Tags Posts tagged with "hausse"

hausse

par -

La production de l’huile d’olive, dans le gouvernorat de Bizerte, devrait atteindre 21 mille tonnes, selon les prévisions pour 2017, contre 8,076 mille tonnes l’année dernière, soit une hausse de 260%, a souligné à l’agence TAP le commissaire régional au développement agricole, Khelifa Hammami.
Les oliveraies dans la région s’étendent sur une superficie de 15 mille hectares dont 8500 ha d’oliviers productifs et 1 million de pieds d’oliviers.
L’aménagement de 4700 hectares de nouvelles oliveraies a déjà démarré.

par -

A ceux qui sont énervés par la hausse des tarifs des cigarettes, le ministre-conseiller auprès du chef du gouvernement Taoufik Rajhi a rétorqué ceci sur Shems FM ce lundi 03 juin 2017 : «L’augmentation du prix des cigarettes est une décision conforme à une recommandation de l’OMS» (Organisation Mondiale de la Santé). Il a ajouté : «Un paquet de Marlboro à l’étranger coûte aux environs de 8 euros. Ce n’est pas un produit de première nécessité ! L’OMS recommande une augmentation annuelle du prix des cigarettes afin de freiner la consommation».

Rajhi a indiqué au passage que ce produit pèse lourd sur le budget de l’Etat, à cause des soins médicaux.
Pour étayer davantage la décision des autorités tunisiennes, il a rappelé qu’une disposition de la loi de Finances 2017 stipule une hausse du prix des cigarettes. «Une augmentation qui devait avoir lieu depuis le début de l’année», selon le ministre-conseiller.

par -

Le Comité des constructeurs français d’automobiles anticipe une croissance entre +3% et +4% cette année, ce qui correspond à un marché de 2,15 millions de voitures neuves, rapporte Les Echos.fr.

Les constructeurs automobiles présents en France retrouvent le sourire. La croissance des ventes dans l’Hexagone devrait se situer entre +3% et +4% cette année, au lieu des +1% et +2% anticipés précédemment.

Sur le premier semestre 2017, la croissance a en effet accéléré. Elle atteint désormais 3%, contre +2,3% au cumul sur les cinq premiers mois. “Nous imaginons que la croissance va continuer cette année ça donnerait un marché français qui repasserait clairement la barre des deux millions” de voitures particulières neuves immatriculées, a souligné le président du CCFA, Christian Peugeot. Le chiffre exact du CCFA se situe désormais autour de 2,15 millions d’unités.

L’an dernier les immatriculations en France avaient dépassé de justesse ce seuil symbolique, pour atteindre 2,015 millions d’unités, soit +5,1% par rapport à 2015.

par -

Nous croyons savoir, de source bien informée et digne de foi, que la décision aurait été prise au ministère de l’Energie de réviser les prix des carburants à la hausse. L’information a été déjà donnée à Africanmanager par le ministre conseiller Taoufik Rajhi, qui annonçait cela dans le cadre du système de réajustement automatique des prix des carburants qui devait être opérée en 2018. Les choses semblent s’accélérer et le détail de cette décision serait en train d’être concocté ce samedi entre les murs de la société Agil ou SNDP.

Selon nos sources, tous les prix de l’essence devraient enregistrer une hausse de 100 millimes au litre  et de 90 millimes pour le gasoil. Cette augmentation devrait entrer en vigueur à partir de ce soir à minuit

par -

Le ministère des Affaires Sociales annonce dans un communiqué publié mardi 06 juin 2017 que dans le but d’améliorer le pouvoir d’achat des travailleurs payés au salaire minimum garanti et après concertation avec les organisations professionnelles, il a été décidé :
— Une Majoration du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG, régime de 48 heures par semaine) de 19 dinars 136 millimes, passant ainsi de 338 dinars à 357 dinars 136 millimes par mois.
— Une majoration du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG, régime de 40 heures par semaine) de 15 dinars 947 millimes, passant ainsi de 289 dinars 639 millimes à 305 dinars 586 millimes par mois.
— Une majoration du salaire minimum agricole garanti (SMAG) de 736 millimes par jour, le portant ainsi de 13 dinars à 13 dinars 736 millimes par jour
— Une majoration du salaire minimum des travailleurs agricoles spécialisés de 775 millimes, passant ainsi de 13 dinars 693 millimes à 14 dinars 468 millimes par jour.
— Une majoration du salaire minimum des travailleurs agricoles qualifiés de 810 millimes, le portant de 14 dinars 303 millimes à 15 dinars 113 millimes par jour.
Environ 275000 ouvriers profiteront de ces augmentations qui entreront en vigueur à partir du 1er août 2016, précise le communiqué.
Il sera également procédé à l’augmentation des pensions de retraite pour le régime général de la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale à un taux équivalent à celui de l’évolution du salaire minimum, ajoute le communiqué.
Cette mesure profitera à quelque 692400 retraités et bénéficiaires de pensions et ce, à partir du 1er août 2016, rappelle le ministère.

par -

Le trafic passagers du mois de Mai 2017 fait état d’un accroissement de 10.7 % et ce, par rapport à la même période en 2016.

Les principaux indicateurs du mois de Mai 2017 sont comme suit:

1-  Le trafic, toutes activités confondues, est passé de 253.513 à 280.529 passagers :

-Le trafic régulier a augmenté de 8.1 %, passant de 240.877 à 260.446 passagers,

– Le trafic supplémentaire a augmenté de 324 à 1.921 passagers,

– Quant à l’activité charter, elle a enregistré une croissance remarquable de 12.312 à 18.162 passagers et ce grâce à la reprise du trafic touristique.

2- Le coefficient de remplissage est en amélioration, passant de 71.8 % en Mai 2016 à 72.7 % en Mai 2017

     3-               Sur le plan des principaux marchés de Tunisair, selon le découpage géographique et en matière de trafic régulier, il convient de signaler ce qui suit :

– Les pays Européens, cumulant une part de trafic passagers de 72.0%, ont enregistré une augmentation de 9,8 %,

– Les pays Africains, cumulant une part de trafic passagers de 14.8 %, ont enregistré une amélioration de 6.2%,

– Les pays du Moyen-Orient, dont la part de trafic passagers est de 12.5 %, ont enregistré une baisse de 4.1%.

– L’Amérique du Nord (Montréal) a enregistré un trafic passager de 2.032 passagers durant le mois de Mai 2017.

par -

La Tunisie a enregistré 1 527 891 entrées touristiques, en évolution de 46,2%, du 1er janvier au 20 mai 2017, par rapport à la même période en 2016. Les prémices d’une reprise du tourisme européen et notamment français et allemand, vers la destination Tunisie, se dessinent à travers les dernières statistiques publiées par l’Office National du Tourisme Tunisien (ONTT).
Le tourisme maghrébin reste prépondérant puisqu’il représente 60,2 % des touristes arrivés au cours de cette période, au nombre de 1 148 037 personnes, en accroissement de 51,6% par rapport à la même période 2016. La part du lion revient toujours, aux Algériens (628 350 entrées, en hausse de 68,3 %), suivis par les Libyens dont les entrées se sont élevées à 498 987 touristes (+37,2%).

S’agissant des marchés traditionnels de la Tunisie, même si les touristes européens ne représentent que 17% des entrées globales, leur nombre a augmenté de 31,1%. Les français viennent en première position avec 153 050 touristes, en évolution de 45,1 %, suivis par les allemands (37 909 touristes) et les italiens (28 807 entrées). Les anglais reviennent, aussi, vers la destination Tunisie, enregistrant 8 943 entrées.
Grâce aux efforts déployés par la Tunisie pour diversifier les marchés émetteurs, le pays a pu accueillir 44 754 touristes russes, au 20 Mai 2017, en progression de 2,6% par rapport à 2016.
Par ailleurs, le nombre des Tunisiens résidents à l’étranger a atteint, 379 714 visiteurs, enregistrant une progression de 9,4% par rapport à l’année écoulée et portant le nombre total des entrées des non résidents à plus de 1, 9 million.

Selon le rapport de la BCT, les recettes touristiques ont enregistré, à fin avril 2017, une faible progression de 5,2%, comparativement à une hausse de 46,4% des entrées des non résidents. Les recettes touristiques qui s’élèvent à 491 millions de dinars (MD) demeurent ainsi loin en deçà des réalisations de 2015, qui ont atteint 783 MD.
De même, le nombre de nuitées a enregistré une croissance, du 1er janvier au 20 avril 2017, de 31% par rapport à l’an passé, soit 714 000 nuitées. Seuls 36% de cette évolution concerne les nuitées européennes, le reste est réparti entre nuitées maghrébines, Tunisiens résidents à l’étranger et marché intérieur.

