Tags Posts tagged with "police environnementale"

police environnementale

par -

Le nombre de contraventions blanches enregistrées par le corps de la police municipale, au cours de 1956 visites de terrain effectuées du 13 au 30 juin, a atteint 610.
Au cours de la même période les agents de la police environnementale ont effectué près de 1956 visites de terrain qui ont concerné des commerces (1181 visites), des entreprises industrielles (20), des entreprises commerciales et professionnelles (224) et des marchés municipaux et hebdomadaires (32), outre 493 visites différentes.
Le nombre d’agents relevant des municipalités du grand Tunis (Tunis, Ben Arous et Ariana et Manouba), a atteint 163 agents alors que le nombre de municipalités concernées par les services de la police environnementale dans le cadre de la première tranche est de 30 municipalités.
La police environnementale est entrée en fonction officiellement à partir le 13 juin 2017.
Les agents de la police de l’environnement sont habilités, conformément à la loi numéro 6 du 30 avril 2016, à relever les contraventions commises par ceux qui jettent les ordures en dehors des lieux qui leur sont réservés et ceux qui procèdent à l’incinération des ordures.
Cette loi prévoit une amende allant de 300 à 1 000 D, en cas de violation des règles spécifiques d’hygiène et de propreté (article 10 de la loi).
Cette amende doit être versée auprès de la recette des finances, dans un délai ne dépassant pas les 15 jours.
Conformément à cette loi, il est interdit de “déverser sauvagement des déchets assimilés aux ordures ménagères, issus des établissements, entreprises et locaux destinés à l’exercice d’activités commerciales, artisanales ou touristiques, ou leur dépôt dans des récipients non conformes aux normes fixées par la collectivité locale concernée ou dans des lieux qui ne leur sont pas réservés”.

par -

Le secrétaire d’Etat chargé de l’environnement, Chokri Ben Hassan, a annoncé, mardi 4 juillet 2017, que la police environnementale sera opérationnelle dans le gouvernorat de Sousse, à partir du 1er août 2017.
Il a ajouté, lors d’une séance du travail, tenue à Sousse, pour suivre la situation environnementale dans la région, que les municipalités de Sousse, Hammam Sousse, Msaken et El Kalaa El Kobra ont été choisies pour le lancement de l’acion de ce corps policier, au niveau du gouvernorat.
D’après lui, cette expérience sera généralisée, en 2018, au reste des municipalités, après la fourniture des équipements nécessaires, à savoir 4 voitures au profit de 12 agents qui assureront le contrôle de la situation environnementale dans la région.
Ben Hassine a également annoncé la prise d’un ensemble de décisions pratiques à même de garantir la protection de l’environnement.
Le responsable a souligné que les services de l’office national de l’assainissement (ONAS) entameront, à partir du mercredi 5 juillet 2017 les travaux de curage de l’oued Halouf au niveau de la cité de l’aéroport dans la délégation de Sousse Sidi Abdelhamid afin de traiter et éliminer les odeurs nauséabondes qui s’en dégagent. Par ailleurs, à partir de la deuxième semaine du mois d’août 201, il sera procédé au changement du point de déversement des eaux asssainies de l’emplacement actuel et ce, moyennant la pose de canalisations tout au long de l’oued pour le coût de 450 mille dinars avec le concours de la municipalité de la région et du ministère.
Concernant le projet d’assainissement de la zone de Chatt Mériem pour lequel a été alloué le montant de 2,5 millions de dinars, le secrétaire d’Etat a annoncé que le démarrage des travaux aura lieu au cours du premier trimestre 2018.

par -

La police environnementale a été officiellement déployée à la capitale Tunis et les agents de ce corps vont commencer à relever les infractions, à partir du 13 juillet prochain, après la campagne de sensibilisation déjà lancée et qui se poursuivra jusqu’au 12 juillet 2017.
L’agent de la police environnementale, Amir Ben Mohamed a déclaré, mardi 13 juin 2017 à l’agence TAP qu’il contrôlera avec ses collègues les commerces, les espaces industriels et les cafés qui ne respectent pas les règles de sécurité environnementale.
“Nous serons habillés, durant la campagne de sensibilisation, de chemises blanches, mais à partir du 13 juillet, nous porterons des chemises bleues pour dire que nous sommes entrés effectivement en service et partant prêts à rédiger des PV et à sanctionner les incivilités dans l’espace public”, a noté l’agent, en marge d’une cérémonie de coup d’envoi de la police environnementale.
Avant d’être généralisée, la police environnementale compte 299 agents, recrutés des municipalités et des directions de la santé et de protection de l’environnement dans les grandes villes de Tunis et des villes touristiques. La gente féminine représente 12% de ce corps.
Dans une première étape, 163 agents seront mobilisés sur les 74 municipalités de grand Tunis. Ils seront par la suite renforcés par des équipes locales et nationales.
La loi régissant le travail de la police environnementale prévoit des amendes d’un montant de 40 à 1000 dinars et même la prison pour la violation des règles de santé et d’hygiène.
Les agents de la police environnementale sillonneront en uniformes et disposeront de voitures équipées de GPS, et de tablettes numériques pour enregistrer les infractions.
Par ailleurs, une nouvelle application baptisée “Tunisie propre” a été lancée pour permettre aux citoyens d’informer les unités de la police environnementale de tout dépassement.

