestement le rêve des populations martyrisées n’aura duré que le temps de la visite. Chahed va devoir, personnellement, retourner au charbon pour que sa décision soit appliquée. Comme il devra le faire pour les prix, la spéculation, la corruption, l’environnement, les lenteurs administratives, les sit-in, etc. A croire qu’il faudrait le cloner, par milliers, pour que les choses fonctionnent à peu près correctement !

par -

Les brigades de contrôle économique à Mahdia ont émis des décisions de fermeture de trois abattoirs et 14 points d’élevage et de vente de volailles pour non conformité aux normes d’hygiène.
Ces abattoirs se trouvent dans les localités d’Essouassi, Ouled Chamekh et Borj Arif, a précisé le gouverneur de Mahdia Mohamed Bouden.

Pour assurer l’approvisionnement de la région en viande rouge, l’abattoir de Chebba rouvrira prochainement après le parachèvement des travaux de réaménagement qui ont couté 40 mille dinars, a-t-il ajouté.

La même source a souligné également qu’un nouvel abattoir sera construit à Ouled Chamakh moyennant une enveloppe de 14 mille dinars. Il devra entrer en service début mars 2018.

Pour ce qui est du secteur des volailles, la commission régionale de contrôle économique a effectué plus de 80 visites d’inspection à des points d’élevage et vente de volailles, à l’issue desquelles 14 décisions de fermeture ont été émises, a rappelé le gouverneur, affirmant que la commission projette de mener prochainement 500 visites et ce dans le cadre de la lutte contre l’abattage anarchique.

par -

La direction de l’Équipement, de l’Habitat et de l’aménagement du territoire de Tunis informe les usagers de la route nationale numéro 9 de la fermeture, durant la nuit entre le mercredi 20 septembre et le jeudi 21 septembre 2017, de 22H jusqu’au 5 heures du matin, de la partie reliant le transformateur de Sidi Daoud à la route nationale numéro 32 La Gouette-Gammarth et ce, dans les deux sens.

Dans un communiqué, le ministère de l’Équipement a expliqué que la dite route sera fermée afin d’achever les travaux de mise en place de la structure en acier du passage supérieur des piétons au niveau de Sidi Daoud.

par -

Selon les chiffres publiés mardi par la Fédération bancaire européenne (EBF), les banques de l’Union européenne ont fermé l’an passé quelque 9.100 agences, ramenées à un total de 189.000 à la fin 2016 (-4,6%). La baisse est constante depuis 2008 : plus de 20% des agences ont ainsi tiré le rideau, rapporte latribune.fr

Les effectifs ont été diminués de l’ordre de 50.000 emplois l’an passé et se situent à leur plus bas niveau depuis 1997 (date des premières données statistiques de la Banque centrale européenne), soit environ 2,8 millions de salariés, contre 3,26 millions en 2008. C’est tout de même un emploi sur 100 en Europe, se félicite la Fédération cité par la même source.

 

par -

Les émissaires du sit-in de Douz, Kalaa et Faouar ont paraphé ce samedi 26 août un document qui théoriquement met fin à la paralysie de l’économie de la région depuis 4 mois, notamment les activités des sociétés pétrolières et gazières.
La coordination du sit-in de Douz a avalisé les décisions du Conseil ministériel daté du 4 août 2017 et les correctifs apportés, selon Mosaïque FM.

Le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, est attendu sur les lieux dans la journée pour signer le PV de la réunion et assister à la réouverture des vannes du Sahara de Douz.

Suffisant pour ramener définitivement le calme et surtout faire revenir les entreprises pétrolières sur leur décision de tout stopper et de quitter le gouvernorat ? Wait and see

par -

Le secteur des industries du Textile et de l’Habillement est unanimement considéré comme stratégique pour l’économie nationale. Il est le principal secteur de l’industrie manufacturière en termes d’exportation, d’emploi et de valeur ajoutée.

Malgré la conjoncture économique et la fermeture de plusieurs usines de textile, le secteur résiste à peine pour bien se positionner à l’échelle nationale mais aussi internationale.

