Tags Posts tagged with "Tunisie, Biat"

Tunisie, Biat

par -
Avec une part de marché en termes de crédits

Avec une part de marché en termes de crédits, égale (13,8 %) à celle de la plus grosse des banques publiques qui est la STB, la part du lion (16,7 %) en dépôts et qui se maintient pourtant au top du classement en coût du risque, la BIAT, la plus cotée des banques tunisiennes (14,4 % des actifs en 2012) se classait en 2012, à la première place en matière de PNB. Elle est aussi la banque qui a la plus grosse charge du personnel, mais est encore à la 9ème place, c’est-à-dire en-deçà de la moyenne sectorielle pour le ratio de couverture des frais du personnel par les commissions. C’est peut-être ce qui fonde son bon statut sur la place financière tunisienne. En effet, «à mi 2013, un effort accru de consolidation des assises financières a été mené par la BIAT, matérialisé par un bénéfice net de 46,5 MDT à fin juin 2013. Continuant sur sa lancée, la banque affiche à fin 2013 des réalisations au beau fixe», estime le trader Maxula Bourse dans sa dernière Revue bancaire.

L’intermédiaire en bourse fait ensuite une lecture de l’activité de la banque courant l’année 2013, pour constater que «les crédits à la clientèle ont connu une croissance de 7,98% par rapport au 31 décembre 2012 pour s’établir à 6 020,9 MDT, au 31 décembre 2013. Pour leur part, les ressources à la clientèle ont affiché également une augmentation de 12% sur une année glissante passant, ainsi, à 7 102,9 MDT au 31/12/2013. Cette performance est redevable essentiellement à la hausse simultanée des dépôts à vue et celle d’épargne respectivement de 15,7% à 3 494,3 MDT et de 7,1% à 1 695,5 MDT à fin décembre 2013. Evoquant l’aspect commercial de l’activité de la banque, il note que la BIAT «a poursuivi courant l’année 2013 l’extension de son réseau d’agences avec l’ouverture des dix nouveaux points de vente portant le nombre de ses représentations à 169 au 31 décembre 2013». Sur le volet de la liquidité, le taux de couverture des crédits par les dépôts se situe à 117,9% au 31/12/2013 contre un taux de 113,7% une année auparavant. Pour ce qui est des emprunts et ressources spéciales, ils présentent, à fin décembre 2013, un solde de 90,1 MDT contre 111,4 MDT au 31/12/2012, marquant une diminution de 21,2 MDT (-19%).

En termes d’exploitation, à l’issue de l’exercice 2013, la BIAT a vu son chiffre d’affaires augmenter de 16,4% comparativement à une année plus tôt, pour s’établir à 593,8 MDT à fin 2013. De l’autre côté du spectre, les charges d’exploitation bancaire ont enregistré un accroissement plus prononcé de 18,6% pour s’inscrire à 152 MDT au 31 décembre 2013.

Par ailleurs, l’activité de la banque s’est soldée par un produit net bancaire en nette progression de 15,7% sur une année glissante s’inscrivant à 441,7 MDT, à fin décembre 2013. Ce résultat est imputable en majeure partie à la progression de la marge d’intérêt de plus de 21,7% à 245 MDT et à la hausse de la marge sur commissions de 12% à 89,4 MDT, à fin décembre 2013.

En dépit d’un climat économique et sectoriel peu favorable, la BIAT semble avoir opté pour le maintien de son rythme de croissance organique comme en témoigne l’ouverture de nouvelles agences. La BIAT cherche vraisemblablement à préserver son positionnement, et ce en capitalisant sur ses atouts concurrentiels et en profitant de la marge de manœuvre dont elle dispose au regard des ratios réglementaires confortables qu’elle affiche. La politique de développement de la BIAT au titre de l’exercice 2013 a été orientée vers une meilleure mobilisation des dépôts (1ère banque en termes de collecte de dépôts) et un pilotage adéquat de la croissance des crédits (2ème banque en termes d’octroie de crédits à fin 2013).

