Tags Posts tagged with "sûreté nationale,"

sûreté nationale,

par -

Des affrontements ont éclaté dans la matinée de ce lundi 3 juillet 2017, entre les marchands ambulants et les forces sécuritaires, ces derniers les ont empêchés d’installer leur étalage, après avoir observé une marche protestataire devant le siège du gouvernorat dans la matinée du même jour.

Selon Mosaïque Fm, des marchands ambulants ont jeté des pierres sur les agents sécuritaires ce qui a poussé ces derniers à réagir et à avoir recours au gaz lacrymogène pour les disperser.

Il convient de rappeler à ce propos que la brigade régionale de la police municipale en collaboration avec les unités du district de la sûreté nationale de Tunis effectuent une large campagne contre les étalages anarchiques, et ce depuis le 26 juin , et ce dans la rue Belhassan ben Jrad, bab El Khadhra, Lafayette, Sidi Bechir, el Passage, Rue Al Jazira, Place Ennasr, Sidi Boumandil, rue de commission, El Kherba … au centre ville de Tunis.

par -

Une équipe spécialisée relevant du district de la sûreté nationale de Gafsa a arrêté, jeudi, un individu originaire de la région et administrateur d’une page takfiriste sur le réseau social facebook, prônant la violence contre les policiers et l’État, rapporte Jawhara fm.

L’homme a été placé en état d’arrestation en attendant son transfert à l’une des équipes antiterroristes, a précisé la même source.

par -

Une source bien informée au ministère de l’Intérieur a confié au journal “Achourouk” que le directeur général de la Sureté nationale, Abderrahmene Haj Ali, a décidé de démissionner après une rencontre houleuse hier mercredi 15 décembre au soir avec le ministre, Hédi Majdoub. La même source, citée dans l’édition du quotidien de ce vendredi 16 décembre, a ajouté que le responsable sécuritaire a rejeté toutes les tentatives pour le faire revenir sur sa décision..

Toujours selon Achourouk, des tensions entre le patron de la Sureté nationale et un politicien ont pesé sur la balance.
Par ailleurs, un puissant homme d’affaire était opposé à la nomination d’Abderrahmene Haj Ali, qui aurait toujours refusé toute immixtion des milieux politiques et financiers dans les affaires sécuritaires, d’après le journal.

Pour rappel, le département de l’Intérieur a annoncé via un communiqué la démission du directeur général de la Sureté nationale pour des raisons personnelles. Haj Ali a été nommé le 1er décembre 2015.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux