Tags Posts tagged with "jendouba"

jendouba

par -

Le conseil d’administration du Groupe la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, ce mercredi 22 novembre 2017, à Abidjan, en Côte d’Ivoire, un prêt de 122 millions d’euros destiné à assurer le financement du Projet d’appui à la connectivité routière dans le nord-est de la Tunisie (PACR).

Ce projet a pour objectif d’améliorer la compétitivité de l’économie tunisienne à travers l’accompagnement de la demande croissante du trafic des biens et des personnes en circulation entre la région de Bizerte, au Nord, et le reste du pays.

Le présent projet fait écho à trois des cinq priorités stratégiques de la BAD (les High 5) : « Industrialiser l’Afrique » par le développement de zones industrielles exportatrices ; « Améliorer les conditions de vie des populations africaines » à travers la réduction du coût de congestion et la réhabilitation d’espaces urbains et « Nourrir l’Afrique » grâce à une meilleure valorisation des périmètres et produits agricoles.

Le PACR est également en phase avec les priorités du Plan de développement stratégique de la Tunisie (PSD 2016-2021).

« Ce projet va améliorer encore plus la mobilité des populations et des biens dans l’agglomération de Bizerte et de Beja ainsi que vers Jendouba », a apprécié Mohamed El Azizi, directeur général de la BAD pour l’Afrique du Nord.

S’exprimant lors de l’approbation du programme par le conseil d’administration de la BAD, M. Azizi a ajouté : « En outre, le port de Bizerte est appelé à devenir le premier port en Tunisie, renforçant ainsi la compétitivité de l’économie du pays ».

D’un coût total de 277,29 millions d’euros, le PACR est également financé par la Banque européenne d’investissement (BEI) pour 123 millions et par le gouvernement tunisien à hauteur de 32,29 millions d’euros.

Le conseil d’administration de la BAD avait approuvé, en juin 2017, sa stratégie d’assistance à la Tunisie pour la période 2017-2021. Les interventions de la Banque s’articuleront autour de deux piliers : le renforcement de l’industrie et le développement des chaînes de valeur et l’amélioration de la qualité de vie des populations dans les gouvernorats prioritaires.

par -

Une unité sécuritaire spécialisée relevant de la brigade nationale de lutte contre le terrorisme d’El Gorjani a arrêté, hier dimanche, plusieurs individus accusés d’être derrière la rumeur de la mort du président de la République diffusée sur les réseaux sociaux, rapporte Shems Fm, citant une source sécuritaire.

Il s’agit, selon la même source, d’un réseau composé de 4 individus originaires de Béja, Jendouba et du Grand Tunis.

Les éléments de l’enquête ont révèle que la diffusion de la rumeur a été bien organisée, les accusés sont toujours à la disposition des enquêteurs, indique la même source.

A noter que la rumeur a été publiée via une fausse page de France 24 sur Facebook .

par -

Le projet “Stratégie de Développement de la Ville de Jendouba” sera lancé officiellement le 27 Septembre courant lors d’une rencontre qui se tiendra à Jendouba.
Le programme vise à appuyer le développement durable à travers le renforcement de la participation citoyenne dans la mise en place d’un plan d’action et la création de structures de travail entre les différents intervenants et acteurs concernés et la définition d’une vision collective future entre les parties prenantes afin d’assurer un meilleur cadre de vie dans une ville durable.
Cette rencontre permettra notamment de présenter le projet, de définir ses objectifs et ses étapes aux différentes parties prenantes. Ainsi, de rassembler, intégrer une même vision de l’avenir de Jendouba.

A ce sujet, et dans le cadre de la collaboration entre la commune de Jendouba, la Fédération Nationale des Villes Tunisienne, la coopération Allemande au développement “GIZ”/CoMun et l’Association Tunisienne des Urbanistes “ATU”, cette rencontre pour le lancement officiel du projet “Stratégie de Développement de la Ville de Jendouba” connaitra la participation des différents organismes régionaux et locaux et des différents représentants de la société civile.

La Fédération Nationale des Villes Tunisienne (FNVT) travaille en partenariat avec la Coopération Allemande au Développement GIZ à travers son programme CoMun, Cities Alliances, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), le réseau des Villes Méditerranéennes (MedCités) et le Centre International de Développement pour la Gouvernance Locale Innovante en Tunisie (CILG-VNG) afin d’élaborer des programmes de planification urbaine stratégique au profit de 9 villes, qui sont la Soukra, Béja, Jendouba, Tataouine, Gabes, Kairouan, Monastir, Sidi Bouzid et Médenine.

par -

Une journée d’études sur la contribution des Tunisiens résidant à l’étranger au développement, notamment l’investissement dans le secteur agricole, a été organisée, jeudi, à Tabarka.
Selon les chiffres présentés, à cette occasion, les investissements approuvés pour le compte des Tunisiens à l’étranger ont atteint 99,3 MD en 2016 contre 19,5 MD en 2006.
Ces investissements ont été réalisés dans 2345 projets (contre 471 en 2006) dont seulement 50 projets agricoles. Le reste a été effectué dans le secteur des services.
Sur l’ensemble de ces projets, 14,1% ont été lancés dans le nord-ouest, un taux très faible par rapport aux richesses, ressources et opportunités que recèle la région, ont estimé les participants à cette journée.
Ils ont également affirmé que le volume des investissements réalisés par les Tunisiens à l’étranger demeure en deçà du portefeuille des transferts de devises opérés chaque année et qui représentent 5 % du PIB.

par -

Les superficies des forêts ravagées par les incendies déclarées au cours de la semaine écoulée dans le gouvernorat de Jendouba ont atteint environ 955 ha réparties sur six délégations, selon un rapport préliminaire de la Direction générale des forêts relevant du ministère de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche.
Les superficies forestières endommagées se répartissent entre Ain Drahem (840 ha), Tabarka (40 ha), Balta Bououane (34 ha), jendouba Nord (30 ha), Ghardimaou (9 ha) et Fernana (3) et ce sans considérer les espaces ravagés lors des trois derniers jours, a fait savoir la même source.
Par ailleurs, un cadre au commissariat régional au développement agricole de Jendouba a indiqué que le reboisement des arbres de chêne et d’hetres parties en fumée nécessite au moins trente ans.

par -

Lors de sa visite, ce vendredi 4 août 2017 à la région Houamid de la délégation de Fernena du gouvernorat de Jendouba, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a ordonné le dédommagement des victimes des régions affectées par les incendies, indique un communiqué de la présidence du gouvernement.

Ainsi, les 23 familles dont les maisons ont été détruites par le feu à la région d’El Houamed seront remplacées par d’autres immédiatement. “l’Etat s’engage à dédommager les victimes dont les maisons et leurs sources de revenu ont été détruites par le feu”, a-t-il dit.

 

par -

Le parquet à Jendouba a autorisé l’ouverture de 16 affaires judiciaires suite aux derniers incendies déclarés dans les forêts de plusieurs gouvernorats du Nord-ouest, rapporte Shems Fm, citant leurs propres sources.

Selon la même source, 9 personnes ont été convoquées par la police pour être interrogées.

Il est à rappeler à ce propos que plusieurs incendies se sont récemment déclarés dans plusieurs régions de divers gouvernorats dont Bizerte, Béja, Jendouba, et plus récemment Kasserine. Ces incendies n’ont fait aucune victime humaine, mais des dégâts matériels ont été signalés où plusieurs habitations ont été détruites et un bon nombre de familles ont été évacuées.

par -

Les incendies qui font rage dans les zones forestières du gouvernorat de Jendboua, notamment à Ain Drahem et Fernana, causés par la forte chaleur, n’ont fait aucune victime, indique le ministère de l’intérieur dans un communiqué rendu public lundi soir.

Le ministère a précisé que les incendies ont touché des zones forestières ainsi que sept habitations sans enregistrer de pertes humaines alors que les unités des sapeurs-pompiers et de l’armée nationale ont été mobilisées pour circonscrire les feux.
Les unités de la protection civile ont reçu en renfort d’autres unités et des appareils d’extinction des unités de directions régionales de Bizerte, Zaghouan, Le Kef, Seliana, Ben Arous, Mannouba et de l’unité spécialisée, indique le communiqué.
Le département de l’intérieur a ajouté que certains incendies ont été maîtrisés grâce aux efforts des différentes structures et des autres ministères (défense nationale, équipement, agriculture), mais d’autres feux continuent de faire rage dans les forêts de Ain Drahem et Fernana.
“Face à cette situation, la commission régionale de lutte contre les catastrophes a tenu des réunions avec le gouverneur de Jendouba, en présence de toutes les parties concernées pour suivre l’évolution de la situation”, précise-t-on de même source.

par -

Les incendies qui se sont déclarés dans les zones forestières du gouvernorat de Jendouba à savoir à Ain Drahem et Fernena, à Béja dans la région de Massid et à Bizerte dans celle de Sejnane, se répandent tel un feu de brousse pour gagner les zones forestières. C’est depuis plus que 3 jours que les unités de la la protection civile, la direction des forêts et l’Armée nationale s’emploient à maîtriser les feux, mais en vain…les flammes continent de se propager trop vite. Le nombre d’incendies signalés dans plusieurs régions au gouvernorat de Jendouba a atteint 15 vers 2 heures de ce matin du mardi 1er août 2017. Plusieurs familles ont été évacuées et près de 23 habitations ont été détruites par les feux. Aucune victime n’a été jusqu’alors déplorée, selon ce qui a été publié par le ministère de l’Intérieur.

Selon un communiqué rendu public ce mardi 1er août 2017, par le ministère de la Défense nationale, d’autres formations militaires se sont déployées dans les localités de Msid à Béja et de Sejnane à Bizerte pour encadrer les habitants de ces deux régions et parer à toute menace.

Les unités militaires ont multiplié leurs opérations depuis lundi pour l’évacuation des familles, qui se sont retrouvées prises au piège par les feux des incendies, dans les régions de Khamaria, Mouaysia et Brahmia à Aïn Draham.

D’autres unités militaires ont été déployés dans la région de Massid à Béja et dans la région de Sejnane à Bizerte afin de porter secours aux citoyens sinistrés. Deux avions militaires participent également aux opérations d’extinction des incendies, précise le communiqué.
Le ministre de la Défense nationale et celui de l’Intérieur devront se rendre dans les zones sinistrées pour suivre l’évolution de la situation.

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed a chargé les ministre de la Défense nationale et de l’Intérieur de se rendre sur les lieux pour suivre l’évolution de la situation. Il a également donné ses instructions pour mobiliser tous les moyens nécessaires afin de circonscrire les incendies et prêter main forte aux habitants des zones forestières sinistrées “, a déclaré lundi soir le responsable de presse et de communication à la Primature à l’agence TAP.

Composée de représentants des ministères de la Défense, de l’Intérieur, de la Santé, de l’Agriculture et de l’Équipement et de l’Habitat, une cellule de coordination a été mise en place au palais du gouvernement pour organiser les opérations de lutte contre les incendies qui se sont déclarés dans le gouvernorat de Jendouba, a-t-il annoncé.