La banque a consacré un provisionnement complémentaire de 35,6 MDT, lié à l’application de la circulaire 2013-21 du 30 Décembre 2013 qui prévoit des décotes de garantie sur les actifs de la classe 4 ayant une ancienneté supérieure à 3 ans. Le niveau de fonds propres consommé par l’application de cette mesure sera entièrement reconstitué par l’affectation du résultat de l’année 2013 et n’aura donc pas d’impact significatif sur le ratio de solvabilité de la banque qui se maintiendra au-delà du seuil réglementaire de 9% exigé en 2013. De même, cette provision additionnelle n’impactera pas de manière significative l’évolution du résultat distribuable entre les années 2012 et 2013.

par -
La Banque internationale arabe de Tunisie (BIAT) compte s’implanter d’ici fin l’année 2015 hors des frontières nationales

La Banque internationale arabe de Tunisie (BIAT) compte s’implanter d’ici fin l’année 2015 hors des frontières nationales, principalement en France, en Libye et en Algérie, c’est ce qui a été annoncé par Ismaïl Mabrouk, président du conseil d’administration de la banque, lors de l’Assemblée générale ordinaire annuelle des actionnaires de la BIAT, tenue, vendredi, 21 juin 2013, dans un hôtel à Tunis. La banque poursuivra, également, l’extension de son réseau d’agences de 200 points de vente d’ici la fin de cette année et achèvera, dès 2014, la mise en place de son nouveau système d’information moderne et la construction de la deuxième tranche de son siège social. Le plus grand nombre des filiales qui seront implantées par la banque sera créé à Béja et Jendouba et dans d’autres régions où la présence de cette banque est très faible.

La banque a procédé, également, au recrutement de 120 jeunes diplômés issus des zones défavorisées et à la création d’un fonds d’Investissement de 10 MD pour le financement de projets dans les zones de l’intérieur.

Sur les réalisations de l’année 2012, il a été indiqué qu’en dépit d’une année difficile, la banque est parvenue à réaliser de bons résultats, voire des réalisations conformes aux prévisions avec un bénéfice net exceptionnel de 94,7MD, en progression de 96,5% par rapport à 2011. La répartition de ce bénéfice a fait l’objet de longue discussion au niveau du Conseil d’administration. L’option finale retenue a favorisé la constitution d’un volume consistant de réserves tout en maintenant une rémunération du capital convenable. Ce choix s’inscrit dans le cadre d’un souci généralisé de consolidation des fonds propres des banques tunisiennes eu égard au manque de visibilité quant à l’évolution du contexte national et international. Cette option qui consiste à favoriser la constitution des réserves, sera adoptée dans le cadre de la répartition de bénéfices au titre des 3 prochaines années (300 MD d’ici 2015), ce qui permettra à la banque de consolider ses fonds propres sans recourir à une augmentation de capital.

Au niveau mondial, l’année 2012 a été caractérisée par le ralentissement de l’activité économique et l’affaiblissement de la demande, sous l’effet de la crise de la dette souveraine dans la zone Euro, ce qui a généré une détérioration de la confiance des opérateurs économiques dans les marchés. Ainsi, la croissance mondiale est revenue à 3,2% contre 3,9% en 2011, ralentissement qui a touché aussi bien les pays avancés (1,3% contre 1,6%) sous l’effet de la récession enregistrée dans la zone Euro (-0,4% contre 1,4%), que les pays émergents (5,1% contre 6,3%).

Au niveau de l’emploi, la BIAT a procédé au recrutement de 133 personnes dont 100 enfants du personnel. Plus généralement, la banque a recruté 698 personnes, depuis l’année 2008, date du démarrage de son plan stratégique, ce qui représente un taux de renouvellement de 27% de l’effectif (contre 23,5%, en 2011). Sur la même période, l’effectif n’a augmenté que de 192 personnes pour s’établir à 2594 personnes au 31/12/2012 contre 2402, en 2008.

Il faut souligner, cependant, que l’effectif commercial a augmenté de 61%, durant la période 2008-2012.

