Tags Posts tagged with "Zine El Abidine, Ben Ali"

Zine El Abidine, Ben Ali

par -

Le ministère de la Justice affirme avoir été avisé de l’arrestation de Moncef Materi en France. Ce dernier fait l’objet de plusieurs mandats d’amener dans de nombreuses affaires, rappelle le département qui ajoute que ses services spécialisés sont en train de compléter les procédures relatives à son extradition.
Moncef Materi est le père de Sakhr, gendre de l’ancien président de la République Zine El Abidine Ben Ali. Il figure dans la liste des personnes ciblées par le décret-loi 13-2011 relatif à la confiscation.
Moncef Materi a été arrêté par les autorités françaises à Marseille, dans le sud-est de la France.
Plusieurs médias avaient relayé l’information de l’arrestation de Moncef Materi le 10 juin au port de Marseille suite à un contrôle de papiers au moment de sa descente d’un bateau de croisière. Il a été interpellé en vertu d’un mandat d’arrêt international émis par un juge d’instruction tunisien depuis le 28 septembre 2011. Un juge de la Cour d’appel d’Aix-en-Provence l’a placé sous contrôle judiciaire.
Le juge d’instruction près le tribunal de première instance de Tunis a publié en 2011 un mandat d’amener international contre Moncef Materi dans le cadre des investigations ouvertes pour enquêter sur les biens des proches de Ben Ali.
Moncef Materi est poursuivi pour utilisation des facilités que lui procuraient ses liens de parenté afin d’obtenir des biens, des marchés, des immobiliers et des projets commerciaux sans respecter les procédures juridiques et administratives en vigueur.

par -

Lazahar Jouili, chargé des contentieux, a révélé mardi le 14 mars 2017 que le tribunal de Beirut  a refusé le 9 mars 2017 une plainte portée par Leila Ben Ali, l’épouse du président déchu Zine El Abidine Ben Ali, en convenant à rendre 28 millions de dollars à l’Etat tunisien, rapporte la RTCI.

En effet, la somme se trouvait dans l’un des comptes ouverts de Leila Ben Ali. En 2013, la justice libanaise a rendu son verdict qui appuyait la décision de la justice tunisienne de confisquer la somme et la rendre à l’État tunisien, indique la même source.

Leila Ben Ali a tenté de bloquer la procédure en portant plainte contre la banque libanaise, cela a retardé l’opération de récupérer les 28 millions de dollars.

Notons que le Liban est le premier pays dans le monde, duquel les autorités tunisiennes ont pu reprendre des fonds volés par les symboles de l’ancien régime. Il est suivi par la Suisse.

Dans ce contexte, Jouili a souligné le souci du gouvernement d’unité nationale de récupérer les fonds acquis illégalement et déposés dans des banques à l’étranger tout en rappelant les efforts déployés par le Ministère des domaines de l’État pour accélérer les procédures dans le cadre de la justice transitionnelle.

par -

L’ancien président tunisien Zine el Abidine Ben Ali et son épouse Leïla Trabelsi, déjà condamnés à de multiples reprises par contumace, viennent d’écoper chacun de dix ans de prison pour “corruption”, a indiqué  le porte-parole du parquet à Mosaïque fm.

Le couple a été reconnu coupable mardi par un tribunal de première instance de Tunis dans une affaire de “corruption administrative et financière”, a déclaré  Sofiène Sliti.

Ce dossier, “lié au domaine de l’environnement”, a donné lieu à trois autres condamnations, a-t-il affirmé : un ex-ministre de l’Environnement du régime Ben Ali et un cadre de ce même ministère ont écopé de cinq et trois ans de prison.

Une autre peine de trois ans d’emprisonnement a été prononcée à l’encontre d’une proche de Leïla Trabelsi.

Sliti n’a pas souhaité fournir des indications sur le fond de l’affaire. Une source ministérielle a toutefois affirmé qu’elle se rapportait à l’utilisation “à des fins mercantiles” du “club Elyssa”, bâtiment situé dans un parc naturel propriété de l’Etat, à Sidi Bou Saïd, dans la banlieue huppée de Tunis.
De fréquentes soirées mondaines étaient organisées dans ce club luxueux fondé par Leïla Trabelsi, nous apprend la même source.

par -

Dorsaf, la fille de l’ancien président déchu Zine el-Abidine Ben Ali  et épouse de Slim Chboub, est toujours interdite de voyager. Privée de son passeport depuis près de cinq ans, elle reçoit même des menaces quotidiennes et subit des pressions pour quitter sa maison, rapporte le journal Al Chourouk, ce mercredi 5 octobre 2016.

On rappelle que cette décision fait suite à un décret qui a été adopté fin février 2011 par le Conseil des ministres du gouvernement de la troïka ; il stipulait la saisie des avoirs et des biens mobiliers et immobiliers appartenant à 110 personnes de l’entourage de Ben Ali.

par -

Dans un entretien téléphonique accordé à l’avocat Mounir Ben Salha, l’ex-président de la République Zine el Abidine Ben Ali, en exil en Arabie Saoudite, a annoncé “Je suis en bonne santé. Je me réveille tôt le matin et je fais du sport”.

L’avocat Mounir Ben Salha a ajouté dans une déclaration accordée au quotidien Al Sarih, ce mardi 20 septembre 2016 que “Ben Ali a été examiné par un professeur qui compte parmi les meilleurs en Arabie saoudite, ce dernier lui a confirmé qu’il  jouit d’une bonne santé comparable à une personne d’une trentaine d’année”.

par -
A en croire des informations citées par le site «Maghreb intelligence »

A en croire des informations citées par le site «Maghreb intelligence », l’ancien président tunisien Zine El Abidine Ben Ali, aurait repris du service chez son ami le Cheikh Badr Bin Soltane. Ben Ali serait ainsi désormais le Conseiller spécial, du chef des services de renseignement du Royaume Wahhabite. Ben Ali retrouve ainsi ses anciennes amours que sont les services secrets.

par -
Le président déchu Zine El Abidine Ben Ali a déclaré qu’il a décidé de se retirer de la scène politique et qu’il a tourné la page du travail politique

Le président déchu Zine El Abidine Ben Ali a déclaré qu’il a décidé de se retirer de la scène politique et qu’il a tourné la page du travail politique, soulignant par contre qu’il a trois souhaits .

Le premier est qu’il soit réhabilité et que la postérité reconnaisse qu’il avait donné beaucoup à la Tunisie et qu’il était innocent des accusations qui lui étaient portées .

Le deuxième souhait de Ben Ali est que son fils, Mohamed Zinelabidine , poursuive sa vie tranquillement, tandis que le troisième porte sur la possibilité d’entrer et de sortir de la Tunisie et qu’il soit enterré dans ses terres, rapporte le journal Al Mijhar citant comme source l’avocat de Ben Ali.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux