Tags Posts tagged with "Hakim Ben Hamouda,"

Hakim Ben Hamouda,

par -

La hausse des prix de pétrole à l’échelle mondiale a faussé les calculs du gouvernement tunisien qui malgré les alertes des experts n’a pas réagi à temps. Cette alerte devient une réalité et personne ne peut plus en douter, surtout depuis que le prix du baril de brut léger américain se rapproche des 76 dollars. Un taux qui devrait bouleverser davantage les calculs et obliger le gouvernement tunisien à augmenter les prix des carburants et des autres produits.

A cet égard, l’ancien ministre des Finances Hakim Ben Hammouda a indiqué dans une déclaration à Express Fm, jeudi 10 mai 2018, que la décision du président Donald Trump de se retirer officiellement de l’accord nucléaire iranien est loin d’être une surprise, en expliquant que cette décision pourrait avoir de graves répercussions sur l’économie et la sécurité mondiale.

Il a aussi indiqué que 2018 sera une année difficile à la lumière des évolutions observées dans la région, notamment au niveau des prix du pétrole, faisant savoir à ce propos qu’une hausse de 1 dollar du prix du baril engendra un déficit dans les finances publiques de l’ordre de 300 millions de dinars. Il a souligné la fragilité du budget relatif à l’exercice 2018.

Dans le même ordre d’idées, il a fait savoir que les cours pétroliers ont dépassé les 70 dollars et risquent encore d’augmenter d’ici la fin de l’année avec les tensions au Moyen-Orient et les évolutions en Arabie Saoudite.

Et d’ajouter que l’augmentation du prix du baril de pétrole à 70 dollars aura un impact négatif sur le budget de l’Etat. Et il sera difficile de rétablir les équilibres financiers durant l’année prochaine.

A noter que le prix du baril de Brent ne cesse de grimper pour franchir le seuil des 70 dollars, une première depuis plus de trois ans.

par -

La décision prise par l’agence de notation Fitch Ratings qui a confirmé les notes de défaut émetteur à long terme en devises étrangères, de la Tunisie à “B+” avec perspective stable, constitue un message au gouvernement et aux institutions financières internationales, a affirmé, dimanche, l’expert économique et ancien ministre des finances Hakim Ben Hamouda.
” Il s’agit d’affirmer l’importance des relations et des accords entre le gouvernement tunisien et ces structures qui représentent le garant de financement de l’économie nationale “, a-t-il encore indiqué.

Dans une déclaration à TAP, Ben Hamouda a souligné que le rapport publié par Fitch Rating, vendredi après-midi, évoque une question importante, à savoir que les équilibres financiers du pays sont étroitement liés à ses relations avec les instances financières internationales.
Il a, en outre, indiqué que l’agence de notation avait revu à la baisse la notation souveraine de la Tunisie, au cours du mois de février dernier, alors que cette fois, elle confirme ses notes de défaut émetteur à long terme en devises étrangères, avec perspective stable.
Et d’expliquer cette position, par l’amélioration de la situation sécuritaire, d’une part, et la situation économique, d’autre part.

L’expert a, par ailleurs, rappelé qu’outre ces développements relativement positifs, le rapport de Fitch a évoqué les risques auxquels peut faire face le pays, au cours des prochains mois, notamment, ceux liés aux domaines politique et sécuritaire.
Le volet politique concerne l’absence de stabilité et la vulnérabilité des institutions politiques. S’agissant du volet sécuritaire, le rapport évoque les dangers sécuritaires qui menacent le pays malgré l’amélioration de la situation sécuritaire par rapport aux années précédentes.
Ben Hammouda qualifie la position de l’agence de ” position d’attente “, estimant que l’institution de notation réaffirme sa décision prise en février et qui concerne la baisse de la notation souveraine de la Tunisie à B positif, en attendant le développement des situations économique et sécuritaire au cours des prochains mois.

par -
499 est le nombre des projets bloqués dans les régions

499 est le nombre des projets bloqués dans les régions, annoncé le ministre de l’Economie et des Finances, Hakim Ben Hamouda au cours de son intervention sur Nessma TV. Ce blocage est dû selon lui, à plusieurs facteurs.

Pour ce faire, une task-force regroupant plusieurs spécialistes a été créé récemment dont les travaux démarreront au cours de cette semaine et ce à l’occasion des visites sur terrain du chef du gouvernement.

D’après Hakim Ben Hamouda, la mission principale de cette task-force est d’examiner les problèmes confrontés par ces projets dans chaque région et de trouver les solutions adéquates.

FOCUS 🔍

Comme à l’accoutumée, la BIAT- Banque Internationale Arabe de Tunisie – lance sa campagne estivale à destination des Tunisiens Résidents à l’Etranger « TRE...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Nigeria Air, c’est le nom de la compagnie aérienne nationale que le pays le plus peuplé d’Afrique va lancer d’ici la fin de l’année....

Reseaux Sociaux

SPORT

"On essaie de trouver un accord, Nice, Balotelli et nous", a déclaré le directeur sportif de l'Olympique de Marseille, Andoni Zubizarreta, au sujet de l'éventuelle arrivée...