Promesses, prévenances et attentions gouvernementales à l’endroit des retraités !

Promesses, prévenances et attentions gouvernementales à l’endroit des retraités !

par -

Un conseil ministériel restreint se tiendra dans les tout prochains jours pour prendre un ensemble de décidions en faveur des retraités, a annoncé, mardi, le chef du gouvernement, Youssef Chahed à l’ouverture des travaux de la conférence nationale sur “les séniors et les retraités : des compétences au service du pays”. Une série de rencontres est aussi prévue à l’échelle régionale pour élargir le cercle du dialogue social au profit des retraités, a-t-il précisé

Les propositions élaborées au terme de cette conférence nationale seront adoptées afin d’améliorer les conditions de vie des retraités et les réintégrer au sein de la société, a encore dit le chef du gouvernement, rappelant « l’importance de profiter de l’expérience de cette catégorie en matière d’encadrement des générations futures au sein de l’administration et dans le secteur privé ».

Youssef Chahed a par la même occasion insisté sur l’impératif d’accorder l’importance nécessaire aux questions relatives aux retraités dont le nombre est en accroissement permanent ce qui nécessite une adoption de solutions adéquates. Chahed a rappelé, dans ce même ordre d’idées, le souci du gouvernement depuis 2016 de prendre un ensemble de réformes dans le domaine social et ce dans le cadre d’une vision stratégique globale de l’Etat visant à mettre en place une plateforme nationale de protection sociale avec un ensemble de garanties au profit des différentes catégories de la société dont les séniors et les retraités.

Les réserves de l’UGTT

Des déclarations qui ont appelé aussitôt des réserves de la part de l’UGTT, dont le secrétaire général adjoint chargé de la couverture sociale, de la santé et de la sécurité au travail, Abdelkarim Jrad, s’est interrogé pourquoi «  le gouvernement n’a découvert qu’aujourd’hui que les retraités constituent une richesse nationale et qu’on devrait bénéficier de leur expérience, alors que l’année précédente a connu le départ d’environ 5 mille agents, la plupart des cadres supérieurs, en vertu d’une loi instaurant le départ volontaire, outre la loi sur la retraite anticipée, ratifiée dans l’objectif d’alléger la masse salariale de la fonction publique ».

Dans une déclaration à TAP, il a ajouté qu'”il serait déraisonnable aujourd’hui de parler d’une plus grande intégration des retraités dans la vie économique en élaborant une loi qui permet de percevoir un salaire en plus de la pension de retraite”, a-t-il déclaré, ajoutant que “l’impact d’une telle mesure sur l’emploi des jeunes sera négatif”.

L’âge de la retraite gardé en l’état

Youssef Chahed a affirmé, par ailleurs, que “le gouvernement ne compte pas augmenter à nouveau l’âge de départ à la retraite”. Il a rappelé que le gouvernement avait, récemment, procédé à l’augmentation de l’âge de départ à la retraite en accord avec les partenaires sociaux et en vertu d’une loi adoptée par le Parlement en avril dernier, “ce qui a permis d’améliorer la situation financière des caisses sociales”, a-t-il assuré.

Au demeurant, le déficit financier de la CNRPS diminuera de 300 millions de dinars, fin 2019, pour atteindre 120 millions de dinars en 2020, en attendant l’amélioration de la situation financière de la caisse, en 2021, a affirmé son PDG Imed Turki.

Ila expliqué que la liquidité permettant à la caisse de verser les pensions de retraite est estimée à 1,8 milliards de dinars, cette année, confirmant, à son tour, que l’augmentation de l’âge de départ à la retraire a amélioré la situation financière de la caisse. Ila souligné que l’augmentation obligatoire de l’âge de départ à la retraite permettra d’éviter un départ annuel à la retraite de près de 20 mille salariés, affirmant que cette augmentation contribue à l’amélioration de la situation financière de la caisse.

L’augmentation des cotisations des employeurs publics au régime des pensions de retraite portées à 2% à partir du 1er juin 2019, outre la déduction de 1% des salaires pour la ” contribution sociale solidaire “, permettront de favoriser la promotion de la situation de la caisse, ses interventions ainsi que les services fournis aux assurés sociaux.

TAP

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire