Tags Posts tagged with "hélicoptères "

hélicoptères 

par -
Des milliers de Libyens ont manifesté vendredi leur soutien à une

Il n’y a pas que le Qatar qui aurait sa main dans l’inextricable crise libyenne, il y a également les Émirats arabes unis. Ces derniers ont livré des hélicoptères de combat et des avions militaires aux troupes parallèles commandées par le maréchal Khalifa Haftar, en totale violation de l’embargo de l’ONU sur les armes, dit un rapport des Nations unies. Et ce n’est pas rien quand on sait que l’armée nationale libyenne (ANL), montée de toutes pièces par le maréchal Haftar, ne se soumet pas à l’autorité du gouvernement d’union nationale (GNA) basé à Tripoli et reconnu par la communauté internationale, dont l’ONU. Par ailleurs l’ANL fait la loi désormais dans d’importantes villes et bases militaires du sud du pays.

«Les Émirats arabes unis ont fourni à la fois un soutien matériel et un soutien direct à l’ANL, ce qui a nettement augmenté son appui aérien», dit le document élaboré par des experts de l’ONU et transmis au Conseil de sécurité en mai 2017.
«L’aide extérieure aux groupes armés, en matière de soutien direct, d’entraînement et d’assistance technique a également augmenté», ajoute le rapport.

par -

A deux jours du pèlerinage de la Ghriba, prévu du 12 au 14 mai 2017, les visiteurs commencent à affluer, mercredi 10 mai 2017, vers l’île de Djerba. Certains ont choisi de faire une tournée dans les souks pour acheter des cadeaux et retrouver des souvenirs de leur enfance pour ceux qui sont nés sur l’île. Laura, 70 ans, est l’une des adeptes de la Ghriba qui n’a “jamais manqué le rendez-vous”, depuis ses 19 ans, et reste “déterminée” à s’y rendre, chaque année, et à formuler ses veux à la Ghriba, rapporte la Tap.
A l’approche de la fête, la vigilance sécuritaire est à son maximum. Les hélicoptères patrouillent en permanence au-dessus de l’île. Des renforts sont déployés un peu partout. Des scanners sont installés au niveau du bac et du pont de la chaussée romaine. Des barrages sont disséminés sur tout le périmètre pour garantir le bon déroulement des festivités.
Environ 2000 visiteurs de l’étranger et 1500 juifs de Tunisie sont attendus à la Ghriba. Ce nombre est trois fois supérieur à celui enregistré en 2016, se félicite René Trabelsi, organisateur de voyages à la Ghriba. Il affirme dans une déclaration à la même source, que le pèlerinage de cette année verra le retour de plusieurs visiteurs après une décennie de leur absence. De nombreux journalistes et des personnalités diplomatiques et religieuses, à l’instar du Grand rabbin de Bruxelles, feront le déplacement, annonce René Trabelsi. Des juifs viendront de France, d’Amérique, du Canada et d’autres pays qui n’ont pas encore signalé, officiellement, leur retour touristique en Tunisie.
La réussite du pèlerinage de la Ghriba est très importante dans la promotion du tourisme tunisien car, pour Trabelsi, chaque pèlerin est un ambassadeur de la Tunisie dans son pays.

par -

Lors d’une conférence de presse tenue ce vendredi 10 février 2017 au ministère de l’Intérieur, le porte-parole de la Garde nationale, Khelifa Chibani, a annoncé que l’institution a reçu dernièrement trois nouveaux hélicoptères.

Ces hélicoptères ont été testés et seront bientôt mis en service, a-t-il affirmé.

par -

Lors d’une conférence de presse tenue ce vendredi 2 décembre 2016 au ministère de l’Intérieur, le chargé de la communication à la direction générale de la Garde nationale, Khalifa Chibani, a déclaré que quatre hélicoptères seront livrés, à partir de 2017.

Il a, en outre, précisé que cette mesure a pour objectif de renforcer le dispositif sécuritaire et de faciliter le travail des agents.

par -

La Tunisie va se procurer 24 hélicoptères de reconnaissance armés, d’occasion, le modèle Bell OH-58D « Kiowa », auprès de l’US Army. La vente a été validée par le gouvernement américain pour un montant de 100, 8 millions de dollars us.

Pour la Tunisie, les « bons vieux Kiowa » vont permettre d’améliorer la capacité de l’armée à mener des opérations de sécurité aux frontières et de combat contre les terroristes, rapporte le site « aero tunisie »

Les 24 Bell OH-68D « Kiowa » seront équipés de missiles Lockheed-Martin AGM-114R, de roquettes de type APKWS de BAE Systems, de mitrailleuses de type Dillon M134D de 7,62 mm Gatling, ainsi que de nacelles lance-roquettes M260. Ils disposeront également d’un système complet de guerre électronique avec cartouches leurre de type A965M1, d’un avertisseur infrarouge d’alerte missile.

L’US Army aura réussi à revendre une quarante Bell OH-58D d’occasion. La Croatie a confirmé son achat en mars dernier pour 16 exemplaires, qui sont maintenant suivis par 24 appareils pour la Tunisie, a ajouté la même source.

Le Bell OH-58 Kiowa est un hélicoptère militaire léger de reconnaissance, dérivé du célèbre Bell 206 « Jet Ranger ». Il entra en service en mai 1969 sous la dénomination OH-58A et fut ensuite maintes fois amélioré. C’est un des hélicoptères les plus polyvalents de l’US Army. Son armement est extrêmement variable, les versions A et C disposaient d’un minigun M134, tandis que l’OH-58D porte une mitrailleuse M2 et d’un pod de 7 roquettes “Hydra” de série et d’optiques améliorées. La version Kiowa « Warrior » est quant à elle équipée de quatre missiles Raytheon AGM-114 « Hellfire ».

par -
Le colonel major à la retraite

« La Tunisie va importer des hélicoptères américains en 2017. Cette mesure a pour objectif de faciliter surtout le travail des unités de l’armée tunisienne dans leur lutte contre les groupes terroristes retranchés sur les hauteurs des monts », a annoncé Mokhtar Ben Nasr, colonel-major à la retraite et président du Centre tunisien des études de la sécurité, dans une interview accordée ce vendredi 16 septembre 2016 au quotidien Assabeh.

 

par -

L’Agence américaine de coopération en matière de défense et de sécurité (DSCA) a approuvé la vente à la Tunisie de 24 hélicoptères de combat OH-58D Kiowa pour un coût estimé à 100,8 millions de dollars.

La vente comprend également des équipements associés, la formation et le soutien, a annoncé la  DSCA mardi.

La Tunisie a demandé 25  systèmes de navigation à GPS embarqué/ inertiel EGI, 24 systèmes de missiles d’alerte (CMWS),  10 missiles Hellfire, et 82 systèmes avancés d’armes de précision à balles réelle (APKWS).

De nombreux systèmes  doivent être installés sur chacun des 24 avions EDA OH-58D, notamment des réacteurs Rolls-Royce, des systèmes radio UHF et VHF, des enregistreurs de données, des transpondeurs, des radars de détection de signal, des récepteurs d’alerte laser, et des lance-roquettes.

La demande comprend également des appareils de vision nocturne, des munitions de différents types pour canons et  missiles  ainsi que des équipements d’essai et de soutien  technique, de communication, de navigation, de  survie, des écrans.

Ce marché a été conclu dans le cadre du Programme d’équipements de  défense excédentaires (EDA) en vertu d’une notification séparée.

par -
Georges Malbrunot a écrit

Georges Malbrunot a écrit ,le 14 novembre 2013 sur le site du journal le Figaro , que Paris est en discussion avancée avec les autorités tunisiennes pour finaliser la vente de six hélicoptères destinés à la lutte anti- terroriste menée contre les infiltrations à partir du sud du territoire.

Il ajoute qu’une délégation du Quai d’Orsay est actuellement à Tunis pour négocier les conditions du financement de ce contrat, premier du genre entre la France et la Tunisie postrévolutionnaire.

Les six hélicoptères de transport Caracal sont fabriqués par le groupe Eurocopter et leur valeur est estimée à environ 300 millions d’euros. L’issue des négociations est attendue pour la fin de l’année. « Mais les autorités tunisiennes veulent que Paris consente à un financement avantageux », souligne une source proche du dossier qui s’est confiée au journaliste , qui rappelle que les Etats-Unis sont en embuscade, prêts de leur côté à vendre des hélicoptères Black Hawks à Tunis.

Il est à rappeler que le porte-parole du ministère de la défense, le colonel-major, Taoufik Rahmouni a démenti le 5 novembre 2013 , lors d’une intervention téléphonique sur Mosaïque FM , les informations , publiées la veille par Attounsia , sur l’acquisition de six hélicoptères militaires par la Tunisie dont la valeur est estimée à 350 millions de dinars.

Taoufik Rahmouni a indiqué, en revanche, que le ministère de la défense a l’intention d’acquérir de nouveaux armements sophistiqués et des équipements modernes pour permettre aux soldats tunisiens d’exécuter leurs missions avec une meilleure efficacité opérationnelle.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les États-Unis et le Togo seront co-organisateurs du Forum de la loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique – Africa Growth...

Reseaux Sociaux