Le président de l’Observatoire Tunisien du Tourisme (OTT), Afif Kchouk, avait déclaré à l’Agence TAP qu’il faut rester prudent même si la tendance est à l’optimisme avec tous les bons indicateurs sur l’été 2017.
Même si les prévisions pour la saison de l’été 2017 sont bonnes pour les marchés traditionnels, notamment les marchés tunisien et algérien, il faut être optimiste mais prudent à la fois, surtout que l’image de la Tunisie, qui s’est améliorée sur certains aspects, reste fragile. La visibilité sur le long terme n’est pas claire“, a-t-il relevé.
Et d’ajouter “il est impératif de travailler sur l’image de la destination. Notre pays est fondamentalement balnéaire, cette activité représente la locomotive du tourisme tunisien, si elle marche, tous les autres produits touristiques marcheront aussi. La relance dépend essentiellement, de la qualité des produits dans les hôtels (infrastructure, nourriture, accueil, propreté…….).

par -

La campagne des moissons à Jendouba, qui démarre, le 6 juin 2017, s’annonce prometteuse. La récolte des céréales est estimée par le commissariat régional au développement agricole (CRDA) à 2 millions de quintaux, en hausse de 20 % par rapport à la campagne précédente (1,6 million qx).
La production s’étend sur environ 87 mille ha, avec un rendement de 23 q/ha. Cette proportion peut atteindre des pics de 65q/ha dans les périmètres irrigués et pour certaines variétés de semences, affirme à l’agence TAP, Ammar Balhi, responsable au CRDA.
Les aléas climatiques et l’inconstance dans l’approvisionnement en eau irriguée constituent des obstacles à l’amélioration du rendement des récoltes, regrette Balhi.
La région de Jendouba fournit 12% de la production nationale de céréales dont 65% de blé dur.
Selon les estimations du ministère de l’agriculture, la récolte des céréales à l’échelle du pays devra totaliser, cette année, 17 millions de quintaux soit une augmentation de 38%, par rapport à la campagne précédente (12 millions qx).

par -

Le ministère algérien du Commerce a annoncé que les prix moyens de produits alimentaires de  large consommation, notamment les fruits et légumes, ont connu de fortes  hausses durant le mois de mars dernier par rapport au même mois de 2016, nous apprend APS.

Les prix moyens mensuels du panier, qui compte une vingtaine de produits  alimentaires de large consommation (produits d’épicerie, fruits et légumes  frais et viandes), ont pratiquement tous augmenté en mars dernier, à  l’exception de ceux de l’oignon sec (-30%), des oranges (-5%) et de la  viande ovine locale (-1%).

Pour les légumes, l’ail importé a affiché la palme des hausses avec une  augmentation de 197% de son prix, suivi de la tomate fraîche qui a connu  une hausse de 82% à 124 DA/kg, de la pomme de terre qui a flambé de 80% à  74 DA/kg et de l’ail local de 45% à 791 DA/kg, selon le ministère du  Commerce.

Toujours selon la même source, la carotte et la courgette ont enregistré des augmentations de 15 et 6%  respectivement à 61 DA/kg et 92 DA/kg. Concernant les fruits, le prix de la banane a flambé de 200% à près de 700  DA/kg en mars dernier, celui des pommes importées de 103%, des pommes  locales de près de 70% à 310 DA/kg et des dattes de 14% à 502 DA/kg. Les prix moyens mensuels des oeufs, des viandes blanches et de la viande  bovine congelée ont affiché des augmentations respectivement de 30%, 4% et  11%.

Les prix de produits d’épicerie ont suivi la même tendance en mars  dernier: les haricots blancs ont augmenté de 16% à 201 DA/kg, le café de  14% à 686 DA/kg, le riz et les pâtes alimentaires de 7% à 95 DA et 98 DA  respectivement. Quant aux lentilles, leur prix a bondi de 5% à près de 200 DA/kg alors que  le concentré de tomate a augmenté de 4% à 194 DA/kg, a encore détaillé l’APS.

par -

Les exportations japonaises ont augmenté en avril, pour le cinquième mois d’affilée, la hausse des livraisons de semi-conducteurs et d’acier montrant que la demande internationale pourrait aider à doper l’économie du pays, rapporte Reuters.

Les exportations ont augmenté de 7,5% le mois dernier par rapport à avril 2016, après un bond de 12% en mars, montrent les données publiées lundi par le ministère des Finances.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une augmentation de 7,8%.

L’excédent commercial avec les Etats-Unis s’est réduit, les exportations enregistrant une hausse de 2,6% en avril en rythme annualisé. Sur un an, il ressort en baisse de 4,2% à 586,7 milliards de yens (4,7 milliards d’euros).

