Tags Posts tagged with "Najem Gharsalli"

Najem Gharsalli

par -

L’ancien ministre de l’Intérieur, Najem Gharsalli, a été officiellement nommé ambassadeur de Tunisie au Maroc, indique la présidence de la République dans un communiqué rendu public ce mercredi 17 février 2016.

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi lui a remis ce mercredi au palais de Carthage ses lettres de créance, et ce en présence du ministre des Affaires étrangères, Khemaïes Jhinaoui.

par -

La députée du groupe parlementaire de Nidaa Tounes, Khansa Harrath s’est dit, ce jeudi 7 janvier 2015, dans une déclaration à Africanmanager, très étonnée du changement du ministre de l’Intérieur Najem Gharssali et celui des Affaires religieuses Othman Battikh.

Elle a, en outre, affirmé que son groupe parlementaire à l’ARP est mécontent de ce remaniement et restera par conséquent très attaché à Najem Gharsalli suite aux efforts louables déployés par son département afin d’instaurer la sécurité et éradiquer le terrorisme.

Khansa Harrath a également précisé que «  Selon le décret 144  du règlement intérieur de  l’ARP, le chef du gouvernement est appelé  à donner des explications claires sur chaque nomination, ajoutant que les députés de plusieurs groupes parlementaires à l’instar de l’UPL, le Front populaire et le Nidaa sont actuellement en réunion pour dénoncer ce remaniement.

Sur un autre volet, la députée s’est interrogée sur le timing de ce remaniement, qui a été annoncé, selon elle, deux jours avant la tenue du congrès consensuel de Nida Tounes.

par -

Le ministre de l’intérieur, Najem Gharsalli, a fait état, jeudi, de l’absence de toute intention de proroger l’état d’urgence décrété, le 4 juillet dernier, suite à l’attaque terroriste perpétrée contre un hôtel à Sousse.

« Tous les indices convergent pour confirmer cette thèse », a déclaré Gharsalli à l’issue de son audition par la Commission parlementaire des droits et libertés au sujet des abus commis lors des récents mouvements de protestation pacifiques.

Le président de la République avait décidé, le 31 juillet dernier, de prolonger de deux mois l’état d’urgence.

Au sujet de la controverse autour de la constitutionnalité ou non du décret n°1978-50 organisant l’état d’urgence, Gharsalli a indiqué que le gouvernement n’est pas compétent pour discuter ou statuer sur la légitimité ou la constitutionnalité de ce texte de loi.

Tout en regrettant l’existence de plusieurs lois non conformes à la nouvelle Constitution, le ministère de l’Intérieur a invité les députés à proposer des initiatives législatives pour élaborer une nouvelle loi relative à l’état d’urgence.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux