AccueilLa UNEProuesse spatiale des chercheurs tunisiens: Ils lanceront le 1er satellite éducatif vers...

Prouesse spatiale des chercheurs tunisiens: Ils lanceront le 1er satellite éducatif vers l’ISS

La Tunisie a remporté le 6ème tour de la compétition spatiale internationale de KiboCube, un programme conjoint lancé en 2015, par le Bureau des affaires spatiales des Nations Unies (UNOOSA) et l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale (JAXA) au profit des Etats membres des Nations Unies, a annoncé, mercredi l’UNOOSA.

Représentée par l’Ecole Supérieure Privée d’Ingénierie et de Technologie appliquée de Sousse (ESPITA), la Tunisie pourrait lancer, dans le cadre de ce programme, son premier satellite éducatif « Tunsat1 » vers la Station Spatiale Internationale en 2023.

La Tunisie est ainsi le premier pays arabe à gagner dans cette compétition internationale avec le Mexique. Les équipes des deux pays pourront travailler avec des experts de lingénierie spatiale pour déployer des CubeSats du Module d’Expérimentation Japonais « Kibo » de la Station Spatiale Internationale (ISS).

« Les deux équipes ont amélioré leurs connaissances techniques et leurs compétences en matière de documentation avec KiboCUBE Academy, un programme éducatif conjoint UNOOSA/JAXA qui fournit la base théorique pour le développement, l’exploitation et l’utilisation de petits satellites », lit-on, dans un communiqué de l’UNOOSA.

Le satellite « TUNSAT 1 » de l’équipe tunisienne gagnante se concentrera sur l’observation de la Terre en obtenant des images macroscopiques de la Tunisie et la démonstration technologique en testant la communication entre le satellite et la station au sol.

La directrice de l’UNOOSA, Simonetta Di Pippo, a souligné l’importance de combler le fossé spatial : « Travailler ensemble pour faire progresser l’inclusion et la diversité dans les activités spatiales est primordial pour ne laisser personne de côté. Le programme KiboCUBE dans le cadre de l’initiative « Accès à l’espace pour tous » symbolise la mission commune de l’UNOOSA et JAXA pour développer durablement la communauté spatiale. Je félicite les équipes gagnantes et me réjouis de nos efforts conjoints pour transformer vos rêves et ambitions en réalité », a-t-elle déclaré.

Pour sa part, le directeur du centre d’utilisation de JAXA JEM, Shiho Ogawa, a déclaré : « Je suis très heureux de coopérer avec l’UPAEP (Université mexicaine) et l’ESPITA dans les projets Gxiba-1 et TUNSAT1. Je pense que cette coopération renforcera encore la valeur du programme KiboCUBE et démontrera le potentiel de Kibo qui ouvre un chemin vers l’espace pour les pays en développement. JAXA a contribué au renforcement des capacités des pays d’Asie du Sud-Est, d’Amérique centrale et d’Afrique à travers les six cycles de KiboCUBE et la nouvelle opportunité éducative – KiboCUBE Academy. Nous continuons à soutenir les pays ou régions en développement pour l’amélioration de leur technologie spatiale, grâce au vaste réseau de l’UNOOSA et à la technologie de la JAXA, y compris Kibo. »

La Tunisie, nation spatiale émergente

Pour la directrice du Laboratoire de Modélisation et d’Ingénierie Numérique (LMIN_ESPITA) et coordinatrice du projet « TUNSAT-1″, Aouinet Hana, a déclaré :  » C’est un grand honneur d’être le premier pays d’Afrique du Nord à se voir attribuer une opportunité de lancement de satellite dans le cadre du programme unique et étonnant KiboCUBE. C’est une opportunité pour les étudiants et chercheurs tunisiens de contribuer à l’amélioration de la position de la Tunisie en tant que nation émergente dans l’industrie spatiale mondiale ».

Et d’ajouter « notre objectif est de faire de l’école d’ingénieurs ESPITA l’une des meilleures universités africaines pour les étudiants les plus brillants et les plus élites dans le domaine des sciences et de l’ingénierie spatiales et de fournir des formation de niveau classe pour qualifier la prochaine génération d’ingénieurs qui développeront l’industrie spatiale africaine locale.Je tiens à remercier tous nos partenaires dans ce projet. Nous continuerons à promouvoir le travail d’équipe et les partenariats nationaux et internationaux dans le secteur spatial pour écrire ensemble l’histoire et parvenir à réaliser des projets sans précédent pour notre pays, notre région, notre continent et le monde entier. ».

Le programme KiboCUBE, pour rappel, a fait progresser une série d’objectifs de développement durable et a déjà aidé trois États membres de l’ONU à devenir des nations spatiales. Il s’agit du Kenya, le Guatemala et Maurice, pays qui ont lancé leurs premiers satellites dans le cadre du partenariat KiboCUBE.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,004SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -