Tags Posts tagged with "irrigation"

irrigation

par -

Vingt trois millions de dinars (23 MD) ont été mobilisés par le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, en coordination avec le ministère des Finances, la BNA et la BTS, pour financer la saison des grandes cultures.
Les quantités de semences mises à la disposition des agriculteurs dans les différentes régions ont également connu une évolution remarquable, par rapport à la saison écoulée passant de 82 mille quintaux à 134 mille quintaux, selon un communiqué du département de l’Agriculture, .
Environ 1,330 million d’hectares (ha) des terres agricoles sont consacrés aux cultures céréalières, au cours de la saison actuelle, répartis entre 614 mille ha pour la culture du blé dur, 617 mille ha pour l’orge, 86 mille ha pour le blé tendre et 13 mille ha pour le triticale.
Les superficies céréalières irriguées s’élèvent à 71 mille ha, dont 34 mille hectares dans le nord et 37 mille ha dans le centre et le sud.
Les besoins globaux des différentes régions en semences sélectionnées s’élèvent à 413 mille de quintaux contre 380 mille quintaux disponibles dans les différentes sociétés de production de semences dont 290 mille quintaux de semences subventionnées.

par -

La récolte des dattes dans le gouvernorat de Tozeur devrait atteindre, cette saison, 58,7 mille tonnes contre 68,2 mille tonnes l’année précédente, soit une baisse de 16%, selon les estimations du commissariat régional au développement agricole.
La baisse de la production n’aura pas d’impact sur la qualité des dattes qui est cette année “supérieure“, notamment pour la variété de Deglet Nour dont la production est estimée à 43 mile tonnes, a affirmé le commissaire régional au développement agricole à Tozeur,Youssef Azabou, rappelant que la cueillette des dattes démarrera vers mi-octobre.
La même source a souligné que la distribution de 2,8 millions de moustiquaires destinées à la protection des régimes de dattes et la pollinisation de 13,6 millions de palmiers, dont 8 millions de Deglet Nour, ont contribué à avoir une production “de qualité et compétitive“.
Selon le président régional de l’Union des agriculteurs Aref Néji, la baisse de la production est due en particulier au manque de l’eau d’irrigation et aux nombreuses pannes survenues au niveau des équipements de puits.
Il a appelé à la création de nouvelles zones irriguées, notamment l’aménagement de mille hectares d’exploitations oasiennes irriguées réparties sur plusieurs délégations du gouvernorat, en application de la décision du chef du gouvernement.
Tozeur compte environ 8500 hectares de zones irriguées publiques dont 3400 hectares des anciens oasis et 2 mille hectares de nouvelles exploitations oasiennes.

par -

Les ressources hydrauliques dans le gouvernorat de Gabès ont été consolidées par le forage de deux puits profonds, a indiqué le commissaire régional au développement agricole Béchir Dadi.
Le premier puits, d’une profondeur de 1200 mètres, a été creusé dans la localité de Ben Ghilouf (délégation d’El Hamma), moyennant une enveloppe de 1,6 million de dinars. L’eau de puits servira notamment à l’irrigation des terres et projets agricoles dans la région.
Le second puits, de 2200 mètres de profondeur, est en cours de forage dans la localité de Chareb (délégation d’El Hamma), avec un investissement de plus de 4,6 MD. Ce projet, dont les travaux se poursuivront sur 270 jours, permettra de renforcer les ressources des eaux souterraines utilisées dans l’irrigation des cultures géothermiques.
Ces deux projets font partie du programme de forage de 20 puits profonds dans le gouvernorat de Gabès entre 2016 et 2017.

par -

Un jeune originaire de la localité El Houdh de la délégation de Tajerouine (gouvernorat du Kef) a mis en œuvre une technique d’irrigation moderne constituée d’un moteur électrique connecté à la pompe à eau, rapporte la Tap.

Cette technique automatique fournira l’eau d’irrigation selon les besoins avec la possibilité de contrôler toute l’opération à distance et sans intervention humaine, selon le concepteur du projet Moez Smooli.

Cette nouvelle technique sera enregistrée à l’Institut National de la Normalisation et de la Propriété Industrielle (INNORPI).

Selon son concepteur, cette technique permettra de réduire les coûts de production, d’économiser les ressources énergétiques et hydriques et de contrôler le dispositif à distance.

Dans une déclaration à la même source, Moez Smooli a indiqué que le gouverneur du Kef Radhouane Ayara lui a promis de l’aider à enregistrer son invention et à monter un projet agricole dans la localité d’El Houdh.

FOCUS 🔍

Les chiffres des immatriculations de nouvelles voitures pour le mois de septembre 2018, laissent voire que les ventes des véhicules particuliers de la marque...

Le meilleur des RS

Ce Post, intitulé «Polémiques hôtelières», est l'oeuvre d'un homme qui a une grande expérience dans le secteur du tourisme et un ancien DG de...

INTERVIEW

L'expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimasi a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

L'Union africaine (UA) est censée entamer sa mue, pour plus d'action, plus d'efficacité, moins de bureaucratie... Bref, pour gommer tout ce qu'on reproche à...

Reseaux Sociaux

SPORT