Tags Posts tagged with "fraudes"

fraudes

par -

La députée Monia Brahem a déclaré, lors de l’examen, ce mardi 27 décembre 2016, en plénière, du projet de la loi de finances complémentaire (2016), que 13 mille dossiers de corruption ont été déposés, jusqu’à ce jour, auprès de l’Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC) dont 140 dossiers ont été transférés au ministère public des différents tribunaux de première instance.

Ces dossiers portent sur l’appropriation de deniers publics, des fraudes dans les résultats des concours de recrutement, les transactions publiques et la gestion des services publics vitaux.

Monia Brahem a par ailleurs appelé à allouer à l’INLUCC les fonds nécessaires pour pouvoir accomplir les missions qui lui ont été confiées. Et la députée de préciser dans le même cadre que les 2 Millions de dinars consacrés à l’instance dans le cadre de la loi de finances 2017 sont très minimes et en déca des attentes.

“Avec quelles ressources financières et humaines l’instance va lutter contre la corruption!”, s’est exclamé Monia Brahem, appelant ainsi le chef du gouvernement, Youssef Chahed, à tenir ses promesses. Selon elle, Chahed a promis un nouveau siège pour l’INLUCC ainsi que la mise en place d’une nouvelle structure d’investigation et la création de 10 filiales régionales de l’instance. “Tout cela devait être mis en place avant la fin de cette année”, a-t-elle ajouté.

par -

La société tunisienne d’électricité et du gaz (STEG) a enregistré des pertes d’un million de dinars en 2015 à cause de la manipulation des compteurs par les abonnés pour réduire les quantités d’électricité consommées.
” 1500 cas de fraudes d’électricité ont été relevées l’année dernière dans la région “, a précisé le directeur du district de la STEG à Kasserine Zakaria Hrizi à la correspondante de la TAP.
Ces fraudes, qui portent notamment sur la manipulation des compteurs ou le raccordement illégal au réseau de la STEG, risquent de graves incidents et engendrent des coupures successives d’électricité, a-t-il rappelé, soulignant que ce phénomène concerne les foyers, les locaux commerciaux et même les usines.
Face à la recrudescence de ce phénomène, la société a renforcé les équipes de contrôle et procédé à l’installation de compteurs électroniques à l’extérieur des logements pour faciliter l’opération de contrôle.

par -

L’Organisation tunisienne pour informer le consommateur a mis en service depuis hier jeudi 16 juin 2016, une application qui permettra au consommateur de dénoncer les abus et fraudes qu’il subit au quotidien de la part de certains commerçants, a informé le président de l’organisation, Lotfi Riahi dans un communiqué rendu public ce vendredi 17 juin 2016 sur la page officielle du ministère du Commerce.

« Reclamy » est une application légère qui contient un système de géolocalisation et permet d’envoyer des photos. « Avec cette application, plus besoin de téléphoner. Les réclamations et dénonciations peuvent désormais être faites instantanément et elles pourraient être accompagnées de photos qui serviront de preuves», a expliqué le président de l’organisation.

En effet, durant la phase de test de cette App, l’Organisation a reçu quelques 150 réclamations de publicités mensongères, ventes conditionnées, marchandises non conformes aux normes et contrefaçons.

par -

Certes c’est Volkswagen qui avait été pris la main dans le sac, avec son système de trucage des moteurs pour passer entre les mailles des tests de pollution, mais à y regarder de plus près, tout le monde triche, ou presque. C’est ce que nous a annoncé le ministre allemand des Transports, Alexander Dobrindt, ce vendredi 22 avril 2016.

En enquêtant pour établir avec exactitude l’ampleur de la fraude du fleuron allemand de l’automobile, Volkswagen, les autorités ont découvert le pot aux roses. En fait, rien qu’en Allemagne, on a découvert que 16 marques automobiles utilisent la même technique pour ne pas être retoqué par les agences d’homologation. Un vaste scandale qui concerne cinq constructeurs allemands, le français Renault et les japonais Suzuki et Nissan.

Le ministre allemand a cité Alfa Romeo, Chevrolet, Dacia, Fiat, Hyundai, Jaguar, Jeep, Landrover, Nissan et Suzuki, Renault, en plus des fabricants allemands Opel, Volkswagen, Porsche, Audi et Mercedes. Tout ce beau monde a pris l’habitude de frauder. Mais il faut ajouter que la technique est différente de celle de Volkswagen, qui a installé sur 11 millions de véhicules diesel un logiciel qui permet de réduire drastiquement la pollution le temps des tests de contrôle. Sur la route évidemment on va polluer beaucoup plus, ce qui est très grave car c’est là où on pousse les moteurs. Alors que là les modèles qu’on vient d’épingler se contentent, si on peut dire, de désactiver le système de filtration des émissions polluantes dès que la température extérieure se rafraichit un peu. C’est formellement interdit par les normes européennes en vigueur du reste…

Le gouvernement allemand attend des fabricants qu’ils corrigent immédiatement ce système. Ils seront obligés de récupérer les voitures concernées. Pour les constructeurs allemands, cela fera 63 000 voitures à rappeler en Europe, a précisé M. Dobrindt. Une très mauvaise affaire pour l’industrie automobile.

Pour Volkswagen, le calvaire continue avec une perte de 1,6 milliard d’euros en 2015 annoncée ce vendredi, le premier bilan négatif depuis plus de 20 ans.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Elle, c’est une spécialiste du transport, un secteur où elle a fait presque toute sa carrière, qu’elle connaît, de la voiture particulière à l’avion,...

AFRIQUE

SPORT