Tags Posts tagged with "UNFT"

UNFT

par -
La présidente de l'Union Nationale de la Femme Tunisienne (UNFT)

L’Union Nationale de la Femme Tunisienne (UNFT) tiendra son 15e congrès en mars 2017, a déclaré, dimanche à la TAP, la présidente de l’organisation, Radhia Jerbi.
Le congrès qui coïncidera avec la célébration de la fête internationale de la femme permettra d’élire un nouveau bureau exécutif, un comité central, un conseil national et un président.
L’UNFT avait tenu un congrès extraordinaire le 3 février 2013 qui a donné lieu à un nouveau bureau exécutif.
Radhia Jerbi a ajouté que l’organisation féminine a entamé le renouvellement de ses structures régionales, faisant savoir, à cet égard, que les sections de Sousse, Gafsa et Kebili ont été renouvelées et que les congrès régionaux ont permis à de jeunes militantes de remporter les élections (le tiers des élues ont moins de 40 ans).
Elle a indiqué que tous les congrès régionaux se tiendront, au plus tard, en décembre 2016, faisant savoir que plusieurs sections régionales n’ont pas été renouvelées depuis 2006.
Les commissions du congrès national qui se chargeront de la préparation des motions du congrès seront constituées après la tenue des congrès régionaux.
Jerbi a tenu à souligner que le congrès sera un congrès démocratique loin des tiraillements politiques afin de consolider l’indépendance de l’union en tant qu’organisation nationale prestigieuse qui défend les intérêts de la femme tunisienne.
L’indépendance de l’UNFT, a-t-elle dit, est un choix irréversible pour l’union qui veille à rompre avec le passé et à ne pas répéter les erreurs précédentes commises sous le règne du régime du président déchu, qualifiant cette expérience d’expérience amère. “L’organisation a payé le prix pour s’être laissée entrainer par le parti au pouvoir”, a-t-elle dit.
Toutefois, a ajouté Jerbi, l’UNFT est soucieuse de coopérer avec toutes les organisations nationales et les partis politiques afin de pouvoir continuer à défendre les droits de la femme tunisienne.

par -
Le représentant légal de l’union nationale de la femme tunisienne

L’union nationale de la femme tunisienne (UNFT) a regretté, mercredi, son exclusion des concertations menées, entre le chef du gouvernement et les secrétaires généraux des partis politiques et des organisations nationales sur la situation socio-économique dans le pays.
L’UNFT a, par ailleurs, exprimé, dans un communiqué, sa satisfaction de voir les partis politiques, les organisations, et les composantes de la société civile participer, avec le gouvernement, à la mise en place de plans d’action en vue de résoudre des affaires publiques prioritaires.
L’organisation féminine qui, selon le communiqué, a participé à la lutte nationale pour l’indépendance et marqué de son empreinte plusieurs événements majeurs de l’histoire du pays, s’est trouvée exclue de plusieurs concertations relatives à des questions importantes telles que la formation du gouvernement et le
remaniement ministériel. Selon la même source, la Tunisie n’a pas connu depuis des décennies, une telle réduction du nombre des femmes dans les postes de décision, notamment, au sein du gouvernement, expliquant cette situation par l’exclusion de l’UNFT des concertations, indiquant, que cela va à l’encontre des principes de la constitution.

TAP

par -
La présidente de l’Union Nationale de la Femme Tunisienne (UNFT)

La présidente de l’Union Nationale de la Femme Tunisienne (UNFT) , Radhia Jerbi, a déclaré qu’elle a été menacée de mort par un groupe d’agents de l’Union.

Lors de son passage sur Shems Fm, elle a expliqué que certaines personnes ont informé les agents de l’UNFT qu’ils n’auront leurs salaires que lorsque Radhia Jerbi sera virée de son poste de présidente de l’Union.

Radhia Jerbi a expliqué, dans ce cadre, qu’elle œuvre à obtenir le paiement des salaires des agents de l’Union et que cela prend du retard à cause de la complexité des procédures en vigueur.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Le président français, Emmanuel Macron, est décidément très actif sur le contient africain. Après avoir parrainé la force conjointe anti-djihadiste des pays du Sahel,...

Reseaux Sociaux