A fin décembre 2012, les dépôts de la clientèle de la BIAT totalisaient 6339,7MD, en accroissement de 10,1% par rapport à fin décembre 2011, soit une part de marché de 14,8%, en baisse, toutefois, de 0,3 point par rapport à 2011.

Représentant 11,6% des crédits du système bancaire, les crédits bruts à la clientèle de la BIAT se chiffrent, au titre de l’exercice 2012, à 5.575,9 MD, marquant une hausse de 7,6% par rapport à fin décembre 2011. Cette progression s’explique essentiellement par la hausse des crédits immobiliers (acquéreurs) de 27,5% à 1.259,3MD et des comptes débiteurs de 13,8% à 519,9MD.

Le volume des engagements par signature, baisse de 7,6% à 1.322,2MD au terme de l’année 2012. Cette baisse a concerné essentiellement les engagements en faveur d’établissements bancaires et financiers (-21,6%) et, à un degré moindre, les engagements en faveur de la clientèle (-1,3%).

Le volume global des opérations traitées par la BIAT avec l’étranger est porté à 9.771 MD au terme de l’année 2012, en augmentation de 17,9% comparativement à l’année 2011. Cette baisse concerne essentiellement le volet des dépenses qui enregistrent une progression de 40,9% à 5.048 MD sous l’effet de la hausse des opérations d’importations. Les recettes se stabilisent, quant à elles, aux alentours de 4.723 MD.

Kh.T

par -
La BIAT a clôturé le premier semestre 2012 avec des résultats positifs. En effet

La BIAT a clôturé le premier semestre 2012 avec des résultats positifs. En effet, les encours de crédits ont atteint 5497,6 MD, en progression de 13,3% par rapport à fin juin 2011. Les encours de dépôts ont aussi connu une hausse de  6,1%, pour se situer à 5937,3 MD, à fin juin 2012, avec des composantes dépôts à vue et dépôts d’épargne évoluant respectivement à 10,4% et 14,2%

 A fin juin de l’année en cours, les produits d’exploitation bancaire ont atteint 249,3 MD, soit une augmentation de 9,0% par rapport à la même période de l’année dernière.

 Quant aux charges d’exploitation bancaire, ils  se sont élevés à 60,8 MD, en retrait de 7,8%, grâce notamment à la baisse du TMM et à l’amélioration de la structure des dépôts.

 Concernant le PNB, il s’est situé 188,6 MD, en accroissement de 15,8%. Les charges opératoires sont de l’ordre de 107,1 MD, en évolution de 17,9% par rapport au premier semestre 2011.

par -
La BIAT a clôturé le premier semestre 2012 avec des résultats positifs. En effet

La BIAT a clôturé le premier semestre 2012 avec des résultats positifs. En effet, les encours de crédits ont atteint 5497,6 MD, en progression de 13,3% par rapport à fin juin 2011. Les encours de dépôts ont aussi connu une hausse de  6,1%, pour se situer à 5937,3 MD, à fin juin 2012, avec des composantes dépôts à vue et dépôts d’épargne évoluant respectivement à 10,4% et 14,2%

 A fin juin de l’année en cours, les produits d’exploitation bancaire ont atteint 249,3 MD, soit une augmentation de 9,0% par rapport à la même période de l’année dernière.

 Quant aux charges d’exploitation bancaire, ils  se sont élevés à 60,8 MD, en retrait de 7,8%, grâce notamment à la baisse du TMM et à l’amélioration de la structure des dépôts.

 Concernant le PNB, il s’est situé 188,6 MD, en accroissement de 15,8%. Les charges opératoires sont de l’ordre de 107,1 MD, en évolution de 17,9% par rapport au premier semestre 2011.

par -
La Biat a clôturé le premier trimestre  2012 avec des encours de crédits de 5361

La Biat a clôturé le premier trimestre 2012, selon la note explicative des indicateurs d’activité pour le 1er trimestre de cette année, avec des encours de crédits de 5361,0 MDT, en progression de 16,1% par rapport à fin mars 2011, des encours de dépôts de 5863,6 MDT, en accroissement d’environ 7,7%, avec des composantes dépôts à vue et dépôts d’épargne évoluant respectivement à  9,0% et 13,1%, des produits d’exploitation bancaire de  119,6 MD, en augmentation de 8,2%, des charges d’exploitation bancaire de 30,1 MD, en baisse de 8,1%, grâce notamment à l’amélioration de la structure des dépôts, un PNB de 89,5 MD, en accroissement de 15,0% et des charges opératoires de  52,0 MD, évoluant à 20,8%.

par -
La Biat a clôturé le premier trimestre  2012 avec des encours de crédits de 5361

La Biat a clôturé le premier trimestre 2012, selon la note explicative des indicateurs d’activité pour le 1er trimestre de cette année, avec des encours de crédits de 5361,0 MDT, en progression de 16,1% par rapport à fin mars 2011, des encours de dépôts de 5863,6 MDT, en accroissement d’environ 7,7%, avec des composantes dépôts à vue et dépôts d’épargne évoluant respectivement à  9,0% et 13,1%, des produits d’exploitation bancaire de  119,6 MD, en augmentation de 8,2%, des charges d’exploitation bancaire de 30,1 MD, en baisse de 8,1%, grâce notamment à l’amélioration de la structure des dépôts, un PNB de 89,5 MD, en accroissement de 15,0% et des charges opératoires de  52,0 MD, évoluant à 20,8%.

par -
La Banque Internationale Arabe De Tunisie

La Banque Internationale Arabe De Tunisie, vient d’annoncer avoir fait saisie sur la société Meubles Agrebi  de son propriétaire «Agrebi Ali Ben Salem » à Sfax. L’immeuble saisi  est la totalité de la propriété dénommée «Ali  Agrebi El Hana » qui comporte une menuiserie d’une superficie de 46.80 m2, un dépôt de 34.20 m2 avec une fenêtre et une porte de fer, un autre dépôt de 49.14 m2 avec une salle d’exposition

 

Prix après déduction de 40% : Deux cents quarante neuf mille trente quatre Dinars et 770 millimes (249.034.770D) sans les frais. L’adjudication  aura lieu à la chambre des criées du tribunal de première instance de Sfax.

par -
La Banque Internationale Arabe De Tunisie

La Banque Internationale Arabe De Tunisie, vient d’annoncer avoir fait saisie sur la société Meubles Agrebi  de son propriétaire «Agrebi Ali Ben Salem » à Sfax. L’immeuble saisi  est la totalité de la propriété dénommée «Ali  Agrebi El Hana » qui comporte une menuiserie d’une superficie de 46.80 m2, un dépôt de 34.20 m2 avec une fenêtre et une porte de fer, un autre dépôt de 49.14 m2 avec une salle d’exposition

 

Prix après déduction de 40% : Deux cents quarante neuf mille trente quatre Dinars et 770 millimes (249.034.770D) sans les frais. L’adjudication  aura lieu à la chambre des criées du tribunal de première instance de Sfax.

par -
Rendant compte de ses résultats pour l’année 2011

Rendant compte de ses résultats pour l’année 2011, la BIAT fait état d’encours de crédits de 5185,0 MD, enregistrant une progression de 20,8% par rapport à fin décembre 2010 , et des encours de dépôts de 5763,0 MD, en accroissement d’environ 3%, avec des composantes dépôts à vue et dépôts d’épargne évoluant respectivement à 5,3% et 10,1% ;

Les produits d’exploitation bancaire sont de l’ordre de 469,4 MD, en augmentation de 9,9% , les charges d’exploitation bancaire de 130,7 MD, évoluant de 5,9% , le PNB ,s’élevant à 338,7 MD, progresse de 11,4% , alors que les charges opératoires atteignent 190,6 MD, évoluant à 10,9%.

En matière d’investissement, la BIAT a poursuivi sa politique d’extension du réseau par l’ouverture de dix nouvelles agences, portant le nombre global des points de vente à 148.

La BIAT signale aussi avoir effectué avec succès la bascule vers le nouveau système d’information T24 (Global Banking System) et tous les Points de Vente effectuent désormais toutes les opérations de la clientèle en utilisant cette nouvelle plateforme informatique.

par -
Rendant compte de ses résultats pour l’année 2011

Rendant compte de ses résultats pour l’année 2011, la BIAT fait état d’encours de crédits de 5185,0 MD, enregistrant une progression de 20,8% par rapport à fin décembre 2010 , et des encours de dépôts de 5763,0 MD, en accroissement d’environ 3%, avec des composantes dépôts à vue et dépôts d’épargne évoluant respectivement à 5,3% et 10,1% ;

Les produits d’exploitation bancaire sont de l’ordre de 469,4 MD, en augmentation de 9,9% , les charges d’exploitation bancaire de 130,7 MD, évoluant de 5,9% , le PNB ,s’élevant à 338,7 MD, progresse de 11,4% , alors que les charges opératoires atteignent 190,6 MD, évoluant à 10,9%.

En matière d’investissement, la BIAT a poursuivi sa politique d’extension du réseau par l’ouverture de dix nouvelles agences, portant le nombre global des points de vente à 148.

La BIAT signale aussi avoir effectué avec succès la bascule vers le nouveau système d’information T24 (Global Banking System) et tous les Points de Vente effectuent désormais toutes les opérations de la clientèle en utilisant cette nouvelle plateforme informatique.

par -
La BIAT annonce que la bascule vers la nouvelle solution T24 du Global Banking s'est déroulée dans

La BIAT annonce que la bascule vers la nouvelle solution T24 du Global Banking s’est déroulée dans de bonnes conditions.

En effet, depuis hier et comme prévu du reste, tous les Points de Vente fonctionnent et effectuent toutes les opérations de la clientèle en utilisant cette nouvelle solution informatique.

Ce succès a été rendu possible grâce à la mobilisation de l’ensemble des équipes de la BIAT doublée d’une implication totale et directe de la Direction Générale et ce, pendant toutes les phases de préparation de cette migration.

L’impact de ce nouveau système sur la qualité des services rendus à la clientèle se fera certainement sentir dans les prochains jours.

Rappelons dans ce cadre qu’il s’agit à ce stade de la réalisation du LOT 1- le plus important et le plus complexe – du nouveau système d’information que la BIAT a pris la décision de mettre en place avec le concours du cabinet suisse TEMENOS.

par -
La BIAT annonce que la bascule vers la nouvelle solution T24 du Global Banking s'est déroulée dans

La BIAT annonce que la bascule vers la nouvelle solution T24 du Global Banking s’est déroulée dans de bonnes conditions.

En effet, depuis hier et comme prévu du reste, tous les Points de Vente fonctionnent et effectuent toutes les opérations de la clientèle en utilisant cette nouvelle solution informatique.

Ce succès a été rendu possible grâce à la mobilisation de l’ensemble des équipes de la BIAT doublée d’une implication totale et directe de la Direction Générale et ce, pendant toutes les phases de préparation de cette migration.

L’impact de ce nouveau système sur la qualité des services rendus à la clientèle se fera certainement sentir dans les prochains jours.

Rappelons dans ce cadre qu’il s’agit à ce stade de la réalisation du LOT 1- le plus important et le plus complexe – du nouveau système d’information que la BIAT a pris la décision de mettre en place avec le concours du cabinet suisse TEMENOS.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Elle, c’est une spécialiste du transport, un secteur où elle a fait presque toute sa carrière, qu’elle connaît, de la voiture particulière à l’avion,...

AFRIQUE

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, annonce l’envoi d’une équipe de la Division d’identification des victimes (DVI) de la Police...

SPORT

La ville de Tabarka abrite, depuis le 4 août, le stage annuel de formation des arbitres de l'élite qatarie qui se poursuivra jusqu'au 28...