Tags Posts tagged with "greve"

greve

par -

La grève du secteur du textile, programmée les 19 et 20 juillet 2017, n’aura pas pas lieu finalement. En effet un accord paraphé entre les syndicalistes et les représentants de l’UTICA ce mardi 18 juillet pour la hausse des salaires des employés du secteur a permis, in extremis, de sauver la situation, d’après Mosaïque FM.

par -
Des rencontres professionnelles B2B en Italie pour développer les opportunités d'affaires en faveur du secteur Textile-Habillement.

Le Groupement Professionnel du Textile, de la Confection et de l’Habillement de la CONECT exprime lundi dans un communique sa profonde inquiétude quant à la décision d’observer une grève les 19 et 20 juillet courant, annoncée par la Fédération du Textile de l´UGTT en date du 8 juillet 2017.
Cette décision serait lourde de conséquences et porterait préjudice aux secteurs textile et cuirs et chaussures déjà sinistrés et exposés à de sérieuses menaces d’aggravation du phénomène de fermetures d’entreprises et de pertes d’emplois, selon la confédération des entreprises citoyennes de Tunisie.
“La grande priorité pour toutes les parties concernées, le Gouvernement, les entreprises des secteurs du textile et des cuirs et chaussures et leurs salariés est aujourd’hui au sauvetage de ces deux secteurs clés et leur valorisation et repositionnement tant au niveau local qu’international”.
Les entreprises de ces deux secteurs continuent à souffrir d’énormes difficultés économiques et financières en dépit des dernières mesures annoncées par le Ministère de l’Industrie et du Commerce et qui n’ont toujours pas été mises en application.
De ce fait toute grève éventuelle aggraverait encore la situation et donnerait un signal négatif aux donneurs d’ordre du secteur à l’international.
Le GP Textile et Habillement de la CONECT lance un appel à la Fédération du Textile de l’UGTT pour un dialogue immédiat autour de ces préoccupations communes afin de convenir d’une feuille de route pour sauver ces secteurs et éviter les perturbations et les arrêts de travail nuisibles à la relance recherchée.

par -

La chambre nationale des minoteries tunisiennes, relevant de l’UTICA, a décidé, mercredi, de suspendre sa décision d’arrêt d’activité des minoteries, entamé le 8 juin 2017, après la compréhension qu’elle a relevée et la promesse de mettre en oeuvre ce qui a été convenu pour résoudre les problématiques relatives au secteur, dans un délai ne dépassant pas 15 jours.
La chambre a indiqué, mercredi, dans un communiqué que l’activité des minoteries se poursuivra et l’approvisionnement du marché en produits de base continuera, après les réunions tenues par les représentants de ces dernières avec le secrétaire d’Etat chargé du commerce les 10,11 et 12 juillet courant afin d’examiner les requêtes de leurs adhérents.
La chambre avait souligné la situation difficile que connaît le secteur des minoteries et dont la détérioration s’est amplifiée au vu du fort impact financier de l’échelle actuelle de calibrage des céréales depuis juin 2012.
Elle a également fait remarquer que, jusqu’à ce jour, les accords convenus avec les autorités de tutelle n’ont pas été exécutées concernant l’élaboration de l’échelle de calibrage à la vente aux minoteries dont l’entrée en vigueur était programmée pour le début du mois de juin 2017.
Par ailleurs, les dus des minoteries au titre du dédommagement des pertes causées par l’actuelle échelle de calibrage des céréales, depuis juin 2013 jusqu’à maintenant, n’ont pas encore été versés après l’abandon par les professionnels d’une grande partie de ces dus, pour avoir pris en considération la conjoncture économique difficile que le pays traverse.

par -

La grève générale observée mercredi a enregistré un taux de réussite de 100%, selon la secrétaire générale du Conseil de l’ordre national des avocats de Tunisie, Saida Akrémi.
Les avocats revendiquent la création de deux cours d’appel à Mahdia et à Siliana, comme convenu précédemment.
Akrémi a déclaré à l’agence TAP que les sections régionales de l’ordre des avocats a chargé un seul avocat dans chaque tribunal d’assister aux audiences de ce mercredi, qui ont été toutes reportées.
Elle a indiqué que les magistrats soutiennent ce mouvement de protestation.
Des représentants des avocats du Tribunal de première instance de Mahdia, du ministère de la Justice et de l’Ordre national des avocats de Tunisie avaient juste recommandé, au cours de deux séances tenues antérieurement, la création d’une cour d’appel à Mahdia, et ce, sans aboutir à une décision obligatoire.
De même, a-t-elle ajouté, une rencontre avait réuni des représentants du conseil supérieur de l’ordre judiciaire en présence du bâtonnier des avocats Ameur Mehrezi au cours de laquelle aucun engagement n’a été clairement annoncé pour la création de deux cours d’appel à Mahdia et Siliana.

