Tags Posts tagged with "Guinée"

Guinée

par -
Le 8 juin 2017, à Bruxelles le Commissaire européen pour la Coopération et le Développement International, M. Neven MIMICA et M. Moustapha Mamy DIABY, Ministre des Postes, Télécommunications et de l’Economie numérique de la République de Guinée, ainsi que Mme Brigitte COLLET, Ambassadrice pour les énergies renouvelables et la prévention des risques climatiques, représentant la République française, ont signé une déclaration conjointe pour une coopération renforcée dans le domaine de l’énergie durable. La cérémonie de signature a eu lieu dans le cadre des Journées Européennes du Développement à Bruxelles, un évènement qui réunit chaque année de nombreux pays et acteurs partenaires de l’Europe dans un but commun de développement et de coopération.

La déclaration conjointe vise à établir une plateforme pour le renforcement du dialogue politique et la coordination des acteurs afin d’accélérer l’accès des citoyens et des entreprises à des services modernes d’approvisionnement en énergie abordable, fiable et durable.

Par cet engagement (dans une coopération renforcée) la Guinée, la France et l’Union européenne souhaitent travailler étroitement pour relever les défis actuels du secteur de l’énergie que sont la mise en œuvre des réformes, la création d’un environnement favorable pour les investissements du secteur privé et la promotion de l’électrification rurale décentralisée. L’objectif est de rendre accessible au plus grand nombre une énergie moderne, de promouvoir un usage efficient des ressources d’énergie durable de la Guinée au premier rang desquelles son potentiel hydroélectrique et en encourageant l’utilisation de technologies modernes en milieu rural. L’augmentation des investissements et le transfert de savoir-faire à travers la participation du secteur privé seront au centre de cette coopération multilatérale.

Pendant la cérémonie de signature, le Ministre Diaby  a dit : « La République de Guinée est engagée dans la promotion de l’énergie durable pour ses citoyens, nous nous sommes engagés sur ce chemin en ratifiant avec d’autres pays africains l’accord de Paris sur le changement climatique. Nous espérons que beaucoup d’autres nous rejoindront sur ce chemin. Nous accueillons chaleureusement l’appui renouvelé des partenaires européens et nous gageons qu’en mettant en commun nos forces, nous serons capable de satisfaire les besoins grandissants en énergie des citoyens guinéens ainsi que des entreprises avec des services d’énergie propres, fiables et au meilleur coût. C’est notre engagement ferme. »

par -
  • L’activité économique rebondit en Guinée, avec des signes indiquant une croissance continue de plus de 6 pourcent.
  • La consolidation budgétaire comportant une augmentation des revenus et une réduction des dépenses publiques a permis de ramener le déficit budgétaire de base à 0.7 pourcent du PIB en 2016.
  • Le FMI estime qu’augmenter les dépenses d’infrastructure tout en préservant la stabilité macroéconomique permettra d’améliorer les perspectives d’une croissance pour tous à long terme.

Une mission du FMI dirigée par Giorgia Albertin a séjourné à Conakry du 15 au 25 Mai 2017 dans le cadre d’une mission technique pour discuter de l’évolution de la situation récente et des perspectives économiques et financières de la Guinée. Cette mission avait aussi pour but de préparer le terrain pour une future mission de négociation d’un nouveau programme appuyé par le FMI. À la fin de la mission, Mme Albertin a fait la déclaration suivante :

« Après le ralentissement enregistré en raison de l’épidémie de fièvre a virus Ebola, l’activité économique a rebondi en 2016, avec un taux de croissance réelle du PIB estimée à 6.6 pourcent, grâce notamment à une production minière en augmentation du fait du démarrage des nouveaux projets, un accroissement de la production agricole et de la production d’électricité »

« L’inflation moyenne est restée modérée à 8,2 pour cent en 2016, reflétant une augmentation mesurée des prix des produits alimentaires, une stabilité du taux de change et une politique monétaire prudente »

« Les efforts de consolidation budgétaire ont permis de réduire le déficit budgétaire de base en 2016 à 0.7 pourcent du PIB sous l’effet conjugué d’une augmentation des revenus et d’une réduction des dépenses »

« Les importations ont fortement augmenté, suite aux nouveaux projets d’investissements dans le secteur minier et ont été financées par un large afflux d’investissements directs étrangers. Les exportations se sont accrues, tirées par les produits agricoles, la bauxite et l’or »

« Les perspectives de croissance de l’économie guinéenne restent favorables. Pour 2017, la croissance devrait continuer à être robuste à 6,7 pourcent, grâce à la poursuite de la bonne performance du secteur minier, une accélération des activités de construction dans l’hôtellerie et l’énergie, ainsi qu’une bonne performance agricole »

