Tags Posts tagged with "Hollande,"

Hollande,

par -

Une lettre d’intention de coopération a été signée mercredi 24 avril 2018 à la Haye à l’issue d’un entretien entre le chef du gouvernement, Youssef Chahed et le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte.
En vertu de ce document, la coopération bilatérale devrait se renforcer davantage notamment dans les domaines de l’économie, de la migration, la sécurité, la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme.

Après le déclenchement de la révolution en 2011, les échanges de visites de haut niveau se sont intensifiés entre les deux pays, donnant ainsi une nouvelle dynamique à la coopération bilatérale. Selon une note distribuée aux journalistes, les Pays-Bas sont un pays générateur d’investissements en Tunisie. Le nombre des entreprises néerlandaises opérant en Tunisie est de 83 dont 43 dans le domaine du textile et de l’habillement. Ces entreprises génèrent plus de 13614 postes d’emploi.

Les investissements néerlandais sont concentrés dans le domaine du textile-habillement et de l’énergie.
S’agissant des échanges commerciaux, la valeur totale des produits importés des Pays-Bas est de l’ordre de 527 millions de dinars alors que celle des produits exportés par la Tunisie vers ce pays est de 603 millions de dinars.

Pour le volet tourisme, le nombre des Néerlandais qui choisissent la destination Tunisie est en forte hausse. Quelque 11150 touristes néerlandais ont visité la Tunisie en 2017 contre 7740 en 2016, soit une hausse de 44%.

par -

Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed, pourra au moins rentrer avec ça :  Les autorités hollandaises ont pris la décision mercredi 25 avril 2018 de lever l’interdiction de voyager vers la Tunisie, rapporte Mosaïque Fm. Les tours opérateurs installés aux Pays Bas ont donc carte blanche…

Pour rappel, Chahed était hier à Bruxelles pour s’entretenir avec plusieurs hauts responsables dont Federica Mogherini, haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité ; il a également fait un passage au Parlement européen pour répondre aux questions des députés et exposer les priorités de son gouvernement. Puis direction la Hollande ce mercredi.

par -

La visite de travail du ministre néerlandais des Affaires étrangères, Stef Blok, au Maroc avait pourtant bien commencé. Vendredi 20 avril 2018, on l’a vu tout sourire aux côtés du ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, du chef du gouvernement, Saâdeddine Elotmani et du ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita. Bref, tout allait bien, comme dans le meilleur des mondes, jusqu’à ce que Blok évoque devant la presse, au terme de son entretien avec Bourita, la question explosive du Rif

Le chef de la diplomatie hollandaise a eu le malheur de déclarer que les tensions dans le Rif ont été évoquées avec son homologue marocain. Et là c’est un Bourita manifestement interloqué qui réplique, sèchement, que cette affaire n’a pas du tout été abordée, que ce “n’est pas une question diplomatique, il s’agit d’une affaire interne qui ne peut en aucun cas faire l’objet de discussion, ni d’interaction avec des pays étrangers“, rapporte Medias24.
Le Maroc, avec ses lois et ses institutions, se suffit à elle même pour administrer ses citoyens, dans le respect de leurs droits à s’exprimer librement et à manifester, a ajouté Bourita.
Il a également magnifié le système judiciaire du royaume qui permet de garantir, selon lui, la transparence dans le traitement des dossiers, l’équité dans l’application de la loi et d’apporter des réponses adaptées aux transgressions constatées, a indiqué le patron de la diplomatie marocaine. Avant d’asséner que ce dossier est maroco-marocain, et que “le Maroc n’a pas de leçons à recevoir ni de discussions à avoir à ce sujet“.

par -

Le partenariat entre le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche et l’institution hollandaise “Orange JASMIJN” vise à soutenir et accompagner la création de projets de développement agricole, selon une approche économique et sociale ciblant les petits agriculteurs et jeunes chômeurs.

Dans ce contexte, l’organisation “Orange JASMINJN” a présenté, lors d’une séance de travail, tenue, jeudi, à Tunis, le plan modèle de la ferme agricole Internationale à Sidi Mansour 1 dans le gouvernorat de Kairouan et les domaines de partenariat avec le ministère de l’Agriculture.

Il est à noter que le partenariat initié entre l’association et le ministère a débuté en avril 2017 et a abouti à la mise en place d’un programme (signé en octobre 2017) qui comporte la promotion des unités coopératives de production agricole qui devraient être créées et soutenues, notamment en termes de financement.

Le programme de partenariat vise l’exploitation de 40 fermes d’une superficie totale d’environ 24 mille hectares en tant que sociétés de mise en valeur et de développement agricole (SMVDA). En outre, 18 fermes sur une superficie totale d’environ 10 mille milliers seront dédiées à la création des unités coopératives de production agricole, dont la ferme de Sidi Mansour1

Il prévoit également le financement des unités coopératives de production agricole et la programmation de 11 000 hectares de terres non structurées qui seront mises à la disposition des gouverneurs. Ces terres seront répartis entre les jeunes agriculteurs sans emploi ainsi que les diplômés des écoles supérieures agricoles.

Le ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Samir Taieb, a recommandé d’assurer la bonne exploitation des terres agricoles fertiles conformément aux défis de l’agriculture tunisienne, notamment en termes de développement et d’amélioration de son rendement.

par -

Des rencontres B to B entre des entreprises tunisiennes et des acheteurs néerlandais spécialisés en denim et vêtements de travail ont été organisées, mardi, dans le cadre du projet d’Appui à la Compétitivité de la Chaine de Valeurs du Secteur Textile-Habillement ‘’COMTEXHA’’, a indiqué le Centre de promotion des exportations (CEPEX) dans un communiqué publié, mercredi, à Tunis.
Ces rencontres organisées à l’initiative du CEPEX à travers son bureau à Rotterdam, en collaboration avec le Centre de Commerce International (ITC) visent à renforcer la compétitivité du secteur textile-habillement en Tunisie.
Cette action a été rehaussée par la participation de 12 entreprises performantes dans les deux filières (3 entreprises dans les vêtements de travail et 9 entreprises dans la filière de denim).
Le textile-habillement est un secteur clé pour l’économie tunisienne. En effet, la Tunisie figure dans le top 10 des pays fournisseurs de l’UE où parviennent plus de 95% de ses exportations. Les Pays Bas représentent le 6ème marché d’importation d’habillement de l’UE.
A cette occasion, trois conférences ont été présentées sur l’importance de l’évolution de la demande du marché des Pays Bas et les opportunités qu’il offre ainsi que sur les tendances de la mode sur le marché.
Une visite a été effectuée au Denim City Centre, un concept regroupant les professionnels, les designers, les développeurs des solutions tissus ainsi que les centres de formation en matière de compétences textile.

par -

Les travaux de la semaine “Mentoring up” ont démarré lundi 25 septembre à Tunis avec la participation de dix entrepreneurs tunisiens. Cette semaine, du 25 au 29 septembre, organisée par Hivos Impact Investments, fonds néerlandais de gestion d’impact qui stimule les industries créatives dans la région MENA, vise à accompagner ces jeunes entrepreneurs créateurs de start up dans les secteurs de l’Informatique et télécommunications, la santé et l’agroalimentaire ou encore l’artisanat, pour qu’ils se développent et créent plus d’opportunités d’emploi pour les jeunes et en particulier les femmes.

“L’Accès au financement est l’objectif principal de la Semaine de Mentoring UP avec le coach en entreprenariat Keith Wallace du Centre International Erasmus pour l’Entreprenariat à Rotterdam”, indique un communiqué conjoint de Hivos Impact Investments et The Next Women-Tunisie, réseau d’entreprenariat féminin.
Cela comprend entre autres un appui aux jeunes entrepreneurs pour devenir plus ” bancables “. Les sujets traités sont “Quelle est la meilleure manière de financer votre société ? Comment identifier les opportunités pour votre entreprise et comment prendre les meilleures décisions ? Comment améliorer votre pitch et raconter une belle histoire sur votre produit !
L’autre objectif est de créer des connexions entre les startups, les investisseurs et autres partenaires. Un évènement de réseautage organisé avec l’Ambassade des Pays Bas, Hivos Impact Investments et ECOM/The Next Women est prévu dans la semaine.
La semaine de Mentoring-UP fait partie du programme “Coworking pour l’emploi durable (LEAD)”, du Ministère des Affaires Etrangères des Pays-Bas”.

par -
Adel  Fekih

Dans un entretien téléphonique avec le Roi  Mohammed VI qui se trouve en séjour privé en France, le président français François Hollande a indiqué qu’il se rendrait à Marrakech le 15 novembre à l’invitation du souverain, dans le cadre du lancement de la COP 22, rapporte jeudi un  communiqué de l’Elysée.

Lors de cet entretien, le président Français a salué le « message très fort » du roi Mohammed VI « contre le djihadisme et l’obscurantisme dans son discours historique à la nation marocaine le 20 août dernier, et son appel à un front commun pour contrecarrer le fanatisme », précise le  communiqué de l’Elysée.

François Hollande « a assuré le Roi de la détermination de la France à mener ce combat, dans le respect de ses valeurs et du principe de laïcité qui garantit le libre exercice des cultes et exclut toute stigmatisation liée à l’appartenance religieuse », a souligné la présidence française.

« Le Président de la République et le Roi se sont félicités de l’intensité de la coopération bilatérale, et de l’excellente coordination dans la perspective de la présidence marocaine de la COP 22 », selon la même source.

 

par -
Alors que François Hollande refuse toujours de parler de sa vie privée

François Hollande a assuré lundi que les révélations sur le scandale d’évasion fiscale des “Panama papers” donneraient lieu en France à des “enquêtes” fiscales et des “procédures judiciaires”. “Toutes les informations qui seront livrées donneront lieu à des enquêtes des services fiscaux et à des procédures judiciaires”, a-t-il  déclaré.

Il a par ailleurs remercié les “lanceurs d’alerte et la presse” pour ces révélations qui vont, selon lui, permettre de nouvelles “rentrées fiscales”. “Ce que je peux vous assurer, c’est qu’à mesure que les informations seront connues, toutes les enquêtes seront diligentées, toutes les procédures seront instruites et les procès éventuellement auront lieu”, a assuré François Hollande. “Si je peux dire c’est une bonne nouvelle que nous ayons connaissance de ces révélations parce que ça va nous faire encore des rentrées fiscales de la part de ceux qui ont fraudé”, a affirmé le président, soulignant que “rien que pour l’année 2015, 20 milliards d’euros ont été notifiés à ceux qui avaient fraudé” et que sur ces 20 milliards, l’Etat avait “déjà repris 12 milliards d’euros”.

par -
Les Pays-Bas viennent de mettre en place un nouveau programme visant à faciliter et à développer le partenariat et l’investissement

Le ministre hollandais des Affaires étrangères, Bert Koenders, actuellement en visite officielle en Tunisie, a déclaré hier mercredi 02 mars que son pays s’engage à injecter plus d’argent dans le programme de réforme économique de la Tunisie. Il  a tenu ces propos lors d’une réunion avec le chef du gouvernement tunisien, Habib Essid,

M. Koenders a rappelé que 90 entreprises hollandaises opèrent actuellement en Tunisie et que cette dernière  « est un partenaire des Pays-Bas et de l’Union Européenne». A noter que les Pays-Bas occupent présentement la présidence du conseil de l’Union européenne.

Le ministre a souligné que les secteurs où les deux pays nouent des partenariats sont l’économie, le tourisme, la migration et la lutte contre l’extrémisme. Le climat sécuritaire en Libye et les liens entre la Tunisie et l’Union européenne ont également été abordés lors de la rencontre.

De son côté Habib Essid a fait savoir que son équipe planche actuellement sur le plan de développement 2016-2020 et que d’ici un mois il sera présenté aux élus à l’Assemblée des représentants du peuple. Il a ajouté : «Nous demandons vivement aux Pays-Bas de participer à la future conférence internationale qui aura lieu en Tunisie sur le financement des projets de ce plan de développement».

Par ailleurs il a rappelé que les plus grands travaux entrepris par la Tunisie depuis son indépendance –  l’aménagement du lac de Tunis – ont été confiés à des entreprises hollandaises. Le chef du gouvernement tunisien n’a pas manqué de souligner l’importance de renforcer la coopération tuniso-hollandaise en matière de culture et de tourisme.

Il a déclaré que l’aspect sécuritaire, « qui devient une priorité », était un des points évoqués lors de la rencontre avec le ministre hollandais. S’agissant de la situation libyenne, qui impacte directement la Tunisie, Essid a affirmé que « Cela requiert le soutien de la communauté internationale et l’appui des Pays-Bas en tant que membre de l’UE ».

Enfin sachez que le ministre des Affaires locales, Youssef Chahed, la ministre de la Culture, Sonia M’barek et la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Selma Elloumi Rekik, ont assisté à la réunion.

par -

Le président français François Hollande a poursuivi dimanche à Tanger son offensive de charme pour renouer des relations sereines avec le Maroc et son roi Mohammed VI, affectées par une brouille de près d’un an.

Les difficultés entre les deux pays “sont non seulement effacées, surmontées mais surtout dépassées”, a déclaré M. Hollande au second jour de sa visite dans le royaume.

S’adressant à la communauté française au consulat, le président français a affirmé avoir “ouvert” avec Mohammed VI “une nouvelle étape” du partenariat franco-marocain.

L’objectif de ce déplacement à Tanger, le grand port du nord du Maroc, était de démontrer que la brouille diplomatique de près d’un an provoquée par des dépôts de plaintes en France pour “torture” visant le patron du contre-espionnage marocain, Abdellatif Hammouchi, était bel est bien terminée. Et que le temps était venu de renouer les liens traditionnellement forts de la France avec son ancien protectorat, allié de poids au Maghreb sur le plan aussi bien sécuritaire, politique qu’économique.

“Nous avons une coopération qui n’a jamais cessé” et “rien ne pourra l’altérer”, a affirmé  Hollande, en évoquant la politique sécuritaire. Car, a-t-il précisé, les deux pays sont “confrontés aux mêmes défis” dans la lutte contre le terrorisme, notamment du groupe jihadiste Etat islamique.

par -
François Hollande a demandé

François Hollande a demandé, ce lundi, 25 août 2014, à Manuel Valls de «composer un nouveau gouvernement», qui sera présenté mardi, rapporte lefigaro.fr, citant un communiqué de l’Élysée.

Manuel Valls, reçu pendant une heure lundi matin par le chef de l’Etat, est désormais chargé de constituer, d’ici mardi, une “équipe en cohérence avec les orientations “que François Hollande”a lui-même définies pour notre pays”, a déclaré l’Elysée dans le même communiqué.

FOCUS 🔍

L’Union Internationale de Banques (UIB) vient de franchir le cap symbolique d’un Milliard de Dinars de Capitalisation boursière, soit l’équivalent de 1% du PIB...

Le meilleur des RS

Ancien DG de l’ONTT, Wahid Ibrahim en a certainement gardé cette capacité à brosser d’un «coup de gueule» qui ne dit que gentiment son...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), 73 ans, repart pour un mandat de 5 ans, après un second tour qu'il a remporté avec une confortable majorité,...

Reseaux Sociaux

SPORT

Désignation des arbitres de la première journée du championnat de la Ligue 1 du football professionnel, prévue samedi 18, dimanche 19 et mercredi 22...