Dans une déclaration à la Tap, le directeur régional de la protection civile Mounir Riabi a souligné que même si les incendies n’ont pas fait de victimes, la menace plane toujours sur les concentrations d’habitations. Quelque 165 mille personnes habitent les forêts du gouvernorat de Jendouba qui s’étendent sur environ 120 mille hectares, alors que la superficie des forêts ravagées par les incendies est estimée à 300 hectares.

par -

Une décision de justice a été exécutée, mardi 7 mars 2017, avec le concours des forces de l’ordre, à l’encontre du député Fayçal Tebini (Voix des Agriculteurs), a indiqué à l’agence TAP le procureur de la République au tribunal de première instance de Jendouba, Tahar Manai.
La décision de justice porte sur l’expulsion de Fayçal Tebini d’une ferme agricole à Jendouba pour occupation et exploitation sans droit ni titre, a précisé la même source.
Le procureur de la République a ajouté que les propriétaires de la ferme, qui avaient porté plainte contre ce député, ont pu ainsi récupérer leur exploitation agricole et réclament des indemnités d’occupation de la ferme agricole (45 mille dinars) située dans la délégation de Balta Bou Aouane (gouvernorat de Jendouba).

par -

Le président de la chambre correctionnelle du tribunal de première instance de Jendouba a décidé aujourd’hui, 22 janvier 2017, la libération provisoire de l’huissier de justice qui a été arrêté pour usurpation d’identité, rapporte Shems Fm.

L’audience a quant à elle été reportée au 19 mars prochain, sur demande de la défense, indique la même source.

par -
Jusqu’à la fin du mois de septembre de l’année en cours

Un accident survenu, samedi 18 février 2017, au niveau du croisement reliant la route national N6 et l’autoroute Boussalem-Tunis, a causé la mort de trois personnes dont deux militaires et occasionné des blessures à quatre autres, a déclaré un responsable de la sécurité à l’agence TAP.
La cause de cet accident est, selon les données préliminaires, l’excès de vitesse qui a provoqué la collision entre deux véhicules. D’ailleurs, plusieurs accidents se sont produits au niveau de ce croisement engendrant divers dégâts pour les personnes et les véhicules.
D’ailleurs, plusieurs usagers de la route ont appelé à intervenir au niveau de ce croisement, non adapté aux conditions de la sécurité routière, insistant sur la nécessité de changer l’emplacement des panneaux de signalisation routière.
Auparavant, le district de la garde nationale de Jendouba avait envoyé deux correspondances aux parties concernées mettant en garde contre le danger causé par ce croisement, évoquant notamment le manque d’éclairage public.
Le bilan des décès provoqués par des accidents de la route dans la région de Bousselem au cours d’un mois s’élève, cette année, à plus de dix , dont trois sur la route nationale n6 reliant Boussalem à Jendouba , un sur la route reliant Boussalem et la région de Riabna et trois autres au niveau du croisement d’Eroumani de la délégation de Bousselem. Ces accidents ont causé aussi des blessures pour 12 personnes.

par -

Un accident de la route survenu, ce matin du jeudi 16 février 2017, au niveau de la route reliant la ville de Bousalem et la localité Ryabna (délégation de BouSalem) dans le gouvernorat de Jendouba a fait un mort et trois blessés.
Le directeur régional de la santé à Jendouba, Mongi Soltani a précisé dans une déclaration à la Tap que l’état de santé des trois blessés est stable.
Une collision entre un véhicule de transport rural et un camion a eu lieu jeudi matin au niveau de la route reliant la ville de Bousalem et le village de Ryabna a fait un mort et trois blessés, précise la même source.

par -

Une coordination régionale d’associations pour la protection de l’environnement à Béja et Jendouba a été lancée samedi, a indiqué le coordinateur de cette initiative Slimane Ben Youssef, dans une déclaration à la Tap.
La coordination, qui regroupe 30 associations, a pour objectif de soutenir et coordonner les efforts entre la société civile et les autorités régionales pour résoudre les problèmes liés à l’environnement et élaborer des stratégies de protection de l’écosystème, a-t-il ajouté à la même source.
Ben Youssef a précisé que cette initiative s’inscrit dans le cadre d’un processus de création de coordinations dans plusieurs régions.
Douze gouvernorats se sont engagés dans ce processus qui sera couronné, fin février prochain, par le lancement d’un réseau national de coordinations régionales, a-t-il souligné.

par -

La situation dans quelques délégations de Jendouba comme Al Ghorra, Ain Soltan, Mella et Feyja est difficile, a déclaré Taoufik Yaâkoubi, chef de brigade de la protection civile à Ghardimaou.
Lors de son passage sur Mosaïque fm, il a précisé que cela est du à l’accumulation de la neige, qui a atteint un niveau de 80 cm dans certaines zones.
Et pourtant les unités de la protection civile et les agents forestiers n’ont ménagé aucun effort pour déneiger les routes bloquées.

par -

La direction générale de la Garde Nationale a annoncé que la circulation demeure bloquée sur certaines routes dans les délégations de Jendouba et ce après les chutes abondantes des neiges sur la région.

Dans un communiqué, la direction générale de la Garde Nationale a publié la liste des routes bloquées : Il s’agit de  :

La route reliant la réserve de Feyja et Aïn Soltane dans la délégation de Ghardimaou.
La route régionale numéro 61 au niveau de la région de Chahid et Chetata dans la délégation de Ghardimaou.
La route nationale numéro 17 entre Tabarka et Jendouba.
La route nationale reliant Babouche et Amdooun.

Les citoyens qui voulaient se rendre à la ville d’Aïn Draham dans les prochains jours sont ainsi appelés à la vigilance et au respect des règles de conduite.

par -

La circulation des voitures sur les routes de Jendouba et notamment celle menant à Aïn Drahem a presque repris de façon normale dans la matinée de ce mardi 17 janvier, rapporte Mosaïque Fm.

La commission de lutte contre les catastrophes naturelles poursuit ses efforts pour libérer le reste des voitures coincées et déneiger les routes, indique la même source.

par -

Plus de 40 enfants sont restés bloqués dans le bus qui les transportait au niveau du village de Babbouche dans la délégation de Ain Drahem (gouvernorat de Jendouba), a indiqué lundi matin le gouverneur de Jendouba à l’agence Tap.
Le bus transportant ces enfants a été bloqué à Babbouche à cause de l’importante quantité de neige enregistrée dans la région et qui a provoqué une perturbation du trafic routier, a-t-il expliqué.
Des membres relevant du comité régional de lutte contre les catastrophes ont réussi lundi à l’aube à atteindre le bus, en marchant à pied, et à faire parvenir les secours nécessaires en approvisionnant les passagers du bus notamment en couvertures et produits alimentaires, a assuré la même source.

Une importante chute de neige a été enregistrée dans la zone provoquant un blocage des voies routières et une perturbation du trafic routier.
Plusieurs passagers sont restés enfermés dans leur véhicule en attendant une intervention des services sécuritaires, de la protection civile et ceux du ministère de l’Équipement pour dégager les voies routières et assurer l’aide nécessaire.

par -

Les chutes de neige en grande quantité dans plusieurs délégations de Jendouba et notamment à Aïn Drahem et Ghar Dimaou dans la nuit du dimanche au lundi a causé la fermeture des routes menant à ces délégations, rapporte Mosaïque Fm.

Les habitants de Bebouche, Tbaïnia et El Mrij se sont retrouvés coincés et ont lancé un appel au secours aux autorités.

Ainsi, selon la même source, les autorités locales et la commission régionale de lutte contre les catastrophes naturelles ont décidé de fermer l’accès à la route nationale 17 menant à Aïn Drahem jusqu’à la fin des travaux de déneigement des routes.  La commission a aussi décidé d’ouvrir les centres d’accueil et les refuges pour y recevoir les habitants de ces régions.

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Le président de la Conect (Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie), Tarek Cherif, a accordé à Africanmanager une interview exclusive dans laquelle il a...

AFRIQUE

Le bilan de l'attaque d'une mosquée vendredi à Bir al Abed, dans le nord du Sinaï en Egypte, atteint désormais 200 morts, selon un...

Reseaux Sociaux

SPORT