Akrémi a souligné la détermination des avocats à poursuivre les mouvements de protestation pour appliquer cette décision et rapprocher le service de la justice des avocats et des justiciables.
Réuni le 28 juin dernier, le conseil de l’ordre des avocats avait annoncé son soutien aux revendications des avocats de Mahdia et Siliana.

Le conseil avait désigné le 5 juillet “jour de colère” qui sera marqué par l’organisation d’un rassemblement de protestation devant le Tribunal de première instance de Mahdia et appelé les avocats dans tous les tribunaux de la République à une grève générale avec présence sur les lieux de travail.

par -

La grève dans le secteur de l’agriculture, initialement prévue les 21 et 22 juin courant, a été reportée, indique un communiqué publié lundi par le bureau de presse du ministère des Affaires Sociales.
La grève a été reportée à l’issue d’une séance de conciliation tenue au siège du ministère, en présence du ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Samir Bettaieb et le chef de cabinet du ministre des Affaires Sociales, ElAid Trabelsi, précise le communiqué.
Une réunion de coordination est prévue entre la Fédération générale de l’Agriculture et les structures administratives concernées pour examiner les différents points présentés par la partie syndicale.
Les deux parties ont convenu d’organiser, le 13 juillet prochain, une réunion du comité central pour conciliation, selon la même source.

par -

Nabil Arfaoui, secrétaire général des agents du ministère des Technologies de l’information et de la Communication, a fait savoir ce lundi 19 juin 2017 que les employés du département observent une grève de deux jours aujourd’hui et demain mardi. Il a indiqué sur Mosaïque FM qu’ils entendent ainsi protester contre le retard pris par le versement de l’allocation de la couverture sociale décaissée par le trésor public, comme le stipule la loi et contre le gel des promotions des fonctionnaires, selon ses dires…

Il est aussi question de contester le déménagement dans un local qui ne serait pas adapté à leurs besoins. Le SG du syndicat dit avoir multiplié les démarches auprès du ministère pour se faire entendre, mais peine perdue, ce qui d’après lui les a obligés à utiliser la manière forte…

par -

Le personnel de l’hôpital local de Bir Ali Ben Khelifa a entamé, samedi 10 juin 2017, une grève ouverte sur fond des agressions subies par des cadres paramédicaux lors du transport des blessés dans un accident de la circulation survenu, vendredi après-midi, dans la région.
Les protestataires affirment qu’ils ont été agressés verbalement et physiquement par les agents de gardiennage de l’hôpital hospitalo-universitaire Habib Bourguiba à Sfax lors du transport des blessés de l’hôpital local de Bir Ali Ben Khelifa vers cet établissement.
Ils appellent les autorités régionales et le ministère de tutelle à accélérer l’aménagement du nouvel hôpital de Bir Ali Ben Khelifa et à le doter de services divers, d’équipements innovants et de personnel renforcé.
Le directeur régional de la santé à Sfax Imed Maaloul a affirmé que des sanctions administratives et des poursuites judiciaires seront appliquées contre que tous les agents qui ont commis ces dépassements, soulignant que les travaux du nouvel hôpital de Bir Ali Ben Khelifa seront bientôt achevés et que l’établissement ouvrira ses portes au plus tard début juillet prochain.

par -

La Fédération générale de l’agriculture relevant de l’UGTT a annoncé dans un communiqué rendu public jeudi,           une grève de deux jours pour les 21 et 22 juin 2017, dans toutes les délégations de l’agriculture, les sociétés, les agences, les mutuelles et les entreprises relevant du ministère de l’Agriculture.

Cette décision intervient suite à l’absence de solutions radicales à leurs revendications professionnelles, lit-on dans ledit communiqué.

par -

Les employés de la Société Tunisienne d’Assurance et de Réassurance (STAR) pourraient âtre amenés à observer une grève générale le 10 juillet prochain, a indiqué Bechir Khiari, secrétaire général de la fédération générale des banques et sociétés d’assurance dans une déclaration rapportée par Jawhara Fm.