Les exportations japonaises devraient continuer à progresser à la faveur de la croissance économique mondiale mais les craintes d’une politique protectionniste américaine planent toujours sur les prévisions du commerce extérieur japonais.

Toujours selon Reuters, en volume, les exportations affichent une progression de 4,1% en avril par rapport au même mois de 2016, leur troisième mois d’affilée de hausse.

Globalement, les importations ont augmenté de 15,1%, contre une anticipation médiane de 14,8%, en raison du coût de la facture énergétique.

L’excédent commercial japonais a atteint 481,7 milliards de yens le mois dernier, à comparer à un consensus de 521 milliards.

par -

L’Office national des statistiques (ONS) a annoncé que les prix à la production industrielle, hors hydrocarbures, du secteur public national ont enregistré une évolution moyenne annuelle de 4,3% en 2016 par rapport à 2015, a-t-on appris de l`APS.

L’indice des prix à la production industrielle du secteur public hors hydrocarbures mesure l’évolution des prix-sortie d’usine des biens vendus sur le marché intérieur (les produits destinés à l`exportation ne sont pas pris en considération).

Trimestriellement, ces prix ont augmenté de 0,6% au 4ème trimestre 2016 par rapport au 3ème trimestre de la même année, et de 3,1% par rapport au 4ème trimestre 2015, précise la même source.

Par secteur industriel, il est constaté qu’après une relative stagnation notée au 3ème trimestre 2016, les industries chimiques ont vu leurs prix sensiblement augmenter au 4ème trimestre 2016 de l’ordre de 7,2%.

A titre d’exemple, les prix à la production de la fabrication de peintures a grimpé de 16,6% au dernier trimestre de l’année 2016.

Pour les industries des bois et papier, les prix à la production ont diminué de -0,9% au 3ème trimestre 2016 pour croître de 0,8% au trimestre suivant, a encore ajouté APS.

par -

L’indice phare de la place tunisienne débute la séance boursière, durant ce lundi 17 avril 2017, avec une perte de 0,18% à 5 609,50 points, le volume d’affaires totalisé est de 0,524 MTND.

Côté variations, SERVICOM se distingue avec la plus forte hausse du marché. Elle se bonifie de 2,88% à 8,19 TND. L’action GIF FILTER gagne, quant à elle, 2.53% à 1,62 TND et SIAME se bonifie de 2,35% à 2,17 TND.

A l’inverse, DELICE HOLDING recule de 4,45% à 16,09 TND. MAGASIN GENERAL affiche également grise mine et lâche aux premiers échanges 2,97% à 25,77 TND. De son côté, SOTUVER perd du terrain et se défait de 2,29% à 4,25 TND.

par -

Selon les données rapportées par le quotidien Assabeh dans son édiction de ce mardi 21 mars 2017, le prix du kilo du piment dans le gouvernorat de Monastir coûte cinq dinars. Ce légume est devenu un produit de «luxe» depuis quelques mois en Tunisie. Ce qui cause bien des soucis aux citoyens de ce gouvernorat.

par -

HP Inc, l’entité qui a recueilli les activités de matériel informatique de l’ancien Hewlett-Packard, a annoncé une hausse de 3,6% de son chiffre d’affaires trimestriel, soutenu en grande partie par la stabilisation du marché des ordinateurs personnels.

Selon l’agence internationale Reuters, les ventes au cours du trimestre clos le 31 janvier, le premier de son exercice fiscal, se sont élevées à 12,68 milliards de dollars (12,01 milliards d’euros) contre 12,25 milliards un an plus tôt.

Le bénéfice net des opérations poursuivies a en revanche baissé à 611 millions de dollars contre 650 millions un an plus tôt.Le bénéfice correspondant par action est resté stable à 36 cents.Le titre prenait 2% dans les transactions après la clôture à Wall Street, a ajouté Reuters.

par -

Selon les données dévoilées par le ministère du Commerce algérien et reprises par APS, les produits alimentaires de large consommation ont vu leur prix moyen fortement augmenter en 2016.

Parmi les produits les plus touchés par cette envolée des prix, l’on trouve notamment les produits d’épicerie et les fruits. C’est le cas des légumes secs, avec les pois chiches dont le prix moyen a augmenté de 46% en 2016, passant de 165 dinars par kilogramme à 240 DA/kg. Les lentilles ont également enregistré une hausse de 18%, à 190 DA/kg, précise la même source.

L’essentiel des produits de grande consommation ont connu des hausses du prix moyen, à l’image du concentré de tomate (8%), les pâtes et le riz (6%), ainsi que le café (4%). Dans cette catégorie de produits d’épicerie, seul le prix des haricots secs a baissé de 12%.

