Tags Posts tagged with "Grands projets"

Grands projets

par -

Une réunion très importante se tiendra ce vendredi 25 novembre 2016 au Palais présidentiel à Carthage, entre le chef d’État Béji Caïd Essebsi et une vingtaine d’hommes d’affaires tunisiens dont Hamdi Meddeb, Bassem Loukil et Jamel Mzabi.

Selon les informations rapportées par le quotidien Assarih, une annonce concernant le lancement d’une série de grands investissements dans les régions intérieures et la création d’emplois devra avoir lieu durant la réunion.

par -

Les articles du projet de loi portant sur “les dispositions exceptionnelles pour accélérer la réalisation de grands projets” ont suscité une grande polémique au sein de la Commission des finances, de la planification et du développement, relevant de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP).
Ainsi, le député Abderraouf El May a estimé qu’il n’est pas nécessaire de clôre le débat à propos de cette loi, demain mercredi 28 septembre 2016″, étant donné qu’elle, “n’a pas une importance stratégique, nécessitant de la soumettre à la séance plénière, le vendredi 30 septembre 2016”.
Le député Mourad El Hamaydi a estimé, pour sa part, que la Commission est en train de débattre d’une nouvelle loi, puisque le gouvernement a changé l’intitulé de la loi sur “l’impulsion du développement économique” et a augmenté le nombre de ses articles de 4 à 16.
“Nous sommes, donc, en train d’examiner une nouvelle loi, différente de celle adoptée par le conseil des ministres”, a-t-il ajouté, considérant que “les articles de cette loi ne permettent pas de lutter contre la corruption qui s’est propagée au niveau des marchés publics et des projets d’investissement publics”.
Le député Slim Besbès a indiqué quant à lui, que le fait d’accélérer l’adoption de ce projet, donnera au gouvernement, le temps nécessaire pour mettre en place une “unité des grands projets”, qui veillera sur l’application de cette loi et l’octroi des autorisations d’investissement, outre la solution des problèmes entravant la finalisation des grands projets.
Le gouvernement avait retiré, lundi, cette loi de la Commission des finances pour la déposer auprès du bureau de l’ARP, qui a décidé de la soumettre à ladite commission, en tant que nouvelle initiative législative.
Le président de la Commission des finances, de la planification et du développement, Mongi Rahoui, a estimé que les articles de ce projet de loi ne sont pas à même d’empêcher les abus et dépassements constatés dans les concessions et les grands projets publics ou privés ou encore réalisés dans le cadre du partenariat public-privé.
D’après lui, “adopter cette loi, serait reconnaitre tacitement l’existence de lacunes dans la loi de l’investissement adoptée, récemment par l’ARP”. Ainsi, il a appelé de ne pas inclure les projets privés dans cette loi.
“L’application de cette loi ne doit pas être tributaire de l’entrée en vigueur du Plan quinquennal de développement 2016-2020”, a t-il ajouté.
Le président de la commission a souligné, également, l’impératif de réviser le système juridique et les instruments de contrôle relatifs aux marchés publics, pour de mettre fin aux dépassements et à la corruption dans les projets d’investissement.
Plusieurs députés ont recommandé de déployer tous les efforts pour discuter les articles de ce projet, mais sans exiger de le soumettre à une plénière, avant fin septembre 2016.

par -

Le conseiller du Chef du gouvernement chargé des grandes réformes, Taoufik Rajhi a affirmé que la Tunisie a axé ses efforts, au cours des dernières années à réaliser les objectifs politiques ce qui a retardé l’agenda économique du pays.
Intervenant lors d’un symposium sur le thème « Le programme national des réformes majeures 2016/2020 : quel rôle pour l’ingénieur », le responsable a jouté que le gouvernement axe ses efforts sur le dossier économique et notamment le démarrage des grandes réformes programmées.
Et d’ajouter que la régression des indices économiques en Tunisie est lié à plusieurs problèmes structurels survenus depuis plusieurs années, notamment au cours de la décennie 1990/2010.
Pour Rajhi, la réussite des réformes économiques permettra de mettre en place un nouveau schéma de développement à même de réaliser les objectifs économiques et sociaux outre la garantie d’une justice entre les classes sociales et entre les régions.
Le symposium est organisé par le conseil national de l’Ordre des ingénieurs , la Konrad-Adénauer Stiftung et l’Association des tunisiens diplômés des universités allemandes.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux