Tags Posts tagged with "salon"

salon

par -

Le Centre de promotion des exportations (CEPEX) a appelé les entreprises tunisiennes à participer au salon des professionnels du bâtiment, de l’immobilier et du tourisme ” BATIMIT ” qui se tiendra, du 20 au 22 Avril 2018, au palais des congrès à Montréal (Canada).
Dans un communiqué publié sur son site internet, le centre précise que le salon BATIMIT est essentiellement axé sur trois secteurs, à savoir la construction (mécaniques, matériaux, fournitures et logistique), l’immobilier afin de réduire la distance entre l’acheteur d’une part et les promoteurs immobiliers et les banques d’autre part, outre le tourisme.
L’objectif est de permettre aux fournisseurs de services touristiques d’avoir un contact direct avec le consommateur canadien.
A noter que la compagnie aérienne “Tunisair” a lancé depuis l’année 2016 une ligne aérienne reliant Tunis-Montréal (Canada) (deux vols par semaine).

par -

Pour la première fois, un évènement spécialisé dans les échanges commerciaux entre les entreprises Chinoises et Marocaines ouvrira ses portes du 20 au 22 décembre 2017 à l’Office des Foires et Expositions de Casablanca. China Trade Week Morocco présentera des produits de haute qualité.

Le 1er salon China Trade Week Morocco est organisé à Casablanca pour renforcer les liens entre la Chine et le Maroc.  Le Maroc considère désormais la Chine comme un marché émergent important ; De leur côté, les investisseurs chinois sont optimistes quant au potentiel du marché marocain. China Trade Week Morocco devrait jouer un rôle clé dans l’amélioration des relations commerciales entre les deux pays. L’événement mettra également en évidence la capacité de la Chine à fournir et à fabriquer des produits de haute qualité aux entreprises et aux acheteurs, ici au Maroc.

Le Maroc est l’un des pôles clés de l’initiative « One Belt, One Road », une stratégie de développement proposée par le Président chinois Xi Jinping, qui met l’accent sur la connectivité et la coopération entre les pays.

Après que le Roi marocain Mohammed VI a visité la Chine en 2016, 15 conventions ont été signées entre les grands groupes chinois et marocains. La valeur de ces projets atteint plusieurs centaines de millions d’Euros. Ces partenariats amélioreront les échanges commerciaux avec le Maroc mais ont aussi pour objectif de développer la présence chinoise dans toute l’Afrique.

L’événement offrira des opportunités et des investissements dans des secteurs d’intérêt commun, y compris l’énergie, l’infrastructure et la technologie. Des rendez-vous B2B ont déjà été mis en place pour l’événement 2017.

Au cours du salon, les entrepreneurs marocains auront l’occasion de s’engager avec leurs homologues chinois à travers une série de séminaires pratiques et hautement informatifs sur les meilleures pratiques pour travailler avec la Chine.

Commentant l’événement à venir, David Wang, Directeur Général de MIE Events DMCC dit: “China Trade Week Morocco est une plateforme unique pour que la communauté professionnelle locale rencontre des fabricants et fournisseurs chinois et profite des produits de haute qualité à prix compétitifs”.

Il ajoute: «Le Maroc constitue une base régionale importante pour les entreprises chinoises et privées, et offre aux entreprises l’opportunité d’investir et de commercialiser leurs services. C’est une relation à double sens qui se développe régulièrement d’années en années. ” China Trade Week Morocco se déroulera à l’Office des Foires et Expositions de Casablanca du 20 au 22 décembre 2017. Cette année, l’événement vise à attirer plus de 4000 personnes. Tout au long de cet événement de trois jours, les exposants présenteront des centaines de produits chinois de haute qualité. Les visiteurs sont encouragés à télécharger l’application CTW gratuitement pour s’inscrire et avoir plus d’informations sur www.ctwapp.com

par -

La 13ème édition du Salon international de l’agriculture, du machinisme agricole et de la pêche (SIAMAP 2017), qui se tiendra du 31 octobre au 05 novembre 2017, au Parc des expositions du Kram, compte accueillir les nombres records de 500 exposants et 200 mille visiteurs, a déclaré, jeudi, Abdelmajid Zar, président de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP), organisatrice de la manifestation.
Intervenant lors d’une conférence de presse tenue au siège de l’organisation agricole, Zar a souligné que cette nouvelle édition, qui accueillera la Turquie en tant qu’invitée d’honneur, présentera un programme riche s’articulant autour du partage des résultats , des recherches et des expériences.
SIAMAP constitue la vitrine de l’agriculture tunisienne appelée à relever les défis de la productivité et du rendement ainsi qu’à valoriser le travail de la femme agricultrice qui représente 65% de la main d’œuvre agricole en Tunisie, a-t-il encore indiqué.

Dans son intervention, le ministre de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche, Samir Taeib, a estimé que ce salon reflète la volonté et la capacité de tous les intervenants dans le secteur à travailler ensemble, afin de mettre en exergue l’image de l’agriculture tunisienne et d’améliorer sa performance.
Cette manifestation qui regroupera tout le monde agricole, constituera une occasion pour présenter la nouvelle loi de l’investissement qui comporte plusieurs incitations au profit du secteur agricole, a-t-il encore fait savoir.

par -

Les pays du bassin sud de la Méditerrané et de la région de l’Afrique subsaharienne ont le potentiel de relever les défis du développement social et de la stabilité, en garantissant de nouvelles perspectives de mécanisation de leur agriculture.
C’est le constat fait par les représentants d’organisations et d’institutions internationales, réunis dans le cadre d’un séminaire, tenu samedi 14 octobre 2017 à Bari (sud de l’Italie) sur les défis de l’agriculture en Méditerranée et en Afrique.
La mécanisation agricole en Afrique a été négligée, voire déconseillée pour son impact sur la création d’emplois en milieu rural, révèle une enquête qui a ciblé 11 pays de la région subsaharienne représentant 573 millions d’habitants, soit 23% de la production agricole du continent (chiffre 2017).

Présentée à l’occasion de ce séminaire, tenu en marge de la 5ème édition de la foire biennale dédiée aux machines et technologies pour les chaînes de production agricole ” Agrilevante “, l’étude souligne qu’aujourd’hui, les deux-tiers de la puissance utilisée pour préparer les terres à des fins agricoles en Afrique subsaharienne trouvent leur origine dans la force humaine.
A titre de comparaison, cette force humaine serait utilisée à hauteur de 30 % pour les terres d’Asie du Sud et de 25% concernant celles de l’Amérique latine.

” La mécanisation de l’agriculture africaine représente l’un des grands défis de demain et un élément clef dans le processus de développement des pays du continent africain où 70% de la population vit encore de l’agriculture familiale”, a fait remarquer Joseph Kienzle, representant de la FAO.
Au cours de son intervention, le responsable à la FAO a précisé que la réussite de ce processus de mécanisation passera indéniablement par la mise en place de stratégies intégrées pour chaque pays et par la création d’un environnement favorable à l’entrepreneuriat dans les espaces ruraux.
Il s’agit ” de donner plus d’importance au secteur privé, notamment, la nouvelle génération d’entrepreneurs agricoles, dans l’objectif de créer un environnement favorable à l’entrepreneuriat dans les régions rurales “, a-t-il encore faite savoir.

Pour Luigi Bodria, représentant du Club de Bologne (association internationale active dans le domaine de la mécanisation agricole), “la mécanisation de l’agriculture africaine qui constitue la solution pour résoudre les problèmes des pays du Continent, doit être adaptée à leurs besoins réels “.
La mise en place de programmes de formation, la garantie d’un accès aux crédits, outre la disponibilité des pièces de rechange et l’entretien, sont autant d’atouts qui garantiront la réussite de ce processus “, a-t-il dit.

Le président de la fédération italienne des constructeurs de machines agricoles ” FederUnacoma “, Alessandro Malavolti, a, pour sa part, estimé que la modernisation de l’agriculture représente un choix stratégique pour les pays africains ainsi qu’une nécessité pour les pays européens confrontés à de fortes vagues d’immigration incontrôlée provenant essentiellement de cette région.
“Plutôt que d’ériger des barrières en Europe, nous devons nous efforcer de promouvoir dans ces pays la création de la richesse pour donner une raison de vivre à leurs peuples “, a-t-il affirmé.
Pour en comprendre toute l’importance, il convient de rappeler que la situation est particulièrement grave en Afrique subsaharienne où 22,5% de la population souffre de malnutrition, a fait remarquer Malavoti.

par -

La ville du Kef accueille, du 14 au 16 octobre 2017, le premier salon du tourisme alternatif.
Placé sous le thème “le tourisme alternatif, pilier du développement régional”, le salon a pour objectif de faire connaitre les opportunités d’investissement dans les activités et sites touristiques au nord-ouest, soulignent les organisateurs.
Ils affirment que la région recèle d’importants endroits touristiques où peuvent être développées diverses activités liées à l’écotourisme, le géotoursime, le tourisme culturel et le tourisme de montagne.
Le salon enregistre la participation d’exposants étrangers ainsi que des représentants des secteurs du tourisme, l’environnement, la culture et le développement régional en Tunisie, ajoute la même source.

par -

L’Algérie a engagé un plan de soutien au développement agricole (2015-2020) visant à moderniser la production nationale. Plusieurs projets sont en cours, avec la mise en place d’une politique de promotion et d’optimisation de la mécanisation, des incitations pour une meilleure utilisation des intrants agricoles, ou encore une intensification des surfaces irriguées. L’élevage fait partie des priorités gouvernementales : renouvellement du cheptel, modernisation des élevages, création de fermes intégrées dans la filière bovine d’élevage et de centres d’engraissement.

AXEMA (Union des Industriels de l’Agroéquipement), BCI (Bretagne Commerce International) et INTERBEV – FRENCH BEEF (Interprofession française du Bétail et des Viandes) sont de nouveau  partenaires du Pavillon France sur le SIPSA-SIMA. Cette 2ème édition accueillera pour la 1ère fois la Région AURA (Auvergne-Rhône Alpes).

 Une trentaine d’entreprises françaises sur le Pavillon France présenteront leurs équipements et technologies dans les secteurs suivants :

  • équipements spécialisés pour l’élevage (volailles, bovins, lapins), abattoirs et unités de découpe
  • hygiène et alimentation animale
  • bovins, viandes, génétique bovine
  • pépinières de plants fruitiers
  • équipements agricoles : travail du sol,  transport, épandeurs, matériels spécialisés dans la filière des légumes (de la récolte au conditionnement)

Le Pavillon France, organisé sous l’égide de Business France (Agence nationale au service de l’internationalisation de l’économie française), sera situé dans le Hall Central (4 îlots en zone C).

par -

Sous l’égide du Cepex, la Tunisie prend part à Anuga, le plus grand rendez-vous annuel des professionnels de l’agroalimentaire au monde, qui se tient à Cologne, en Allemagne, du 7 au 12 octobre 2017.

Les visiteurs du salon découvriront dans le pavillon de la Tunisie (35 exposants au total) une variété de produits notamment l’huile d’olive, les dattes, les confiseries, la harissa, les fromages, et la confiserie/chocolaterie.

Comme il est de coutume pour chaque édition, des séances de dégustation et des ‘’cooking shows’’, animés par un chef tunisien, seront organisés durant le salon, afin de drainer un maximum de visiteurs sur le pavillon national. Des plats traditionnels à base d’huile d’olive, tomates séchées, olive de table, artichauts, sardines, thon, harissa…. seront présentés et offerts aux visiteurs du salon, afin de mettre en valeur la richesse et la diversité de la gastronomie tunisienne

Considéré comme un véritable observatoire agroalimentaire à l’échelle mondiale, ANUGA se déroule tous les deux ans depuis 34 ans, et se veut être une plateforme globale aussi bien pour la grande distribution que pour le « Food service », tout en offrant d’importantes opportunités d’affaires pour les professionnels mondiaux des produits agroalimentaires.

Les organisateurs de l’édition 2017 tablent sur la présence de plus 7.000 exposants de 156 pays et 150.000 visiteurs, faisant ainsi de ce salon un rendez-vous incontournable pour les décideurs de l’industrie agroalimentaire.

Le salon a accueilli en 2015 près de 172 000 visiteurs professionnels venus de 200 pays.

Il est à rappeler que le Centre de promotion des exportations (Cepex ) et l’Import Promotion Desk ( IPD), l’organisme de promotion des importations en Allemagne, ont signé une convention de partenariat en marge de la participation de la Tunisie lors de la précédente édition de 2015.

par -

La 2ème édition de AITEX, Africa IT Expo, salon dédié aux technologies de l’information, se tiendra du 27 au 29 septembre 2017 à l’Office des Foires et Expositions de Casablanca. Cette 2ème édition qui repose sur Un riche programme est élaboré pour accueillir 10 000 visiteurs, 40 experts intervenants, en provenance d’Afrique, d’Europe et du Moyen-Orient, met à l’honneur le Cameroun et le Nigeria. Une belle occasion pour les opérateurs de renforcer la partition de l’innovation dans  la coopération sud-sud et de l’intégration régionale.

Confortée par le succès de la première édition et conformément à ses objectifs, l’Apebi, Fédération Marocaine des Technologies de l’Information, des Télécommunications et de l’Offshoring contribue fortement au développement de son secteur par l’organisation d’un évènement de haute facture à l’échelle continentale, Africa It Expo.  Ce salon international se tiendra sous le thème de « L’innovation numérique au service des organisations», et ce, afin d’interpeller tous les acteurs sur les enjeux de la révolution numérique.

L’Apebi programme à l’échelle continentale cette rencontre autour d’une vitrine du savoir-faire et des expertises multi sectorielles de ce secteur, à savoir : l’édition, le e-commerce, l’offshoring, le big data, les infrastructures, les solutions, la mobilité, le Cloud, Sécurité des données, le e.paiment…

Le secteur NTIC à l’instar d’autres secteurs est fortement orienté vers un développement à l’international et notamment vers les pays du sud du continent.

« Nous invitons tous les professionnels du secteur des NTIC à rejoindre AITEX, afin qu’ensemble, celui-ci soit un espace régional de référence en la matière », en appelle Saloua KARKRI BELKEZIZ, Président de l’APEBI.

En Afrique, comme ailleurs, l’objectif étant de fournir des solutions en se basant sur les dernières technologies et tendances. L’innovation technologique requiert une synergie certaine entre tous les acteurs qu’ils soient institutionnels ou privés.

La révolution numérique impose à toutes les organisations de revoir leur gouvernance, voire leur business modèle, à l’aube de ces transformations qui façonnent à la fois les entreprises de demain et le comportement du citoyen-consommateur, premier acteur de cette révolution numérique.

Une analyse prospective des tendances en matière des usages et l’impact de la digitalisation est une priorité afin de dégager de nouvelles orientations et les principaux indicateurs d’évolution des NTIC.

Dans un monde globalisé où la digitalisation est devenue un vecteur de différenciation et de conquête, élaborer une stratégie autour des différents métiers … constitue un enjeu majeur pour tous les secteurs…

Des institutionnels offrants principalement des solutions « e-gov » seront présents ainsi que les offices et les PME/PMI représentatives au Maroc à l’échelle africaine notamment.

La 2ème édition de AITEX ambitionne de réunir quelques 200 exposants nationaux et internationaux autour d’un programme de haut niveau : exposition, conférences, plateforme B2B, concours et shows de nouveautés dans le monde du digital, objets connectés et autres innovations…

L’objectif principal est de réunir l’offre et la demande face à ce gisement d’opportunités de développement, inscrit dans un ensemble de « nouveaux métiers » avec la contribution de l’Apebi dans la mise en œuvre  des écosystèmes du digital et de l’économie numérique adossée au plan Maroc Digital 2020. Cet objectif s’appuie sur le partage d’expériences des entreprises marocaines d’une part et celles du continent d’autre part.

AITEX ambitionne de réunir des experts pluridisciplinaire et faire bénéficier aux visiteurs : Institutionnels, grandes sociétés, offices et organismes public, PME/PMI…de solutions les aidant à mettre en œuvre une dynamique de croissance au regard de la révolution numérique en marche.

La révolution numérique est un enjeu économique pour toute organisation visant la performance et la compétitivité. Le potentiel en terme de création d’emplois est considérable pour le secteur afin d’amarrer les entreprises à ces outils en perpétuel innovation.

par -

Un collectif de 5 entreprises artisanales tunisiennes, réunies dans un stand institutionnel sous la bannière “Artisanat de Tunisie”, prendront part au salon professionnel “Ny Now” qui se tiendra à New York aux Etats Unis, du 20 au 23 aout 2017, selon l’Office de l’artisanat. Il s’agit notamment, de la ” Sté VP meubles de Rime Ghada Brossdossini, la société “Création Baccouch” de Achraf El Baccouch, la “Sté Olive Art Plus” de Faycel Snoussi, la “Sté Artisanal Tunisien” de Mohamed Amine Sghayer et Jojo Déco de Jihen Bornat.
Ce salon professionnel figure parmi les plus grands évènements internationaux consacrés aux thèmes de la mode de vie (accessoires, articles de cadeaux, décoration d’intérieur) aux articles faits main et aux fabricants designers Handmade.

Avec une fréquence de 2 fois par an, ce salon rassemble près de 2800 exposants et entreprises représentant les nouveautés à travers le monde. Il représente ainsi une bonne opportunité pour les opérateurs tunisiens soucieux d’aller à la conquête de nouveaux partenaires et marchés et de développer une démarche innovante dans leurs branches d’activités artisanales.
Le stand de la Tunisie, situé dans le hall Artisan Resource, mettra en avant un éventail d’articles de décoration intérieure de design et des articles de cadeaux (kit en bois et jeu d’enfants, produits en bois d’olivier, tissage manuel, accessoires et bijoux de fantaisie faits mains..), avec pour valeur ajoutée une prédilection pour les matières naturelles respectueuses de l’environnement.

Il importe de noter que la participation tunisienne s’insère dans le cadre du Programme Tuniso- Américain de Promotion des Exportations des Produits de l’Artisanat sur le Marché Américain qui vise à accompagner les entreprises artisanales pour intégrer les circuits de distribution du commerce équitable à travers l’obtention de la certification de “World Fair TradeOrganization (WFTO). Ce programme a également pour objectif d’aider les entreprises artisanales tunisiennes à mieux accéder au marché américain.

par -

La Tunisie participe au Salon international du tourisme organisé à Pékin du 29 au 31 mars 2017, considéré comme l’une des plus importantes manifestations touristiques en Chine.
Le salon consacré dans sa deuxième édition aux professionnels du secteur touristique, connaît la participation d’un grand nombre d’exposants venus de plusieurs pays (bureaux nationaux de tourisme, compagnies aériennes, agences de voyages, grands hôtels internationaux….).
Un espace important a été aménagé par l’office national du tourisme tunisien (ONTT), qui a accueilli plusieurs rencontres de travail entre plusieurs hôtels et agences de voyages tunisiens et chinois.
L’ambassadeur de Tunis à Pékin, Dhia Khaled, a pris part à la cérémonie d’ouverture du salon et a rencontré à cette occasion des représentants des agences de voyage et des médias chinois intéressés par la promotion de la destination Tunisie.
Il convient de rappeler que les autorités tunisiennes ont décidé récemment la levée du visa pour les touristes chinois, ce qui a permis de réaliser une augmentation de leur nombre au début de l’année de 400 %.

par -

Trente entreprises algériennes opérant dans l’agroalimentaire présentent au Salon international de l’alimentation et des boissons à Londres une gamme variée des meilleurs produits algériens du terroir, dans la perspective de trouver des débouchés sur le marché britannique.

Des dattes, de l’huile d’olive, des figues sèches, des pâtes alimentaires, du couscous, ainsi que des boissons, fruits et légumes et confiseries traditionnelles répondant aux normes internationales sont harmonieusement présentés au pavillon de l’Algérie à cette manifestation internationale, nous a appris l’agence APS.

Les représentants de plusieurs sociétés dont certaines ont déjà une expérience dans l’exportation, notamment vers la France et les marchés africains, ont souligné l’importance de leur participation à ce type de manifestations, afin de pouvoir établir un contact avec d’autres  exposants et opérateurs, et trouver des clients au Royaume-Uni.

Ils visent à faire connaître au marché britannique et autres, où la concurrence est rude, le produit algérien, qui pourrait, selon la même source, y prospérer…

par -

Le salon de l’automobile organisé par Autorecrute prépare sa 7e édition, le 24 mars 2017, à Paris. 400 postes sont déjà recensés, rapporte le site “Largus.fr”.

Recruteurs et professionnels à la recherche d’un nouveau poste se retrouveront pour la 7e édition du salon de l’emploi automobile qui se déroulera le 24 mars 2017 au siège du Groupe Argus (11-13 rue des petits hôtels, Paris 10ème).

Toujours selon la même source, cette nouvelle rencontre, organisée par Autorecrute, est aujourd’hui l’unique forum de recrutement exclusivement dédié au domaine de l’automobile. Une trentaine d’exposants (constructeurs, distributeurs, équipementiers, réseaux de réparation…) sont d’ores et déjà inscrits.

par -

La première édition du salon « Jeunes Entrepreneurs Tunisiens » aura lieu les 24,25, 26 janvier 2017 au siège de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA).

Cet événement a pour objectif d’encourager les jeunes à investir davantage dans le secteur de l’artisanat et de présenter leurs projets afin de nouer des relations de partenariat avec des hommes d’affaire et des entreprises spécialisées dans l’artisanat.

A noter que ce salon est destiné aux étudiants, experts, conseillers et aux  propriétaires de bureaux d’études.

5 entreprises tunisiennes, sous la houlette de l’ambassade de Tunis en Irak, exposent actuellement leurs produits au salon de l’agroalimentaire en Irak. Il s’agit de la société des conserves (ton et sardines) et d’huile végétale et 4 autres spécialisées dans l’huile de tournesol, les équipements agricoles, l’électricité et le tourisme.

Il s’agit de la première participation de la Tunisie à ce salon, après celle de l’année 2003, ce qui annoncé le retour des entreprises et des produits tunisiens sur le marché irakien, qui reste le plus important marché dans la région du Moyen-Orient et dans le monde en général.

Le marché tunisien jouit en effet d’une excellente réputation sur ce marché, qui importe la plupart de ses besoins en agroalimentaire.

Le pavillon tunisien a connu une forte affluence de la part des responsables irakiens, avec à leur tête le ministre du Commerce par intérim, Salmane Jemili ainsi que les visiteurs du salon. Le pavillon tunisien a également connu une importante couverture médiatique locale. C’est ainsi que “Le jour de la Tunisie” sera  organisé jeudi 3 novembre 2016. En marge de cette journée, des séances de dégustation de plats et pâtisseries tunisiennes traditionnelles seront organisées à cette occasion.

La participation de la Tunisie à ce salon sera une occasion pour les Tunisiens de nouer des contacts et des partenariats avec des hommes d’affaires irakiens.

par -

Le Groupement interprofessionnel des Fruits (GIFruit) a participé au Salon International de l’Alimentation « World food Moscow », qui s’est tenu en Russie du 12 au 15 septembre 2016.
Des séances de dégustation de la grenade de Tunisie en graines et en jus ont été organisées par le G.I.Fruit, en même temps qu’une rencontre avec des décideurs commerciaux.
La participation à cet évènement revêt une importance particulière, surtout que les exportations de la Tunisie vers la Russie avoisinent les 6400 tonnes de fruits et légumes.

par -

La Tunisie participe actuellement à la 17ème édition du Salon «Première vision», qui se tient au Parc des Expositions – Paris Nord Villepinte du 13 au 15 Septembre 2016.

Encadré par le Centre de Promotion des Exportations, le pavillon tunisien, qui s’étend sur une superficie de 262 m2, abrite une quinzaine d’entreprises représentant les principales filières du secteur textile/habillement dont les vêtements pour hommes, femmes et enfants, les jeans et sportswear, les articles en maille, les vêtements de travail et les accessoires.

Devenu un maillon essentiel de la filière textile-habillement, le salon «Première vision»  constitue une plateforme de référence pour les participants tunisiens, désireux d’effectuer des contacts avec les visiteurs français et européens  et ainsi identifier des opportunités pour développer leurs exportations sur le marché européen et principalement la France et de mettre en évidence les nouveautés, la diversité et la qualité des produits locaux.

Plusieurs acheteurs et donneurs d’ordre ont visité le pavillon tunisien et établi des contacts avec les professionnels présents.

‘’ Première Vision Paris’’ est l’événement attendu par tous les professionnels de la mode pour concevoir les nouvelles collections : six salons complémentaires regroupés en un lieu unique où se rencontrent tous les acteurs de la filière mode. Véritable carrefour d’affaires où 62 000 professionnels de plus de 120 pays se rencontrent pour échanger, travailler et construire leurs collections

Rappelons que la Tunisie dispose de plusieurs atouts. En effet, les exportations du textile tunisien bénéficient d’une part d’un libre accès au marché de l’Union européenne et d’autre part, la production en Tunisie peut se faire sur des délais courts allant de 2 à 6 semaines pour s’adapter aux besoins du «fast fashion». Les entreprises tunisiennes pourraient offrir une grande flexibilité de production à des prix plus compétitifs que ceux proposés par les pays de l’Europe de l’Est, le Maroc ou encore la Turquie.

 

par -

La Fédération marocaine des technologies, de l’information, des télécommunications et de l’Offshoring (APEBI) organise la 1ère édition du Salon des Technologies de l’Information  « AITEX – AFRICA IT EXPO », qui aura lieu du 21 au 24 septembre 2016 à la foire internationale de Casablanca. « AITEX – AFRICA IT EXPO » est la première plateforme de l’innovation et de la transformation digitale en Afrique, qui va réunir 150 exposants– tous issus des entreprises référencées dans le domaine -,  200 donneurs d’ordre, mais aussi des experts et des utilisateurs venus d’Afrique, du Moyen Orient et d’Europe. Pour cette édition, l’APEBI met à l’honneur le Sénégal et la Côte d’Ivoire, deux pays amis avec lesquels le Royaume entretient des relations de longue date, qui constituent un modèle de coopération exemplaire, et qui jouent par ailleurs un rôle de locomotive en Afrique de l’Ouest dans le domaine des TIC.

Aujourd’hui, la transformation digitale est devenue un enjeu majeur pour les sociétés, une mutation indispensable pour les entreprises et l’économie. A l’ère du numérique, cette transformation constitue un avantage fort pour nos sociétés, qui crée de la valeur… L’évolution très rapide des TIC -Technologies de l’Information et de la Communication- a profondément façonné le changement de nos modes de vie. Face à la généralisation des TIC dans les pays industrialisés, l’intégration de ces compétences (mais surtout leur maîtrise et leur exploitation) est un enjeu stratégique, sociétal, culturel et technologique en Afrique.

Le continent,  qui poursuit son processus de mondialisation et sa dynamique d’émergence doit se « mettre à niveau » pour améliorer l’efficience de son économie  et « booster » sa compétitivité locale et internationale.

Grâce à une approche bien encadrée, qui va intégrer tous les paramètres, les enjeux et aussi les risques induits, la transformation digitale est sans conteste un levier de croissance économique et de compétitivité, créateur de valeur ajoutée.

La Fédération marocaine des technologies, de l’information, des télécommunications et de l’Offshoring (APEBI), est un acteur régional stratégique en Afrique car elle regroupe des entreprises qui jouent un rôle clé dans l’économie et qui sont des références dans leur domaine.  Pendant trois jours, l’APEBI va être le catalyseur d’une dynamique nouvelle, qui va accélérer le développement du numérique dans le continent.

AITEX – AFRICA IT EXPO : Première plateforme de l’innovation et de la transformation digitale d’Afrique.

Cette édition sera marquée par une forte présence d’experts de haut niveau, des opérateurs nationaux et internationaux reconnus, tous réunis autour d’un programme ambitieux qui a pour vocation d’être la première plateforme de l’innovation et de la transformation digitale en Afrique.

Organisé avec le soutien institutionnel de Maroc Export, le salon « AITEX – AFRICA IT EXPO » va accueillir principalement des distributeurs, des fournisseurs de technologie, des intégrateurs de solutions, éditeurs, opérateurs télécoms, ISP, ASP, délocalisation de fonctions de gestion, TMA, help desk conseil, offshoring, mobility, big data, Cloud, réseaux, e-Commerce…

Vitrine de l’offre numérique et des dernières évolutions digitales, « AITEX – AFRICA IT EXPO » est une plateforme unique de rencontres, d’échanges et d’opportunités d’affaires. Véritable révélateur des nouvelles tendances, le Salon «AITEX – AFRICA IT EXPO » est une occasion unique de rencontrer et d’échanger sur les problématiques quotidiennes des entrepreneurs, collectivités et de trouver les réponses appropriées grâce au concours de spécialistes, eux-mêmes engagés dans les processus de développement des économies émergentes et de la coopération sud-sud.

Placé sous le thème, «Transformation Digitale : Levier de développement en Afrique», le salon offre une nouvelle occasion de conscientiser et sensibiliser nos sociétés sur la formidable opportunité offerte par les technologies numériques pour accélérer le développement du continent.

Des rencontres sont organisées au cours de ces trois journées pour débattre des problématiques actuelles et  des enjeux sociétaux de ces mutations afin d’adopter les meilleures pratiques et ainsi anticiper les défis auxquels les entreprises et économies africaines sont  confrontées.

«AITEX – AFRICA IT EXPO » va promouvoir les relations d’affaires et la mise en réseau des différents acteurs économiques du continent, à travers des coopérations sud-sud, nord-sud et public-privé.

Le Sénégal et la Côte d’Ivoire à l’honneur

Le défi numérique en Afrique passe inéluctablement par la connexion des ressources du continent. Un aspect que  l’APEBI a compris et intégré dans l’organisation de ce salon, c’est pourquoi la fédération a décidé de mettre à l’honneur, pour sa première édition, le Sénégal et la Côte d’Ivoire.

Ces deux pays, représentant deux premières puissances économiques de l’Afrique de l’ouest francophone engagés dans une dynamique de croissance depuis plusieurs années, ont à cœur de poursuivent respectivement leurs ambitions numériques. La Côte d’Ivoire connaît une forte croissance économique qui se situe entre 7 et 8 % par an et le développement du numérique est devenu un enjeu majeur, créateur de richesses.

Le numérique constitue un potentiel énorme, présent dans tous les esprits, aussi bien du côté du gouvernement que des dirigeants d’entreprise. Selon une étude publiée par le cabinet Deloitte en mai 2016, seulement 36 % des entreprises estiment avoir atteint la maturité numérique.

Le Sénégal, quatrième économie de la sous-région ouest africaine après le Nigéria, la Côte d’Ivoire et le Ghana, et deuxième économie en Afrique de l’Ouest francophone derrière la Côte d’Ivoire s’est largement distingué dans l’évolution de l’économie numérique, premier levier de la transformation digitale. Là où l’Afrique a atteint un taux de pénétration moyen autour de 100%, le Sénégal lui signe un taux de 113,66% en mars 2016.

Le Sénégal et la Côte d’Ivoire font partie des premiers pays africains à initier des projets de gouvernance électronique (e-Gouv). Ils ont réalisé au fil des années des progrès importants dans les domaines tels l’économie numérique, la monétique, le courrier hybride, ou encore le taux de connectivité internet, etc.)

Néanmoins, les disparités qui existent entre les différents pays du continent pays peuvent être réduites si un effort de coopération est accompli. En mettant en avant ces deux pays amis, qui constituent un modèle important d’exemplarité sur le continent africain (et en particulier de ses voisins ouest-africains), le Maroc apporte son soutien pour conforter leur leadership régional et aussi pour accélérer  leur transformation numérique.

par -

La Tunisie, sous la houlette du Cepex, participe à la session d’été du salon des chaussures « Expo Riva Schuh », qui se tient à Riva del Garda, en Italie, du 11 au 14 juin 2016, indique un communiqué.

Couvrant une superficie totale de 60 m2, le stand de la Tunisie a attiré l’intérêt de divers professionnels du secteur. Quatre entreprises tunisiennes ont exposé une large gamme de produits assez représentatifs de la variété de l’offre tunisienne à l’export en présentant la collection d’été des chaussures de ville hommes, femmes et enfants 2016 (des espadrilles, des pantoufles, des tongs flip flop…)

La Tunisie se place au 10ème rang des pays fournisseurs de chaussures de l’Italie, avec une part de 3.2% en valeur.

Les prochaines sessions se tiendront du 14 au 17 janvier 2017 pour l’édition hiver et du 10 au 13 juin 2017 pour celle de l’été.

par -

Le salon de la création d’entreprises, qui cible prioritairement les jeunes promoteurs des 14 gouvernorats du Nord et du Centre-Est de la Tunisie, a ouvert ses portes ce lundi 24 mai à l’hôtel le Palace Gammarth. L’événement est organisé par l’Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation (APII). Le but de ce rendez-vous est de donner aux jeunes porteurs de projets des outils pour monter leurs propres entreprises, ce qui à terme est le meilleur moyen de résoudre le problème aigu du chômage qui frappe les diplômés de l’enseignement supérieur.

La rencontre est axée sur 5 points essentiellement :

– Promouvoir l’esprit d’entreprise en suscitant une convergence entre les organismes d’accompagnement et de financement afin de mettre toutes les chances du côté des jeunes entrepreneurs.

– Aider les jeunes à étoffer leurs réseaux d’affaires en créant un brassage et des échanges entre le secteur public et les professionnels du privé et ce, dans les espaces aménagés dans le salon à cet effet (Espace start-up pour les entreprises nouvellement créées, Espace lauréats innovation, Espace Business).

– Créer des opportunités d’affaires à travers les rencontres B2B pour garantir le financement des projets

– Discuter des sujets prioritaires pour les jeunes entrepreneurs dans les différents workshops.

Enfin sachez que cette rencontre concerne les jeunes de Tunis, Ariana, Ben Arous, La Manouba, Zaghouan, Nabeul, Bizerte, Beja, Jendouba, Le Kef, Siliana, Sousse, Mahdia, Monastir et qu’elle s’achève demain mercredi 25 mai.

par -

Dans le cadre des efforts déployés pour stimuler l’investissement et soutenir la création d’entreprises notamment par les diplômés de l’enseignement supérieur, le ministère de l’Industrie et l’Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation (APII) organisent, sous le haut patronage du chef du gouvernement, Habib Essid le salon de la création d’entreprises du nord et du centre et ce les 24 et 25 mai 2016 prochains.

Le meilleur des RS

Expert-comptable de son état et chroniqueur économique sur plusieurs plateaux TV, Walid Ben Salah surprend le ministre Zied Laadhari en «délit de communication politicienne»....

INTERVIEW

Il n’est pas le ministre des Finances, mais il en connait tous les arcanes. C’est un survivant du gouvernement «Essid» et il est l’homme...

AFRIQUE

Selon le dernier Baromètre OMT du tourisme mondial, les arrivées de touristes internationaux ont bondi d’un remarquable 7% pour atteindre un total de 1,322...

Reseaux Sociaux

SPORT

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a confirmé sa décision prise le 20 mars 2017 à propos de l'arbitre ghaneen Josph Odartey Lamptey,suspendu à vie après...