par -

La police environnementale entrera en fonction officiellement à partir le 13 juin 2017, et ce, après un retard enregistré pour des raisons organisationnelles et logistiques.
Prévue pour le premier trimestre 2017, elle a été reportée par le ministère des affaires locales et de l’environnement afin d’assurer la formation nécessaire de 300 agents, d’installer des conteneurs et d’équiper les voitures qui seront mis à leurs dispositions pour assurer leurs missions.
La mise en place de ce corps se fera progressivement, d’après la direction des collectivités locales, dans 34 municipalités du Grand Tunis, 20 municipalités dans les chefs-lieux des gouvernorats et 20 autres municipalités à forte densité de population et à vocation touristique, soit dans un total de 74 municipalités du pays.
La Tunisie a décidé de créer la police environnementale après l’aggravation des atteintes à l’environnement et la propagation des déchets et de la saleté dans tout le pays depuis. Les agents de la police de l’environnement sont habilités, conformément à la loi numéro 6 du 30 avril 2016, à relever les contraventions commises par ceux qui jettent les ordures en dehors des lieux qui leur sont réservés et ceux qui procèdent à l’incinération des ordures.
Cette loi prévoit une amende allant de 300 à 1 000 D, en cas de violation des règles spécifiques d’hygiène et de propreté (article 10 de la loi). Cette amende doit être versée auprès de la recette des finances, dans un délai ne dépassant pas les 15 jours.
Conformément à cette loi, il est interdit de “déverser sauvagement des déchets assimilés aux ordures ménagères, issus des établissements, entreprises et locaux destinés à l’exercice d’activités commerciales, artisanales ou touristiques, ou leur dépôt dans des récipients non conformes aux normes fixées par la collectivité locale concernée ou dans des lieux qui ne leur sont pas réservés”.

Le Secrétaire d’Etat aux Affaires Locales et à l’environnement, Chokri Belhassen, a déclaré jeudi que la police environnementale sera opérationnelle au cours des prochains jours. Son entrée en activité dépend de la livraison de 30 mille conteneurs destinés à être installés dans les municipalités, opération qui a pris du retard.
En visite dans le gouvernorat de Nabeul, Belhassen a déclaré aux médias que les agents de la police environnementale, seront actifs dans tous les chefs-lieux des gouvernorats et dans plusieurs grandes municipalités dans une première phase qui concerne 70 municipalités. L’expérience sera, ensuite, généralisée aux différentes municipalités avant fin 2018.
Il a précisé que la police environnementale oeuvrera à appliquer la loi n°30, en date du 5 avril 2016 qui mentionne un ensemble d’infractions relatives au dépôt des déchets dans l’espace public.
Dans un autre contexte, il a avancé que les municipalités créées dans le gouvernorat de Nabeul seront prêtes au début du mois de juin prochain, pour assurer les prestations de services aux citoyens et ce en prévision des élections municipales et des conseils municipaux, assurant qu’il y a un suivi de l’avancement de l’installation de 86 nouvelles municipalités, dans les différents gouvernorats ainsi que des délégations spéciales et de la nomination des secrétaires généraux.

par -

Le directeur général des Collectivités locales au ministère de l’Environnement, Mokhtar Hammami, a annoncé que la police environnementale entamera ses activités en 2017 et que des unités de cette police seront placées dans 190 municipalité au cours de l’année prochaine. Cette expérience sera par la suite étendue à 86 autres municipalités au cours de l’année 2018, a rapporté Mosaïque fm.

Le ministre de l’Environnement, Riadh Mouakher, a pour sa part assuré que les services du ministère ont déjà commencé la préparation logistique pour la mise en place de cette police en lui confectionnant des uniformes et en lui achetant du matériel de haute technologie, a ajouté la même source.

 

par -
Un nouveau projet environnemental de recyclage des déchets verts pour la production des engrais biologiques sera bientôt réalisé dans la

Le ministre des Affaires locales, Riadh Mouakher a annoncé que le ministère est en train de préparer une unité de police environnementale.

Lors de son passage ce mercredi 28 septembre 2016 sur Mosaïque Fm, il a déclaré que les  agents en question seront chargés des dépassements environnementaux  et feront appliquer la nouvelle loi, concernant l’augmentation des tarifs des amendes et certaines infractions seront considérées comme crimes.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les exportations de l'Algérie ont nettement augmenté à 18,141 milliards de dollars (mds usd) sur la première moitié de l'année 2017 contre 13,323 mds...

SPORT

Reseaux Sociaux