Tags Posts tagged with "jendouba"

jendouba

par -

Depuis jeudi soir, les autorités régionales à Jendouba appellent les agriculteurs et les habitants près des oueds de Medjerda et de Mallègue, à la prudence et à ne pas traverser les affluents de ces deux oueds où le niveau d’eau est en hausse.

En prévision des intempéries, la commission régionale de lutte contre les catastrophes est en alerte continue. Des travaux sont menés pour dégager les cours d’eau, ainsi que les bordures des routes et des pistes agricoles et pour faciliter le ruissellement des eaux de pluie, fait savoir, vendredi, à l’agence TAP, le gouverneur de Jendouba.

par -

Le ministre de l’industrie et des PME, Slim Feriani, a effectué, lundi 6 août 2018, une visite de travail dans le gouvernorat de Jendouba où il a pris le pouls du tissu industriel dans la région, notamment en ce qui concerne la production de sucre. Pour commencer, il s’est rendu dans la localité de “Brahmi”, de la délégation de Boussalem, où il a suivi l’opération de récolte de la betterave à sucre.

Feriani a par la suite fait une descente dans l’usine de production de sucre “Junior” où il a visité la plupart des unités et examiné les étapes de la transformation de la betterave à sucre et l’industrie sucrière en générale. Il convient de mentionner que cette usine aura bientôt une extension dont le coût est évalué à 45 Millions de dinars, ce qui permettra de créer de nouveaux emplois dans la zone.

A cet égard, le ministre a souligné l’importance de maintenir le système de production du sucre dans la région, marqué, selon ses dires, par une diversité au niveau de la production agricole et industrielle lui permettant d’être un pôle pour l’industrie de transformation des aliments, soulignant que l’exploitation de la richesse agricole dans le gouvernorat de Jendouba et en Tunisie en général permettra d’atteindre l’autosuffisance et du coup rationaliser l’importation et accroître la capacité d’exportation. Et de préciser que sa visite dans ce gouvernorat vient après la tenue d’une réunion ministérielle sur le système de production et de transformation du sucre. Une réunion qui s’est achevée sur la nécessité de développer cette industrie et de trouver des solutions radicales aux difficultés rencontrées par le secteur, en plus de la mise en œuvre d’un plan d’action intégré avec des objectifs spécifiques permettant d’améliorer la rentabilité.

Slim Feriani s’est rendu également à l’usine “Rayen”, laquelle produit de la levure et a inspecté les différentes étapes de la production. Cette usine sera bientôt agrandie et ce, après avoir conclu un partenariat avec le groupement “Safir”, qui est considéré comme l’un des plus grands groupements dans le monde spécialisés dans les industries de transformation des aliments

Toujours dans le cadre de cette visite, le ministre a fait un tour à la zone industrielle “Al Irtiyah2” qui s’étale sur 78 hectares et est partagée sur 132 divisions dont 25 ont été consacrés aux PME. L’aménagement de cette zone a coûté 23 Millions de dinars. Le ministre a suivi l’avancement des travaux de la zone industrielle “El Ertiyah2” située à Jendouba Nord et s’étalant sur 31 hectares. Une enveloppe de 9 millions de dinars a été mis en place pour l’aménagement de cette zone, repartie sur 51 divisions dont 20 seront consacrées à des activités spécifiques.

Outre “El Ertiyah2”, Feriani s’est rendu à la zone industrielle “Erroumani” où il a souligné le rôle important des zones industrielles dans le gouvernorat de Jendouba,  tout en contribuant à l’instauration d’un climat d’investissement dynamique dans la région et à créer de nouveaux postes d’emploi à haute valeur ajoutée.

Le ministre était accompagné par le président et le vice-président de l’Utica, Samir Majoul et Hichem Elloumi, par Hamadi Kooli, membre du bureau exécutif de l’Utica, Naceur Jeljli, onseil des présidents de Fédérations sectorielles de l’UTICA, le premier délégué de Jendouba, et Dora Yaâkoubi, députée à l’ARP.

par -

Le délégué régional du terrorisme à Jendouba Hichem Mehouachi a affirmé, dans une déclaration, ce mardi 10 juillet 2018 à Jawhara Fm, que l’attentat terroriste survenu dimanche à Ghardimaou à Jendouba n’a pas affecté l’afflux des touristes algériens vers la Tunisie.

Les chiffres au niveau des passages frontaliers de Melloulech, de Babbouch ou encore de Jalil étaient stables jusqu’à hier lundi. Aucune baisse n’a été enregistrée comparée à la même période de l’année dernière.

Le responsable a toutefois souligné que les conséquences d’un attentat terroriste sur l’activité touristique ne peuvent se vérifier qu’au bout d’une semaine.

par -

Une réunion extraordinaire du Conseil de la sécurité nationale présidée par le chef de l’État, Béji Caied Essebsi a démarré, ce mardi 10 juillet 2018 à Carthage, pour examiner la situation sécuritaire dans le pays suite à l’attaque terroriste de Ain Soltane, indique un communiqué de la présidence de la République.

Prendront part à cette réunion, les ministres de l’Intérieur par intérim et celui la Défense, ainsi que les chefs des organes sécuritaires et militaires.

Il est à rappeler à ce propos qu’une patrouille de la Garde frontière, à Ain Soltane (gouvernorat de Jendouba), est tombée dans une embuscade, dimanche vers 11h45, sur la bande frontalière avec l’Algérie. Une mine a explosé lors du passage de la patrouille faisant 6 morts parmi les gardes nationaux.

par -

Dans une déclaration faite aux médias en marge de sa rencontre, ce lundi 9 juillet 2018, avec le président de l’ARP, le ministre de la Défense, Abdelkerim Zbidi n’a pas assez rassuré sur les opérations terroristes . ” Bien que la situation sécuritaire dans le pays soit, depuis des mois, sous contrôle, les opérations terroristes isolées ne sont pas toujours exclues et pourraient se produire”, a indiqué le ministre, faisant remarquer que la bataille contre le terrorisme n’est pas encore finie et que les attaques terroristes isolées ne sont pas un phénomène propre à la Tunisie, mais plutôt à tous les pays du monde à l’instar de l’Europe, selon ses dires.

Interrogé sur l’ensemble des mesures mises en place ou à entreprendre au cours de la période à venir, le ministre a tenu à préciser que ce qui s’est passé hier à Ain Soltane du gouvernorat de Jendouba s’inscrit dans le cadre des opérations terroristes isolées et qu’il n’y a pas de mesures particulières à prendre dans ce sens.

Il a par ailleurs souligné que les institutions militaire et sécuritaire travaillent quotidiennement pour protéger les institutions de l’État de toute menace terroriste, rappelant les efforts fournis par l’institution militaire pour sécuriser différentes étapes comme les élections municipales, le pèlerinage de la Ghriba ou encore les examens nationaux et s’apprêtent,aussi à sécuriser la rentrée scolaire et universitaire, selon ses déclarations.

Le ministre a tenu dans le même cadre à préciser que l’institution militaire coordonne toujours avec le ministère de l’Intérieur pour sécuriser le pays et le protéger de toute menace terroriste, réaffirmant les efforts fournis par les deux institutions en cette matière.

Outre la coordination, le ministre a indiqué qu’une réunion de coordination a eu lieu vendredi dernier entre les ministres de la Défense et de l’intérieur par intérim, Ghazi Jeribi ainsi que tous les cadres sécuritaires et militaires, et ce pour examiner et discuter les mesures permettant de sécuriser la prochaine saison touristique. Une autre réunion est programmée au cours de cette semaine avec différents ministères à savoir ceux de la Défense, de l’Intérieur, de la Culture, du Tourisme, ainsi que l’Utica et les représentants des agences de voyages pour étudier des questions en relation avec la réussite de la saison touristique.

Il a appelé l’ensemble des Tunisiens à la vigilance et à l’unité face au fléau de terrorisme : “La lutte contre le terrorisme n’est pas seulement la responsabilité de la Défense ou de l’Intérieur mais de tous les Tunisiens, lesquels sont appelés, selon lui, à protéger leurs pays : “La guerre contre le terrorisme implique une union totale autour de l’institution sécuritaire et pas seulement les ministères de la Défense et de l’Intérieur”, a-t-il assuré.

Relatif aux 6 gardes nationaux tombés en martyrs dimanche lors de l’embuscade de Ain Soltane, Zbidi a dit : ” Nous sommes habitués aux sacrifices (…) c’est notre destin (…) on n’a pas de choix”, a indiqué le ministre, affichant sa confiance en la période prochaine : “Il n y a de pas de place au terrorisme en Tunisie (…) Nous allons vaincre tout ce qui peux menacer la sécurité du pays ou le mettre en danger.

Il a dans le même contexte indiqué que l’opération de Ain Soltane ne veut pas dire que nos institutions sécuritaire et milliaire ne sont pas prêtes en matière de lutte contre le terrorisme, mais cela s’inscrit dans le cadre des opérations terroristes isolées à l’instar de ce qui s’est passé dans plusieurs pays du monde.

ll est à rappeler à ce propos qu’une patrouille de la Garde-frontière, à Ain Soltane (gouvernorat de Jendouba), est tombée dans une embuscade, dimanche vers 11h45, sur la bande frontalière avec l’Algérie. Une mine a explosé lors du passage de la patrouille faisant 6 morts parmi les gardes nationaux.

par -

Ali Zermadini, expert en sécurité stratégique et ancien directeur des écoles de la Garde nationale, a indiqué, dans une déclaration ce lundi 9 juillet 2018 à Express Fm, que l’acte terroriste survenu hier dans la région de Ain Soltane du gouvernorat de Jendouba était attendu suite aux grandes réussites réalisées par les unités sécuritaires dans leur lutte contre le terrorisme.

Zermadini a considéré que les tiraillements politiques actuels ont négativement impacté les situations politique, économique et sécuritaire dans le pays. « La situation est devenue très grave aujourd’hui pour le citoyen tunisien et on doit éviter ces tiraillements pour l’intérêt national » a-t-il dit.

Une patrouille de la Garde frontière a été victime dimanche, vers 11h,45, d’une embuscade à Ain Soltane du gouvernorat de Jendouba .

par -

Les opérations de ratissage menées par les unités militaires et de la Garde nationales se poursuivent pour le deuxième jour de suite sur les hauteurs de Saria, Aïn Soltane et Felja relevant de la délégation de Ghardimaou du gouvernorat de Jendouba et ce pour traquer le groupe terroriste ayant pris pour cible une patrouille de la Garde nationale, faisant six martyrs et trois blessés, rapporte Mosaïque Fm.

Deux hélicoptères ont été également envoyés dans cette zone pour appuyer les efforts des troupes au sol, indique la même source.

Il est à rappeler à ce propos qu’une patrouille de la Garde frontière, à Ain Soltane (gouvernorat de Jendouba), est tombée dans une embuscade, dimanche vers 11h45, sur la bande frontalière avec l’Algérie. Une mine a explosé lors du passage de la patrouille faisant 6 morts parmi les gardes nationaux.

par -

Le directeur régional de la santé de Jendouba, Mohamed Rouis, a indiqué aujourd’hui lors de son intervention, ce lundi 9 juillet 2018, que l’état de santé des trois blessés victimes de l’acte terroriste survenu hier dans la région de Ain Soltane du gouvernorat de Jendouba est stable. D’après lui, les blessés ont été transférés de l’hôpital régional de Jendouba à l’hôpital militaire de Tunis hier soir.

Il est à rappeler à ce propos qu’une patrouille de la Garde frontière, à Ain Soltane (gouvernorat de Jendouba), est tombée dans une embuscade, dimanche vers 11h45, sur la bande frontalière avec l’Algérie. Une mine a explosé lors du passage de la patrouille faisant 6 morts parmi les gardes nationaux.

par -

Les agents de la Garde nationale blessés lors de l’attaque terroriste à Aïn Soltane, à Jendouba, dimanche 8 juillet 2018, ont été transférés à l’hôpital militaire à Tunis.

Il est à rappeler à ce propos qu’une patrouille de la Garde frontière, à Ain Soltane du gouvernorat de Jendouba, est tombée dans une embuscade, dimanche vers 11h45, sur la bande frontalière avec l’Algérie. Une mine a explosé lors du passage de la patrouille faisant 6 morts parmi les gardes nationaux.

par -

Le groupe terroriste ‘Katiba Okba Ibn Nafaâ’ relevant d’Al-Qaïda au Maghreb islamique a revendiqué, dans la soirée de ce dimanche 8 juillet, l’attaque terroriste survenue à Aïn Soltane à Jendouba, indique un communiqué.

Le groupe terroriste a annoncé, dans un communiqué, avoir saisi les mitrailleuses des agents de la Garde nationale, ainsi que d’autres armes.

Il est à rappeler à ce propos qu’une patrouille de la Garde frontière, à Ain Soltane (gouvernorat de Jendouba), est tombée dans une embuscade, dimanche vers 11h45, sur la bande frontalière avec l’Algérie. Une mine a explosé lors du passage de la patrouille faisant 6 morts parmi les gardes nationaux.

par -

La SONEDE a annoncé qu’une coupure d’électricité et de la distribution de l’eau potable dans les localités de Ghar dimaou, Sidi Abbes, Fej Hassine, Raghech, Dkhailia, Taref et Henchir El Mira ainsi que dans la délégation de Oued Mliz (centre ville), et les localités de Hakim, Oum Hani, Sidi Abid, Sidi Meskin et El Jerif, ont été enregistrées, jeudi, à cause de la tempête qui a eu lieu, mercredi après-midi, dans la région de Jendouba, rapporte Jawhara Fm.

Cette tempête a provoqué l’arrêt des pompes à eau, à partir des puits profonds approvisionnant les villes de Ghar Dimaou et de Oued Mliz ainsi que les délégations avoisinantes.

Des équipes de la STEG sont sur place pour réparer les pannes survenues, a indiqué la même source, relevant que l’approvisionnement en électricité reprendra progressivement à partir de cet après-midi, à 14h00.

par -

Les régions de Jendouba, Tatouine et Kasserine ont obtenu les plus bas taux de réussite dans la session principale du baccalauréat 2018 (entre 20,68% et 21,74%) alors que les plus forts taux ont été enregistrés à Sfax 1 et 2, à l’Ariana et à Monastir, entre 55,88% et 44,55%, ce qui démontre un écart entre les régions intérieures et celles côtières.

Selon la liste de classement des régions par rapport aux taux de réussite au baccalauréat publiée par le ministère de l’Education sur sa page officielle, les taux dans les régions intérieures sont inférieurs au niveau national qui se situe à 30% environ.

Cet écart a suscité les critiques de l’opinion publique puisque plusieurs personnes ont estimé que la raison principale de cette situation est la non application par le gouvernement de la discrimination positive telle que mentionnée dans la constitution, notamment, en ce qui concerne l’enseignement surtout en l’absence d’un nombre suffisant d’établissements scolaires et d’enseignants dans ces régions.

Selon le professeur en économie quantitative, Abderrahman Lahka, il existe un rapport étroit entre le taux de réussite au baccalauréat et le taux de pauvreté.

Dans les régions où le taux de pauvreté est fort, le taux de réussite est généralement faible“, a-t-il dit dans une déclaration à l’agence TAP.

D’après la même source, les conditions sociales des familles tunisiennes impactent directement la réussite de leurs enfants puisque l’enseignement en Tunisie, même s’il est gratuit, devient coûteux compte tenu de la cherté des cours particuliers dont la majorité ne peut plus se passer.
L’intervenant a ajouté que le taux de réussite au baccalauréat à Kasserine s’est situé cette année à 21,74% alors que le taux de pauvreté dans cette même région est de 32,8%.

Au Kef, le taux de réussite de 23,16% alors que le taux de pauvreté dépasse les 34%.
En revanche dans les régions comme Sfax et Monastir, qui sont en tête du classement au niveau du taux de réussite au baccalauréat, le taux de pauvreté n’a pas dépassé les 5,8% à Sfax et 8,3% à Monastir et ce, selon les chiffres de l’Institut national des statistiques.

A rappeler que le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a décidé le 19 juin dernier d’octroyer une bourse de 500 dinars aux nouveaux bacheliers 2018 issus des milieux défavorisés afin de permettre à leurs familles de faire face aux frais de la rentrée universitaire. Dans la cadre de cette politique de discrimination positive, Chahed a également ordonné qu’on réserve 8% des places des filières de la médecine et de l’ingénierie aux bacheliers des régions intérieures, lors des orientations universitaires 2018/2019.

par -

Le ministre de l’Intérieur par intérim, Ghazi Jeribi, a indiqué que les autorités tunisiennes sont “en train d’analyser les informations relayées par certains médias étrangers faisant état de l’échec d’une tentative de coup d’Etat, afin de vérifier leurs sources et leur fiabilité”.
En visite d’inspection, mardi des unités sécuritaires déployées à Jendouba, le ministre a précisé que “l’ouverture d’une enquête judiciaire reste tributaire des résultats des analyses en cours”.

Jeribi a exhorté lors de sa visite les unités de sécurité à plus d’efforts et de vigilance afin de protéger le pays contre toute menace, notamment la menace terroriste, soulignant que la “sécurisation du pays contre le danger terroriste requiert une approche globale qui exige des actes plutôt que des discours”.
Il a réaffirmé à cet égard le haut degré de préparation des unités sécuritaires, notamment celles déployées dans les zones frontalières à anticiper et à faire face à toute menace.

Lors de son déplacement, le ministre a visité les districts de police et de la garde nationale dans la région, la caserne des unités d’intervention, la direction régionale de la protection civile, avant de partager la table de l’Iftar avec les unités sécuritaires dans la zone frontalière Jelail relevant de la délégation de Ghardimaou.

par -

La récolte est estimée à plus de 2 millions de quintaux dont 1,7 million de quintaux de blé dur. Le reste est réparti entre blé tendre, orge et triticale, a indiqué le gouverneur de Jendouba Mohamed Sedki Bououn.
Les superficies emblavées ont atteint, cette année, 88 mille hectares sur 187 mille hectares cultivables.
Sur un total de 19 centres de collecte à Jendouba, 15 ouvriront leurs portes et ont une capacité totale de stockage de 580 quintaux, a ajouté la même source.
En 2017, le gouvernorat de Jendouba a assuré 15% de la production céréalière à l’échelle nationale avec un rendement respectivement de 14 et 25 quintaux par hectare pour les superficies en sec et en irrigué, a rappelé Moufida Chaouech, chef de service de la production végétale au commissariat régional au développement agricole.

par -

Voici les résultats préliminaires des élections municipales dans la circonscription de Jendouba:
– Municipalité de Jendouba
Listes Nombre de sièges
Ennahda 13
Nidaa Tounes 11
Jeunes de Jendouba 2
Mouvement Echaab 5
Machrou Tounes 1
Souk Lerbaa 1
– Municipalité de Béni Mtir
Listes Nombre de sièges
Ennahda 4
Nidaa Tounes 4
Notre Droit 3
L’Espoir 1
– Municipalité de Khemairia
Listes Nombre de sièges
Ennahda 5
Nidaa Tounes 13
– Municipalité de Souk Lahad
Listes Nombre de sièges
Ennahda 6
Nidaa Tounes 4
Machrou Tounes 8
– Municipalité de Kalaa-Maaden-Forksane
Listes Nombre de sièges
Ennahda 4
Nidaa Tounes 2
Machrou Tounes 8
Front populaire 3
L’Epi 5
Le Travail 4
– Municipalité de Ain sobh-Ennadhour
Listes Nombre de sièges
Al Iklaa 6
Ennajet 3
Al Binaa 4
Ennahdha 2
Nidaa Tounes 1
Front Populaire 1
Al-Irada 1
– Municipalité de Jaouada
Listes Nombre de sièges
Echourouk 3
Ennahdha 8
Nidaa Tounes 7
– Municipalité de Oued Meliz
Listes Nombre de sièges
Ennahda 5
Nidaa Tounes 10
Développement 1
Front Populaire 2
– Municipalité de Ain Drahem
Listes Nombre de sièges
Ennahda 6
Nidaa Tounes 7
Front Populaire 5
– Municipalité de Fernana
Listes Nombre de sièges
Ennahda 11
Nidaa Tounes 8
Ensemble 5
– Municipalité de Balta Bouaouene
Listes Nombre de sièges
Ennahda 8
Nidaa Tounes 12
Espoir pour un lendemain meilleur 2
Front populaire 2
– Municipalité de Tabarka
Listes Nombre de sièges
Voix de Tabarka 6
Tabarka telle que nous la voulons 2
Nidaa Tounes 3
Ennahdha 8
Courant Démocrate 1
Mouvement Echaab 2
Front Populaire 2
– Municipalité de Boussalem
Listes Nombre de sièges
L’Espoir 3
L’Epi Ridha Dallagi 7
Nidaa Tounes 7
Ennahdha 6
Front Populaire 1
– Municipalité de Kalaa-Maaden-Forksane
Listes Nombre de sièges
Ennahda 4
Nidaa Tounes 2
Machrou Tounes 8
Front populaire 3
L’Epi 5
Le Travail 4
– Municipalité de Ghardimaou
Listes Nombre de sièges
Ennahda 9
Nidaa Tounes 8
Mouvement Al-Irada 8
Front populaire 2
Mostakbel bladi 7
Ghardimaou, demain est meilleur 3

par -

Dans le cadre de l’inauguration dimanche du “Théâtre de la mer à Tabarka”, le ministre des Affaires culturelles Mohamed Zine El Abidine a pris plusieurs mesures pour dynamiser et impulser le secteur culturel dans le gouvernorat de Jendouba (Nord ouest).

Dans ce contexte, il a donné le feu vert pour le démarrage des travaux de restauration et de réaménagement de l’ancienne salle de cinéma de Jendouba “Le Casino” en vue de la transformer en un centre des Arts Dramatiques et Scéniques. Par ailleurs, le ministre des Affaires culturelles a donné le coup d’envoi pour la construction d’une maison de la culture à Ain Draham moyennant un cout de 2,684 millions de dinars.

Au cours de sa visite dans le gouvernorat de Jendouba, Mohamed Zine El Abidine a pris connaissance des travaux de réaménagement de la maison de la culture de Tabarka et de réaménagement de sa salle de spectacles.

Il a par ailleurs annoncé la création d’un centre de recherches sur le patrimoine oral à Jendouba à l’instar du centre de Tataouine (Sud du pays).

Pour rappel, le ministre des affaires culturelles Mohamed Zine El Abidine a inauguré, dimanche, le Théâtre de la mer à Tabarka. D’une capacité de 6500 spectateurs, le théâtre accueillera désormais des festivals et des événements internationaux d’envergure.

par -

Le Programme “Initiative régionale d’appui au développement économique durable (IRADA)” a démarré, jeudi 06 avril 2018, dans le gouvernorat de Jendouba. Une enveloppe de 2 millions de dinars a été accordée pour la réalisation de ce programme dans la région.

Selon le directeur exécutif du programme, Mohamed Deraa, IRADA s’intéresse en particulier à l’initiative régionale visant à promouvoir le développement économique durable à travers, notamment, la création d’espaces de dialogue entre les secteurs public et privé, l’identification de projets qui répondent aux spécificités de la région ainsi que le renforcement des capacités des acteurs régionaux et de la contribution du privé au développement économique local.

