Tags Posts tagged with "Issam Dardouri,"

Issam Dardouri,

par -

Le syndicaliste sécuritaire Issam Dardouri, à peine sorti de prison, renoue avec les sorties médiatiques, qui l’avaient envoyé derrière les barreaux. Il a déclaré dans l’émission “Liman Yajroo Fakat” (à celui qui ose seulement), diffusée dimanche 12 mars 2017 dans la soirée, sur Al Hiwar Ettounsi, qu’il a été incarcéré à cause de ses révélations explosives. Dardouri est revenu sur la conversation qu’il a eue avec l’ancien directeur général de la sûreté, Abderrahmen Haj Ali, au sujet de l’infiltration des organes de la sécurité tunisienne par les services secrets israéliens.

« Lorsque j’ai livré ces informations, ma liberté a été menacée. Toutefois tous les propos que j’ai tenus sont étayés par des documents et des preuves irréfutables. J’invite le chef du gouvernement et le président de la République à m’accorder un entretien afin que je puisse leur dévoiler toutes les informations en ma possession. Et si je ne dis pas la vérité, qu’on me condamne à la peine de mort », a-t-il dit.

Par ailleurs le syndicaliste sécuritaire a affirmé qu’il a révélé l’existence d’une grosse mine de quartz et d’éclats de diamant, qui contient plus de 1000 tonnes de ces matières, selon lui, et d’où la Tunisie peut tirer un profit. Il a indiqué qu’il en a acquis la certitude après les vérifications nécessaires et qu’il a transmis les données aux autorités dont elles relèvent

Pour rappel, Dardouri a écopé d’un an de prison ferme suite à une plainte déposée par des responsables sécuritaires, dont Abderrahman Haj Ali. Il est sorti de prison le 4 mars 2017, après un séjour de 8 mois, mais sous le régime de la liberté conditionnelle. Il a donc intérêt à rester tranquille, mais à le voir hier dimanche, il n’en a pas l’intention!

par -

Ali Kalthoum, avocat du syndicaliste sécuritaire, Issam Dardouri a déclaré dans une interview accordée, mardi 31 janvier à Radio Med, que son client détient des informations très « dangereuses » relatives à la sûreté d’État.

Et d’ajouter que ces données  concernent également la sécurité nationale et menace ainsi les relations tuniso-européennes.

Il a affirmé à la même source qu’il dévoilera toutes ces vérités dans les brefs délais, ajoutant que son client est innocent et qu’il a veillé toujours à appliquer la loi, néanmoins il a été incarcéré.

On rappelle que le tribunal de première instance de Tunis a condamné le syndicaliste et président de l’organisation, Issam Dardouri, à un an de prison.Dardouri a été condamné pour atteinte à autrui sur les réseaux sociaux ainsi que pour diffamation à l’encontre d’un fonctionnaire. Ce verdict a été rendu suite à une plainte déposée par le directeur général de la sûreté nationale.

par -
Dans une déclaration accordée à Africanmanager

Le syndicaliste sécuritaire Issam Dardouri aurait été limogé. Cette annonce intervient après l’interdiction de sa conférence de presse prévue dans la journée du 9 août 2016, rapporte ce mercredi 10 août 2016 Al Chourouk On line.

On rappelle que Issam Dardouri avait annoncé qu’il est en possession d’éléments établissant une complicité entre des terroristes et des représentants de la justice.

par -
Dans une déclaration accordée à Africanmanager

Plusieurs cadres du ministère de l’Intérieur dont l’ancien ministre Najemn Gharsalli seront auditionnés dans l’affaire du syndicaliste Issam Dardouri, rapporte le quotidien “Assarih” dans son édition de ce mercredi 17 février 2016, citant une source judiciaire.

Selon la même source, des journalistes seront également auditionnés dans cette affaire. par cette audition.

Il est à rappeler que le juge d’instruction du bureau numéro 13 près de tribunal de première instance de Tunis a décidé de liber provisoirement le syndicaliste sécuritaire Issam Dardouri. Ce dernier a fait l’objet d’un mandat de dépôt suite à la diffusion d’une vidéo mettant en scène Mohamed Amin Guebli lors d’une  reconstitution.

par -
Dans une déclaration accordée à Africanmanager

Le juge d’instruction a décidé ce mardi 16 février 2016 de libérer provisoirement le syndicaliste et président de l’Organisation tunisienne de la sécurité et du citoyen, Issam Dardouri. C’est ce qu’a affirmé le syndicaliste sécuritaire Habib Rachdi dans une déclaration ce mardi 16 février 2016 à Jawhara Fm.

Pour rappel, Dardouri a été traduit devant le juge en état d’arrestation suite à la fuite d’une séquence vidéo diffusée sur la chaîne El Hiwar Ettounsi. Cette séquence concerne des aveux de Mohamed Amine Gebli, un des principaux accusés dans l’affaire de l’attentat contre le musée du Bardo, le 18 mars 2015.

par -
Dans une déclaration accordée à Africanmanager

Me Imed Ben Halima, avocat de Issam Dardouri, a indiqué avoir déposé une demande de suspension provisoire des procédures de garde à vue de son client, en attendant l’examen d’une demande de récusation qu’il avait présenté, mardi, au président de la Cour d’appel de Tunis. Dans une déclaration, mercredi, à la TAP, Me Imed Ben Halima a expliqué que la demande de récusation a été déposée dans l’intention de retirer le dossier de l’affaire au juge d’instruction de la 13e chambre, en charge des dossiers du terrorisme.
Et d’ajouter qu’: « un différend oppose le juge d’instruction de la 13e chambre à son client Issam Dardouri ». Ce différend est naît, en octobre dernier, à la suite de la participation de Issam Dardouri à un programme télévisé sur la Wataniya 1 au cours duquel il avait critiqué ce même juge d’instruction, a-t-il précisé.
Selon Imed Ben Halima, le juge d’instruction avait ordonné de prolonger la garde à vue de son client en dépit du fait que l’animateur télé, Nawfel Ouertani, également entendu dans la même affaire, ait démenti tout rapport de Issam Dardouri avec l’enregistrement diffusé lors de son émission sur la chaîne Al-Hiwar Attounsi.
L’Organisation tunisienne de la sécurité et du citoyen (OTSC) a dénoncé, dans une déclaration, la décision de placer son président, Issam Dardouri, en « garde à vue pour examen ».Elle s’est dite « profondément préoccupée » face à de telles pratiques, se déclarant « étonnée » du refus d’acquitter son président, alors que son lieu de travail ainsi que son domicile sont bel et bien connus par les autorités sécuritaires. Issam Dardouri a été convoqué, samedi dernier, pour enquête et investigation par l’Unité spéciale de lutte antiterroriste relevant de la Garde nationale. Dans un post sur sa page Facebook, il avait précisé que sa convocation intervient à la suite de son passage dans l’émission « Labès » sur Al-Hiwar Attounsi au cours de laquelle il a commenté une séquence vidéo montrant un terroriste en train de reconstituer une opération de dissimulation d’armes en rapport avec l’attaque terroriste du Bardo.

TAP

par -
Issam Dardouri

Issam Dardouri, président de l’Organisation Tunisienne des Forces de Sécurité et du Citoyen a reçu des menaces de mort sur son téléphone mobile entre vendredi et samedi matin, , a-t-il affirmé lui-même , dans une déclaration à l’agence « Tap ».

Ila affirmé que des cadres sécuritaires sont derrière ces menaces proférées suite à la déclaration de son intention de poursuivre “l’appareil sécuritaire parallèle” .

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Le président de la Conect (Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie), Tarek Cherif, a accordé à Africanmanager une interview exclusive dans laquelle il a...

AFRIQUE

Selon des données dévoilées par le site Africanews, le Sénégal se prépare à inaugurer un nouvel aéroport. Cerise sur le gâteau, le pays va...

Reseaux Sociaux

SPORT

Le Comité exécutif de l'Union arabe de football (UAFA), a tenu mercredi à Ryadh (Arabie saoudite), une réunion sous la présidence de l'algérien Mohamed...