« Il sera important de préserver la stabilité macroéconomique, assurer une croissance saine du crédit bancaire au secteur privé et promouvoir une croissance économique plus forte et qui bénéficie à toute la population »

« Augmenter les investissements en infrastructure, tout en préservant la stabilité macroéconomique et la viabilité de la dette, sera également important pour réaliser le potentiel de croissance de l’économie guinéenne »

« L’équipe du FMI remercie les autorités pour leur hospitalité et pour les discussions constructives »

La mission a rencontré le Premier Ministre, Mr. Mamady Youla, le Président de l’Assemblée Nationale, Mr. Claude Kory Kondiano, la Commission Économique et Financière de l’Assemblée Nationale, le Ministre de l’Economie et des Finances, Mme Malado Kaba, le Gouverneur de la Banque Centrale de Guinée, Mr. Lounceny Nabé, le Ministre du Budget, Mr. Mohamed Doumbouya, les ministres de l’Energie et de l’Hydraulique, Mines et Géologie, Agriculture, les ministres conseillers du Président de la République et d’autres hauts fonctionnaires du gouvernement. La mission a également rencontré les partenaires internationaux, ainsi que les représentants du secteur privé et de la société civile.

par -

Cent cinquante tonnes de déchets hautement toxiques seront acheminées dans les prochains jours vers la France, selon le site Africanews.

Sortis de la raffinerie d’alumine de Friguia, la plus grande d’Afrique, ces déchets seront d’abord traités puis détruits.

C’est l’une des mesures contenues dans l’ambitieux projet de protection de l’environnement dont s’est doté la Guinée, via son ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts. Il s’agit de se débarrasser, d’ici à 2020, des déchets les plus toxiques, selon la même source.

par -

Grant Thornton Guinée et Tunisia-Africa Business Council (TABC) ont scellé un partenariat à Conakry, lundi 27 mars 2017, pour fixer le cadre du développement des entreprises tunisiennes en Guinée.
L’accord a été signé par le secrétaire général de TABC, Anis Jaziri et le directeur général de GT Guinée, Amadou Barry.

Le texte stipule que Grant Thornton Guinée prendre toutes les dispositions pour accompagner les entrepreneurs tunisiens affiliés au TABC qui souhaitent prospérer sur le marché guinéen. Ces interventions vont de la phase de prospection à la concrétisation des projets.

A noter que Grant Thornton est l’un des ténors mondiaux en la matière, elle compte plus de 47.000 professionnels de l’Audit et du Conseil qui s’activent dans 140 pays à travers le monde.

par -

Le comité de normalisation de football guinéen a annoncé mercredi la désignation de Mohamed Kanfory Bangoura dit Lappé nouvel entraîneur de la sélection national (Syli) en remplacement du technicien français, Luis Fernandez, rapporte la fédération guinéenne de football sur son site internet.
Le nouveau technicien a été choisi pour diriger le Syli A lors des éliminatoires de la coupe du monde 2018 où il figure dans le même groupe A que la Tunisie, la RD Congo et la Libye.
“Quant au candidat français Jean Marc Nobilo, son dossier a été également retenu par le comité de normalisation pour le recruter au sein de la direction technique nationale afin d’appuyer la réalisation et la mise en œuvre d’une politique cohérente de développement du football et une équipe nationale performante d’ici 2023, l’année d’organisation de la coupe d’Afrique en Guinée”, précise la fédération.
Ibrahima Blasco Barry, secrétaire général de la fédération guinéenne de football, a précisé que le processus de recrutement du nouvel entraîneur du Syli national, a été déclenché après la séparation à l’amiable avec le précédent entraîneur.
En accord avec le ministère des sports, le principal employeur, la fédération a aussitôt lancé, a-t-il ajouté, un appel de candidatures à la date du 30 juin. Au dépouillement, qui a eu lieu le 4 juillet, sur 43 candidats en norme, quinze ont été retenus, puis cinq enfin.
“Les cinq présélectionnés sont passés à l’interview. Aujourd’hui (mercredi), le secrétariat a planifié les interviews par ordre alphabétique des noms. Sur les cinq, l’un d’entre eux était mêlé dans des problèmes judiciaires. C’est le cas du Belge Paul Put, qui est cité dans des affaires de paris truqués dans son pays”, a révélé le secrétaire général.
Ce sont : le guinéen, Bangoura Mohamed Kanfory, le franco-allemand Rohr Gerno, les français Nobilo Jean Marc, Bernard Simondi et le Belge Paul Put ont répondu au timing.
A la délibération, la fédération a statué sur les quatre cas, Paul Put étant cité dans une affaire judiciaire. “On peut se tromper de choix. Mais on a fait un choix unanime. Au terme des délibérations, deux candidatures ont retenu l’attention par rapport à la connaissance du football guinéen. C’est ce qui nous a permis de retenir deux, celles de Jean Marc Nobilo et de Mohamed Lappé Bangoura”, a expliqué M. Barry.
“De par la cohérence et la pertinence des deux projets, de par leur expérience, de par la prétention salariale et du plan des trophées remportés, le choix est tombé sur Mohamed Lappé Bangoura. Nous pouvons nous tromper mais nous avons eu des partages de point de vue”, a-t-il affimé.
La Guinée ne s’est pas qualifiée pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) prévue en 2017 au Gabon, rappelle-t-on.
Bangoura avait entraîné le club phare de Guinée Horaya Conakry et la sélection des joueurs locaux lors de l’édition du Rwanda.
Il s’est déclaré heureux de prendre en charge le Syli national. “La Guinée compte des joueurs ayant la double nationale dont on peut compter sur eux et d’autres joueurs de qualité qui peuvent en faire partie également”, a-t-il ajouté.
La Guinée sera le premier adversaire de la Tunisie dans les éliminatoires du Groupe A, le 3 octobre prochain à Radès. Le match retour est prévu le 2 octobre 2017.