Le poids du secteur impose au gouvernement de rechercher les moyens de résoudre ses problèmes structurels et conjoncturels, d’améliorer les conditions de vie des ouvrières du textile, tout en œuvrant à repositionner la production nationale sur le marché mondial, lui assurer une meilleure intégration et une montée en gamme.

Selon des données récentes dévoilées par la Fédération nationale du textile (FENATEX), environ 350 entreprises ont fermé leurs portes et 40 000 emplois ont été perdus depuis 2011. De même, une dizaine d’entreprises implantées dans les régions intérieures du pays souffrent toujours de divers problèmes.

La Turquie a envahi les marchés !

Le président de la FENATEX, Belhassen Gherab, a affirmé que l’État n’a pas fait d’effort pour soutenir les produits textiles tunisiens et améliorer leur qualité.

Il a ajouté que plusieurs pays ont soutenu leurs industriels locaux afin qu’ils puissent améliorer la qualité et la compétitivité de leurs produits, comme la Turquie qui a envahi le monde avec ses marques textiles.

Sur un autre volet, il a précisé que la franchise a fortement nui à la production locale et a incité les décideurs tunisiens à prendre des mesures concrètes pour réguler le marché et soutenir les produits tunisiens qui se font de plus en plus rares à cause des accords de franchise.

On signale dans ce contexte que de nombreux commerçants et propriétaires d’usines ont, à maintes reprises, tiré la sonnette d’alarme et ont organisé des sit-in afin d’inciter le gouvernement à protéger le secteur de l’importation de produits turcs et à préserver les postes d’emplois. Mais aucune décision pertinente n’a été prise par les gouvernements qui se sont succédé, ce qui a poussé de nombreux usines étrangères à quitter le territoire tunisien pour s’installer au Maroc.

Le secteur compte 1.852 entreprises industrielles, employant chacune 10 personnes et plus. 1.548 d’entre elles produisent totalement pour l’exportation (soit 84%). 577 entreprises sont à capitaux 100% étrangers et 279 sont à capitaux mixtes. Les industries du textile et de l’habillement fournissent plus de 179.000 postes d’emploi, soit 34% de l’effectif total des industries manufacturières.

par -

Selon les données rapportées par le site Akher Khabar Online, la compagnie pétrolière et gazière australienne Cooper Energy a décidé de quitter définitivement le territoire tunisien.

Cette décision a été précédée par un renoncement progressif à ses travaux en Tunisie, en vendant ses parts dans le permis Bargou puis en cessant ses activités sur le permis Hammamet, qui devrait pourtant prendre fin en 2021, a ajouté la même source.

On rappelle que Cooper Energy s’est désengagée en 2016 de sa licence off shore à Nabeul tout en payant des compensations à l’Etat .

par -

La compagnie aérienne low cost Transavia Netherlands fermera à l’automne sa base de Munich pour mieux se concentrer sur son marché intérieur, dans le cadre du plan stratégique Trust Together de sa maison-mère le groupe Air France-KLM.

selon le site air-journal.fr, la fin de l’expérience bavaroise a été annoncée le 13 février 2017 a été faite par KLM Royal Dutch Airlines, les derniers vols de sa filiale spécialisée dans le vol pas cher depuis l’aéroport de Munich étant prévus à la fin de la saison estivale.

L’incertitude régnant sur « l’avenir à long terme » de la base de Bavière, explique la compagnie nationale néerlandaise dans un communiqué, Transavia « va continuer à investir dans le positionnement de sa marque, dans le numérique et dans sa flotte » afin de confirmer « sa position de leader low cost avec la plus grande part de marché aux Pays-Bas ».

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

Le chef d’entreprise et responsable syndical Rafaa Ennaifer est , à bon droit, vert de rage, à la vue d’articles vestimentaires tunisiens, vendus dans...

INTERVIEW

L'expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimasi a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

Le marché des assurances a réalisé un chiffre d'affaires de 73,3 milliards de dinars (mds DA) au 1er semestre 2018 contre 70,3 mds DA...

Reseaux Sociaux

SPORT