Dans le même temps, les fruits frais ont connu, en 2016, une hausse significative de leurs prix moyens. C’est le cas des pommes locales, en hausse de 40%, à 194 dinars le kilo, des oranges (41%) et des bananes (27%). Le prix des dattes a augmenté modérément de 8%, à 462 DA/kg, détaille le ministère du Commerce.

par -

La Bourse de Paris a démarré la semaine en hausse (+0,32%) lundi lors d’une séance qui s’annonce peu animée en raison d’un agenda dénué de rendez-vous majeurs et d’indicateurs notables, selon l’AFP.

A 09H00 (08H00 GMT), le CAC gagnait 15,90 points à 4.844,22 points. Vendredi, le marché parisien avait terminé à l’équilibre (+0,04%) à 4.828,32 points.

par -

Selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), relavant du ministère de l’Économie et des Finances, la production de l’énergie électrique s’est améliorée, en glissement annuel, de 2,7% à fin novembre 2016, rapporte “Infomédiaire”.

Cette performance est imputable à la hausse de la production privée de 3,1% et de celle des projets développés dans le cadre de la loi relative aux énergies renouvelables de 38,4%, explique la DEPF dans sa note de conjoncture du mois de janvier, notant que la production de l’Office national de l’électricité et de l’eau (ONEE) a affiché une stagnation.

Et parallèlement à cette évolution, le volume des importations de l’énergie électrique s’est accru de 6,5% à fin novembre 2016, tandis que l’énergie nette est appelée a progressé de 3,2% contre 2,5% à fin novembre 2015, précise la même source.

par -
Selon des statistiques publiées ce mardi par Dubai Airports, l’aéroport de Dubaï-International a accueilli 83,6 millions de passagers en 2016, représentant une croissance de 7,2% par rapport à l’année précédente, rapporte le site “airinfo” .
La première plateforme de l’émirat passe le cap symbolique des 80 millions de passagers annuels pour la première fois de son histoire. En 2015, elle avait accueilli 78,0 millions de passagers et en a donc gagné 5,6 millions de plus l’année dernière (+7,2%).
Dubaï-International garde ainsi son titre de premier aéroport mondial pour le trafic international en 2016, un rang qu’il détient depuis 2014, assure le gestionnaire des aéroports de Dubaï.
L’aéroport a accueilli l’année dernière plusieurs nouvelles compagnies aériennes, Dubai Airports citant Rossiya (en provenance de Moscou-Vnukovo) et Nepal Airlines (Katmandou). Le réseau s’est agrandi avec onze nouvelles destinations « suite à l’expansion de flydubai et Emirates, entre autres » , a ajouté la même source.

par -

Le chiffre d’affaires de la société Ennakl au 31 décembre 2016 a atteint 359,911 MDT contre 316,777 MDT à fin 2015, soit une augmentation de 13,6%. La hausse des produits financiers est justifiée par une meilleure rentabilité des placements à court terme. La trésorerie nette de la société s’est élevée à 69,072 MD au 31 décembre 2016 contre un montant de 71,533 MD au 31/12/2015, soit une régression de 3.4%.

La société Ennakl Automobiles «a réalisé d’excellentes performances » au terme de l’année 2016 et conforte sa position de leader des importateurs du secteur automobile avec 15.5% de parts de marché soit 9 370 unités immatriculées enregistrant ainsi une progression de 10% par rapport à l’année 2015.

par -
Le trafic domestique a affiché une bonne performance au titre de l’exercice 2016, rapporte le site « Aujourd’hui Le Maroc ».
L’Office national des aéroports marocain a recensé 1,97 million de passagers. Ce volume, représentant une part de 10,52% du trafic aérien en 2016, a affiché une progression de l’ordre de 8,72% comparé à 2015.
L’activité aérienne a battu des records en 2016. Les aéroports nationaux ont accueilli plus de 18,2 millions de passagers, un chiffre qui, d’après la même source, n’a jamais été atteint auparavant.
De ce fait, le trafic commercial passager a affiché durant l’exercice 2016 une croissance de l’ordre de 3,58% comparé à l’année précédente.
Toujours selon la même source, cette évolution est principalement tirée par la bonne dynamique affichée par le trafic aérien international. Ce dernier s’est inscrit en hausse de 3%, soit un total de 16,31 millions de passagers à fin 2016

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

La facture d'importation des produits alimentaires s'est établie à 4,44 milliards de dollars au premier semestre de l'année en cours (contre 4,05 milliards de...

Reseaux Sociaux