par -

– La sélection tunisienne des joueurs locaux a achevé sa préparation dimanche à Kigali, avec une séance légère sur la pelouse artificielle du stade Miamy Rambo, en prévision de son premier match en championnat d’Afrique des nations (Groupe C), lundi face à son homologue guinéenne.
Au vu de cette dernière séance, le staff technique, conduit par Hatem Missaoui, semble avoir opté pour une équipe titulaire à tempérament offensif
Le onze titulaire serait composé de Rami Jeridi dans les buts, Ali Maaloul, Zied Derbali, Zied Boughattas, Iheb Mbarki ou Hamza Mathlouthi, en défense, Amine Ben Amor, Karim Aouadhi, Saad Beguir, Mohamed Ali Moncer à l’entre jeu, Ahmed Akaichi et Adem Rejaibi, en attaque.
A propos des blessures, le médecin de la sélection, Montassar Chehour, a précisé à l’envoyé spécial de l’agence TAP, qu’elles sont légères, exceptée celle du gardien Zied Jebali qui exige un repos de trois jours et du milieu de terrain Abdelkader Oueslati, tous les deux ne pouvant renforcer le onze national lundi.
Il a estimé que “la pelouse artificielle de cinquième génération aidera les joueurs de la sélection nationale à donner le meilleur d’eux-mêmes sans effets nocifs sur leur santé”.
A la veille de l’entrée en lice du onze national, l’ambiance est bien sereine dans le camp des joueurs qui mettent l’accent sur l’importance de réussir leur début de compétition tout en faisant preuve de prudence.
Ainsi Hamza Mathlouthi a souligné la nécessité pour le onze national “de prendre au sérieux le onze guinéen en optant pour une grande application dés le début de compétition sans trop de précipitation”.
Son coéquipier en défense Zied Boughattas, qui composera l’axe central avec Zied Derbali, a assuré que la sélection nationale “fera de son mieux pour livrer une bonne prestation, montrer ses moyens réels et éviter
d’être surprise par les contre-attaques de l’adversaire guinéen qui a dipose de grandes qualités techniques”.
“Les joueurs du onze national sont déterminés à défendre crânement les couleurs tunisiennes, à commencer par le premier match face à la Guinée, pour faire taire les détracteurs qui prétendent que certains joueurs hésitent à prendre part au championnat d’Afrique des nations,”, a relevé pour sa part Karim Aouadhi.
Le milieu de terrain du CS Sfaxien s’attend toutefois à “une première rencontre difficile face à un adversaire guinéen qui applique la tactique du bloc défensif”.
Le coup d’envoi de la rencontre Tunisie-Guinée, dirigée par l’arbitre sud-africain Daniell Bennett, sera donné lundi à 14h00, HT.

TAP

INTERVIEW

Le Directeur général de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII), Samir Bechoual, a appelé à l’institutionnalisation de la campagne d’interpellations et...

AFRIQUE

Mohammed VI n'est pas content et l'a fait vertement savoir aux ministres, qu'il a réunis hier dimanche 25 juin 2017 à Casablanca, pour le...

SPORT

Reseaux Sociaux