La décision d’une grève générale sera maintenue dans le cas de la cession de 16% du capital de la STAR à son partenaire étranger qui possède déjà 35% de ses actions, a expliqué Khiari, soulignant la volonté des employés de garder un comité de gestion tunisien.

De son côté, le secrétaire général de l’UGTT, Chedly Jendoubi a fustigé, lors d’un point de presse tenu mercredi à Tunis, l’orientation du gouvernement vers la privatisation de la Star, “une institution nationale réussie”, selon ses dires.

par -

Les unions locales de l’industrie, du commerce et de l’artisanat de Djerba Houmet Souk, Midoun et Ajim ont annoncé mercredi, 24 mai 2017, dans un communiqué l’annulation de la grève générale qui devait être observée aujourd’hui, jeudi 25 mai 2017.
La suspension de la grève est intervenue après “l’engagement pris par le gouverneur de Médenine de tenir une réunion, le 31 mai courant, pour examiner les revendications des unions, en raison également de la coïncidence de la grève avec l’avènement du mois de Ramadan et de la tension qui monte dans certaines régions”.

La grève avait été décrétée pour protester, selon les unions, contre “le ciblage systématique des adhérents (commerçants, artisans et professionnels) par les structures administratives au plan local et régional, dont les services de la sécurité sociale, les bureaux de contrôle fiscal et en l’absence totale d’une équité fiscale entre les régions”.

par -

Prévue les 24, 25 et 26 mai, la grève des ouvriers relevant des sociétés d’amarrage, démarrage et gardiennage des navires au port commercial de Bizerte-Menzel Bourguiba a été annulée, rapporte la Tap.

Une réunion de conciliation, tenue mardi entre les parties intervenantes, a abouti à un accord portant sur l’allocation, par ces sociétés, d’une prime mensuelle de 35 dinars au lieu de 20 dinars aux employés du port et de leur faire bénéficier d’uniformes.

Par ailleurs, la direction du port va oeuvrer pour créer des espaces couverts de gardiennage et fournir aux agents des cartes d’accès professionnelles.

par -

Suite à la réunion tenue, aujourd’hui mardi 23 mai 2017, entre l’Union Tunisienne des Taxis Individuels et des députés à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), il a été convenu de cesser la grève dans le Grand-Tunis, rapporte Express fm.

On rappelle que les chauffeurs de taxi ont entamé depuis lundi 22 mai 2017 une grève générale dans plusieurs régions du pays.

par -

Les chauffeurs de taxis du Grand-Tunis ont entamé ce matin du lundi 22 mai 2017, une grève générale qui se poursuivra ainsi pour demain et après-demain, 23 et 24 mai prochain.

Les chauffeurs de taxis revendiquent leurs droits et dénoncent “l’indifférence et la dictature des autorités » à leur égard. Selon eux, les autorités demeurent indifférentes à leurs revendications et font la sourde oreille.

Ils ont également exprimé leurs refus du principe de la pluralité syndicale dans le secteur des taxis, imputant ainsi au chef du gouvernement la responsabilité du ralentissement des intérêts des citoyens et la corruption qui touche le secteur.

par -

Les agents de la Caisse Nationale des Assurances Maladies (CNAM) et de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) à Sousse ont entamé, jeudi, une grève de deux jours (18 et 19 mai) pour revendiquer le renforcement de l’effectif au sein de ces établissements.
Selon Brahim Zoghlami, membre du bureau exécutif de l’Union Régionale de Travail, le personnel des caisses sociales est en régression continue ces dernières années à cause du départ de plusieurs agents à la retraite sans qu’ils soient remplacés.
Les protestataires, a-t-il ajouté, réclament également une retraite complémentaire conformément à l’accord en date du 8 octobre 2014, ainsi que la prise en charge de l’assurance maladie pour les retraités.
La grève a été décidée suite à l’échec de la réunion de conciliation tenue, mardi 16 mai, à Sousse, à cause de ce que Zoghlami qualifie  d'”absence de sérieux” de la part de l’administration dans l’examen des revendications soulevées.

par -

Les employés de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et de la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) entament aujourd’hui, jeudi 18 mai 2017, une grève générale de deux jours. Cette grève se poursuivra ainsi pour demain, vendredi 19 mai 2017.

Brahim Zoghlami, membre du bureau exécutif de l’UGTT de Sousse a indiqué, mercredi, à Jawhara Fm que la grève a été annoncée suite à l’échec de la réunion de réconciliation, tenue mardi au siège de la délégation de Sousse ville.

par -

Le membre de l’Association des magistrats tunisiens (AMT) Anas Hmeidi a mis en garde contre le recours aux prélèvements sur les salaires des magistrats pour pénaliser les mouvements de protestation organisés récemment par le secteur.
Les magistrats s’opposeront à cette décision par tous les moyens et pourront même suspendre toute activité dans les tribunaux jusqu’à la fin de l’année judiciaire, a-t-il menacé.
Lors d’une conférence de presse mercredi à Tunis, Anis Hmeidi a estimé que cette forme de harcèlement est de nature à porter atteinte à la sécurité financière du magistrat et au principe de séparation des pouvoirs.
“Les revendications légitimes de l’AMT ont du embarrasser les autorités qui n’ont trouvé d’autre réplique que de prétendre que l’AMT ne représente pas les magistrats et qu’elle n’est pas habilitée à débattre des questions financières avec le ministère”, a-t-il lancé.

Citant l’article 9 des principes fondamentaux relatifs à l’indépendance de la magistrature inscrits dans la déclaration des Nations Unies (1985), Mohamed Beltaief, un autre membre de l’AMT, a rappelé que “les juges sont libres de constituer des associations de juges ou d’autres organisations, et de s’y affilier pour défendre leurs intérêts, promouvoir leur formation professionnelle et protéger l’indépendance de la magistrature”.
La sécurité financière et les conditions de travail dans les tribunaux sont les garants de l’indépendance de la magistrature et de ce fait ils sont au cœur des activités des associations judiciaires, a-t-il tenu à préciser.

Pour sa part, la présidente de l’AMT, Raoudha Karafi, a déploré l’absence de vision sur la réforme du secteur judiciaire et l’amélioration de la situation matérielle des magistrats. Elle a rappelé la vague de démissions dans le secteur et qu’elle impute à la détérioration du niveau de vie des professionnels.
Les magistrats avaient repris, lundi dernier, leurs protestations avec port du brassard rouge, dénonçant la dégradation e leur situation financière et des conditions de travail dans les tribunaux.
La reprise des protestations a été décidée lors du conseil national de l’AMT, réuni le 16 avril dernier.

par -

Le secrétaire générale de l’Association des magistrats tunisiens (AMT), Hamdi Mrad, a déclaré ce lundi 24 avril 2017 sur les ondes de Shems fm que tous les magistrats du pays observeront une grève de trois jours et ce à partir d’aujourd’hui.

Il a précisé que cette décision été prise suite au refus du gouvernement et du ministère de la Justice de négocier avec l’association en question concernant les conditions de travail dans les tribunaux.

par -

La fédération générale de la santé, relevant de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), a décidé d’observer une grève générale de deux jours dans l’ensemble des établissements publics. Dans un communiqué, la fédération a indiqué que la date de cette grève sera déterminée en coordination avec la centrale syndicale.

Les manifestants revendiquent la présentation de la loi n°24 à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) et le retrait de l’article 2 du statut général de la fonction publique.
La fédération a également décidé d’observer un rassemblement protestataire mardi 25 avril 2017 en signe de protestation contre les poursuites administratives et judiciaires des agents pour leurs activités syndicales.

par -

La compagnie aérienne Tunisair a démenti les informations qui ont circulé sur les réseaux sociaux selon lesquelles les pilotes ont entamé une grève. Dans un communiqué, la compagnie a indiqué qu’après la réunion qui a eu lieu dimanche 16 avril 2017, avec la direction générale, les pilotes ont fait savoir leur volonté de coopérer pleinement pour faire face à la pression au niveau du programme de vols élaboré en fonction de la fête de Pâques et la reprise des activités.

A cette occasion, Tunisair remercie ses clients ainsi que les pilotes pour la compréhension dont ils ont fait preuve, notamment dans cette situation exceptionnelle que connaît actuellement le trafic aérien.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les États-Unis et le Togo seront co-organisateurs du Forum de la loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique – Africa Growth...

Reseaux Sociaux