AccueilAfriqueAfrique : L’Inde tente de rattraper son retard face à la Chine

Afrique : L’Inde tente de rattraper son retard face à la Chine

L’Inde fait partie des cinq premiers investisseurs en Afrique. Ses investissements s’élèvent à 75 milliards de dollars. Depuis quelques années, le Premier ministre Narendra Modi tente de revigorer ses relations avec le continent en multipliant les sommets et les rencontres avec les dirigeants africains, avec pour objectif de contrer l’influence grandissante de la Chine en Afrique.
« Nous avons combattu la colonisation ensemble et nous allons nous battre pour la prospérité ensemble », déclarait Narendra Modi en juillet 2018 devant le Parlement ougandais lors de sa tournée africaine. Le Premier ministre indien mise souvent sur une histoire commune face au colonialisme et à l’Apartheid pour accroître l’influence de l’Inde sur le continent.
Le pays est l’un des cinq premiers investisseurs en Afrique avec une présence massive sur le marché pharmaceutique et chimique ou encore dans les télécommunications. L’opérateur téléphonique Airtel est d’ailleurs présent dans 15 pays africains, avec près de 80 millions d’abonnés. L’Inde a également investi dans les transports. Elle a, par exemple, avancé un milliard de dollars pour lancer le métro Express de Maurice. Le pays tente aussi d’investir dans des domaines moins capitalistiques, comme l’agriculture, l’éducation ou encore, le maintien de la paix et la sécurité.
Face à la concurrence chinoise, l’Inde se positionne en tant que représentant des valeurs gandhiennes, comme l’explique Xavier Aurégan, géopolitologue spécialiste des relations Inde-Afrique : « L’approche indienne est relativement différente de celle de la Chine. L’Inde développe un langage plus ouvert, avec une volonté de développer une relation plus équilibrée et plus inclusive ». Les échanges commerciaux entre l’Inde et le continent ont atteint 103 milliards de dollars l’année dernière. Ce qui fait du pays le deuxième partenaire commercial de l’Afrique après la Chine. Cité par RFI, Xavier Aurégan estime que  « l’Inde n’a pas le poids économique et financier de la puissance chinoise et ne donc pourra pas la détrôner en Afrique sur le moyen terme ».

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -