Quel destin pour les LPR avec la naissance de la « Ligue...

Quel destin pour les LPR avec la naissance de la « Ligue Nationale de la Protection de la Nation » ?

par -
Au moment où les Ligues de protection de la révolution (LPR) continuent leurs violentes menées contre les Tunisiens avec toute la logistique y afférente et les attaques tous azimuts contre toutes formes d’opposition à Ennahdha

Au moment où les Ligues de protection de la révolution (LPR) continuent leurs violentes menées contre les Tunisiens avec toute la logistique y afférente et les attaques tous azimuts contre toutes formes d’opposition à Ennahdha, une nouvelle Ligue vient de voir le jour. Il s’agit de la Ligue Nationale de la Protection des Citoyens et de la Nation.

A quelle fin ?

Marouen « Le prince », président de ladite ligue vient de diffuser une vidéo dans laquelle il a annoncé la naissance de la ligue de la protection des citoyens et de la nation. Ce nouveau-né a pour but de faire face aux LPR et d’éviter d’éventuels dérapages dangereux que pourrait confronter le pays.

Au début de son message de 26 minutes, le jeune sfaxien a exprimé son amour pour la Tunisie, qui est plus grand que celui du parti au pouvoir et les ligues de protection de la révolution, acquis, selon lui, à une politique d’intrigues et de commérages afin de mener le pays vers le chaos.

Le deuxième message est adressé au mouvement islamiste qui, a-t-il, a administré la preuve de son échec en adoptant une approche monopolistique du pouvoir et en faisant mauvais usage de la religion. « On n’a pas de problèmes avec les dirigeants d’Ennahdha, mais leur politique n’est pas celle qu’il faut pour diriger ce pays dans ce climat particulier». D’après lui, c’est tout simplement un gouvernement de catastrophes qui est en train de conduire le pays tout droit vers la guerre civile.

Loading the player …

jwplayer(“container”).setup({ flashplayer: “/jwplayer/player.swf”, file: “/images/videos/marwen_prince.mp4”, height: 270, width: 480 });

Les dirigeants de la ligue protection des citoyens et de la nation ont adressé ensuite un message à leurs adversaires regroupés sous la bannière des «ligues de protection de la révolution ». Leur porte-parole s’est interrogé sur la nature du pouvoir exercé et prôné ces dernières alors que le pays est dirigé par un gouvernement comprenant des ministères de souveraineté.

Le message est clair : il est temps de se retirer de la scène. « Eloignez-vous de ce pays, laissez les citoyens tranquilles» a conseillé Marouen « Le prince » avant d’ajouter « « Je vous plains, car vous êtes des gens qui viennent de purger des peines de prison, mais je vous assure que vous êtes la première cible au sein d’Ennahdha qui va le payer cher. Soyez prudents, puisque vous êtes en train de vous diriger vers l’abîme ».

Marouen « Le prince » a saisi cette occasion pour proférer des menaces contre les membres des LPR. « Si vous continuez dans la violence et les actes de vandalisme, on est là pour défendre ce pays, ses intérêts et ses paisibles citoyens », a-t-il dit.

La paix, seul mot pour le développement de la Tunisie

Formé de plusieurs jeunes sfaxiens résidant dans nombre de quartiers populaires de la Capitale du Sud, à savoir Sidi Mansour, Hamza et la Route de l’Aéroport ainsi que Taniour et Gremda, ce nouveau mouvement s’est fixé comme mission de protéger les simples citoyens vis-à-vis des « voleurs » et des « mafias ». « C’est une ligue propre composée de personnes soucieux d’instaurer la stabilité dans la Tunisie postrévolutionnaire de manière à réaliser le développement escompté. Et c’est légitime, car la citoyenneté n’est pas l’apanage de l’élite, mais elle est le lot commun de toutes les catégories de la société tunisienne ».

Wiem Thebti

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire