AccueilLa UNERabeb Fersi, la femme qui a fait le « i-Farming »

Rabeb Fersi, la femme qui a fait le « i-Farming »

De nos jours, les solutions technologiques de précision appliquées à l’agriculture, sont devenues indispensables notamment en ce qui concerne l’irrigation de précision, puisque la pénurie d’eau est en passe de devenir un phénomène de dimension mondiale n’épargnant que peu de pays.

- Publicité-

En effet, on recense plus de 1600 startups dans le monde qui travaillent dans le domaine de l’agri-technologie ou dite ‘Smart agriculture’ dont plus de 70 offrent des solutions en relation avec l’irrigation mais elles sont seulement 14 à offrir une irrigation de précision.

En Tunisie, le nombre de startups tous domaines confondus s’élève à 200, tandis que celles qui travaillent dans le domaine de l’agri-technologie sont au nombre de 8 dont seulement trois offrant des solutions d’irrigation de précision, sachant que le secteur de l’agriculture en Tunisie est le secteur le plus consommateur en eau avec 80% des ressources hydriques qui sont exploitées en agriculture.

L’une de ces start-ups est« i-Farming », fondée par Rabeb Fersi, qui a expliqué à Africanmanager que « l’irrigation de précision, en termes simples, est une technique qui consiste à appliquer aux cultures une quantité précise d’eau à des moments bien précis, afin d’optimiser le rendement des cultures et d’économiser les ressources hydriques ».

  • Une innovation d’importance

« Notre solution i-Farming est une plateforme dédiée à l’agriculteur, lui permettant de connaître la quantité exacte d’eau dont la plante a besoin », précise-t-elle encore.

Cette solution offre un programme d’irrigation spécifique à chaque plante en se basant sur plusieurs paramètres et en analysant des données satellitaires et des algorithmes de prévision. Les informations sont reconnues par des capteurs de sol, d’eau et de plantes situées à des endroits stratégiques autour du champ. Ces informations sont combinées à des mesures météorologiques locales provenant de stations météorologiques, à des images satellites de télédétection, à des services de prévision météorologique et à des modèles hydrauliques et de cultures. Le système analyse ensuite ces données pour fournir aux agriculteurs des recommandations précises et assurer le moment où ils doivent irriguer leurs cultures, et avec quelle quantité d’eau.

Le besoin de la plante en eau est calculé dans un premier temps en millimètres puis il sera converti en une durée d’irrigation, et ce suivant les différents paramètres du système d’irrigation tels que le débit, le nombre de lignes de goutte à goutte, le nombre de goutteurs de plants…

« La spécificité de cette solution, c’est qu’elle donne des prévisions pour les deux semaines à venir et surtout suivant le stade phénologique de la plante en temps, ce qui est considéré comme une innovation très importante », souligne-t-elle.

  • Impact direct

En ce qui concerne l’impact de cette solution sur les cultures, Rabeb Fersi a affirmé qu’avec cette solution, on peut réaliser une économie d’eau de 40% pouvant atteindre les 50 % pour les oliviers.

En plus de l’augmentation de la production jusqu’à 30 %, cette solution peut diminuer les coûts de 20 à 25 %.

« De ce fait, on peut doubler la surface irriguée, avec la même quantité d’eau », précise-t-elle. Dans sa déclaration, la co-fondatrice de la startup a ajouté que ces solutions permettent d’améliorer les stratégies par rapport à la sécurité alimentaire dans le monde en général. S’agissant enfin de ses ambitions pour le futur, elle a avoué qu’elle œuvre avec ses collaborateurs à « développer encore plus notre startup pour s’étendre aux engrais ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,856SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles