Tags Posts tagged with "jalloul"

jalloul

par -

Le ministre de l’éducation, Néji Jalloul a annoncé mardi lors de sa visite dans le gouvernorat de Jendouba le réaménagement, la maintenance et l’équipement de cinq établissements éducatifs dans les délégations d’Oued Meliz, Ghardimaou, Fernana et Ain Drahem.
Parmi ces établissements, figurent le lycée de Ain Drahem auquel est allouée une enveloppe d’un million 400 mille dinars octroyée par la Banque mondiale.
Le ministère de l’éducation vient d’achever, de la sorte, la maintenance et l’aménagement de près de 4000 établissements éducatifs à travers les différentes régions du pays, a fait savoir Jalloul, évoquant la contribution des associations, citoyens et hommes d’affaires à la réalisation de ces travaux. Ce processus d’aménagement et de maintenance est l’un des piliers du projet de réforme du système éducatif, a-t-il fait savoir.
Des responsables de collèges et de lycées ont présenté, lors de leur rencontre avec le ministre de l’éducation, des remarques sur la dégradation de l’infrastructure, appelant à accorder un intérêt particulier aux établissements éducatifs en milieu rural notamment ceux disposant d’un espace d’hébergement.

par -

Néji Jalloul, ministre de l’Education et dirigeant à Nidaâ Tounès, a menacé dimanche de quitter le parti, selon des sources dignes de foi citées par Mosaique fm.

C’était lors d’une intervention faite au cours de la réunion de l’Instance politique de son parti qu’il a brandi la menace d’en démissionner au motif que « Nidaâ Tounès a perdu sa souveraineté, n’a plus la maîtrise de ses décisions, surtout celles qui déterminent son destin, lesquelles sont prises en dehors de ses structures », a-t-il expliqué.

Néji Jelloul a ajouté qu’il envisage de tenir une conférence de presse pour annoncer sa démission et en expliquer et préciser les raisons.

par -

Le ministre de l’éducation a appelé, mardi, à renforcer davantage le partenariat entre son département, les entreprises et les composantes de la société civile afin de mobiliser les ressources financières nécessaires à même de soutenir les efforts de l’Etat dans la réhabilitation des établissements éducatifs.
S’exprimant lors d’une séance de travail sur “le mois de l’école 2” tenue au siège du gouvernorat de Sousse, Jalloul a déclaré que l’Etat est devenu incapable de prendre en charge à lui seul, le financement des travaux de rénovation des établissements publics, vu les moyens limités dont il dispose, le budget du ministère de l’éducation ne dépassant pas, a-t-il dit, 3% du budget général de l’Etat.
Par ailleurs, le ministre a saisi cette occasion pour exprimer sa reconnaissance aux chefs d’entreprises qui se sont mobilisés, l’année dernière pour réhabiliter trois mille établissements éducatifs à travers toute la République.
Il a, à cet égard, fait savoir que la contribution de la société civile et des entreprises à ces travaux pendant la deuxième édition du mois de l’école, a atteint 7 millions de dinars environ.
La commissaire régionale de l’éducation de Sousse, Samira Ben Kheder a indiqué au correspondant de la TAP que 36 entreprises ont entamé, depuis le début du mois d’Août 2016, la mise en œuvre des accords conclus avec les établissements éducatifs afin de réaliser les travaux de rénovation des établissements éducatifs.

par -
La Tunisie a décidé de présenter la candidature de Jalloul Ayed au poste

La Tunisie a décidé de présenter la candidature de Jalloul Ayed au poste de Président de la Banque Africaine de Développement (BAD) pour la période 2015-2020, dont l’élection aura lieu le 28 mai 2015 à Abidjan

Le ministère des Affaires étrangères, a précisé vendredi, dans un communiqué que «cette candidature illustre l’intérêt particulier que la Tunisie accorde à l’action et aux efforts entrepris par cette importante institution bancaire dans le domaine du développement et de l’intégration économique du continent africain, institution que notre pays s’enorgueillit d’avoir accueilli pendant onze ans».

«Jalloul Ayed, ancien ministre des finances a une riche expérience dans le secteur financier et bancaire notamment les banques commerciales, les banques d’investissement, les marchés de capitaux internationaux, les capitaux d’investissement et la gestion de grands groupes financiers. Il a également, occupé pendant de longues années des postes de responsabilité et de conception stratégique dans des institutions financières de renommée internationale», a rappelé le département des Affaires étrangères.

D’après le communiqué, le gouvernement tunisien demeure confiant que, de par ses hautes qualités personnelles et professionnelles, l’éminente renommée dont il jouit dans les milieux de la finance internationale, son expertise reconnue et conjuguée à une dimension politique prouvée, ainsi que son engagement indéfectible pour l’évolution du secteur bancaire liée au développement durable, équitable et inclusif, Jalloul Ayed est un candidat qui présente les qualités requises, et serait à même de conduire la BAD vers de nouvelles réussites.

par -
Le président de la République provisoire

Le président de la République provisoire, Moncef Marzouki, vient de s’attacher les services d’un conseiller non moins provisoire en la personne de Jalloul Ayed, ex-ministre des Finances.

Selon le journal Assabah, la mission de ce dernier est limitée à la visite officielle que le roi Mohamed VI du Maroc effectue actuellement en Tunisie, et à la tournée que Marzouki entreprendra prochainement dans plusieurs pays africains.

Plus précisément, il s’agit pour Jalloul Ayed de conseiller le président de la République au sujet de tout ce qui concerne la coopération économique avec les pays du continent africain, notamment leurs besoins en exportations tunisiennes.

par -
L’ancien ministre des Finances

L’ancien ministre des Finances, Jalloul Ayed a affirmé dans une déclaration, jeudi, au journal Achourouk qu’il ne veut pas de responsabilités politiques ou de portefeuilles et que son seul espoir est de diriger la Banque Africaine de développement (BAD). « Ce qui m’intéresse aujourd’hui c’est ma candidature à la BAD qui est intéressante aussi pour la Tunisie », a-t-il dit

Il a affirmé, en outre, qu’il a une expérience riche et suffisamment d’idées et d’ambition pour occuper ce poste à la BAD.

Il y a lieu d’indiquer, dans ce cadre, que Jalloul Ayed, est le candidat de la Tunisie à la Présidence de la BAD, pour le prochain mandat (de 2015 à 2020)».

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Le président de la Conect (Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie), Tarek Cherif, a accordé à Africanmanager une interview exclusive dans laquelle il a...

AFRIQUE

Pour la première fois, un évènement spécialisé dans les échanges commerciaux entre les entreprises Chinoises et Marocaines ouvrira ses portes du 20 au 22...

Reseaux Sociaux

SPORT