De son coté le représentant de l’Union Européenne en Tunisie chargé du suivi du programme, Lars Flocke Larsen, a rappelé qu’un montant de 16 millions d’euros a été réservé par l’UE à ce programme destiné à promouvoir des projets de développement dans huit gouvernorats, Gabes, Médenine, Gafsa, Kasserine, Sfax, Sidi Bouzid, Bizerte et Jendouba, soulignant que le choix de ces régions s’explique par le grand potentiel dont elles sont dotées pour la mise en œuvre de plans d’actions et promouvoir l’innovation et l’investissement à l’échelle régionale.

par -

Le ministre de la Formation Professionnelle et de l’Emploi, Faouzi Abderahmane, a rencontré, jeudi 15 mars 2018, à Jendouba, des chefs d’entreprises qui lui ont fait part d’un certain nombre d’obstacles d’ordre administratif et financier entravant le bon déroulement de leurs projets.
Le Directeur de fabrication des briques de Jendouba a souligné que les parts qui lui restent de cette usine dont la plupart des actions qui appartenaient au clan Ben Ali sont confisquées par l’Etat ne lui permettent pas de renouveler les équipements.
De son côté, le propriétaire de la société des grands moulins du nord-ouest a expliqué que son projet est paralysé depuis 2012 pour des raisons juridiques, ce qui l’a poussé à suspendre des centaines de salariés de leurs postes.
Mounir Soltani, directeur des ressources humaines à l’usine des câbles au nord de Jendouba qui emploie près de 3400 salariés, a évoqué des obstacles liés à une infrastructure routière délabrée qui empêchent les employés d’arriver à l’heure.
Il a appelé la société régionale de transport de Jendouba à améliorer ses services pour que les employés puissent respecter les horaires de travail.

par -

L’Etat a récupéré mercredi 14 mars 2018 une terre domaniale agricole d’une superficie de 7 ha située dans la région d’Al Chafii, dans la délégation de Satfoura, relevant du gouvernorat de Jendouba.

Selon un communiqué rendu public ce jeudi 15 mars 2018, par le ministère des domaines de l’Etat et des Affaires foncières, cette propriété était exploitée illégalement par certaines personnes.

La récupération de la terre en question a été effectuée en présence de plusieurs hauts responsables de l’Etat (des agents de sécurité, des représentants de l’Office des terres domaniales…), lit-on dans ledit communiqué.

par -

Les agents du district de la Société Tunisienne d’Electricité et de Gaz (STEG) à Jendouba sont entrés en grève illimitée, en réaction contre les agressions successives commises à l’encontre de plusieurs de leurs collègues, lors de l’exercice de leur fonction.
Selon le secrétaire général du syndicat de base relevant de l’Union régionale du travail, Taieb Sahbani, trois agressions d’une violence extrême ont été perpétrées, en moins de deux semaines, contre leurs collègues au travail. Le dernier incident a eu lieu, samedi 17 février, dans la zone industrielle à Jendouba.
Sahbani a aussi regretté l’inertie des autorités régionales face à leurs doléances.
Le district de la STEG à Jendouba compte environ 130 agents.

FOCUS 🔍

Les chiffres des immatriculations de nouvelles voitures pour le mois de septembre 2018, laissent voire que les ventes des véhicules particuliers de la marque...

Le meilleur des RS

Imed Heni est un cadre de l’OACA. On ne mettra pas sa photo, pour ne pas utiliser celle du petit garçon qu’il affiche sur...

INTERVIEW

L'expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimasi a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

Après la disgrâce du président sud-africain, Jacob Zuma, destitué par le Parlement pour des faits de corruption, son successeur, Cyril Ramaphosa, est dans la...

Reseaux Sociaux

SPORT

Programme de la 8e journée de la ligue 1 professionnelle de football, prévue les vendredi 23, samedi 24 et dimanche 25 novembre à partir...