Réunion du Parlement Panafricain à Tunis: Approbation de la création d’un réseau...

Réunion du Parlement Panafricain à Tunis: Approbation de la création d’un réseau médical contre les maladies chroniques et naissantes chez les migrants africains

par -

La deuxième journée des réunions conjointes de la commission permanente de l’égalité du genre, de la famille, de la jeunesse et des personnes handicapées et de la commission permanente de la santé, du travail et des affaires sociales relevant du Parlement Panafricain, tenue à Tunis, a été réservée à l’étude de la couverture sanitaire, des services d’encadrement et des vaccinations au profit des peuples africains, ainsi qu’à la lutte contre l’exploitation et l’emploi irrégulier des déplacés forcés du continent.
Les participants ont approuvé, mardi, à l’unanimité, une proposition du représentant du parlement soudanais concernant l’attribution d’un réseau médical africain composé de volontaires de tous les pays du continent visant à lutter contre les maladies chroniques et naissantes chez les migrants africains.
Les principales recommandations formulées à l’issue du débat entre les participants, ont principalement concerné la simplification de l’accès à l’information sur les conditions de santé des migrants africains et le suivi de leurs besoins en médicaments et vaccins, plus particulièrement chez les femmes enceintes faisant partie de cette population de migrants.
Le ministre de la santé, Abdel Raouf Cherif, a souligné dans un discours prononcé à cette occasion, le développement de la recherche et de la logistique réalisé par le système sanitaire tunisien depuis les années soixante, indiquant que ce système se distingue au vu de ses interventions au niveau national et régionale, par son harmonie avec les exigences des traités et conventions internationaux en matière des droits de l’Homme.
Lors de cette réunion, à laquelle ont participé notamment l’ONUSIDA (programme de l’ONU destiné à coordonner l’action de ses différentes agences spécialisées pour lutter contre la pandémie de VIH / sida), des représentants de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en Afrique, des représentants de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) en Tunisie, de l’ONG “Médecins du Monde” et du rassemblement africain contre la tuberculose, le ministre a présenté un exposé sur les programme de la prise en charge médicale et les vaccins dispensés à l’adresse de la communauté africaine résidant en Tunisie, pour les desseins de travail ou d’études.
Pour sa part, Le président de la commission de la santé, du travail et des affaires sociales au parlement africain, a valorisé l’ensemble des propositions formulées à cet égard, ainsi que les recommandations appelant au développement des compétences des travailleurs africains et à la protection de leurs droits en matière des indemnités de transport et des services douaniers sur le continent.
Il a appelé dans ce sens à la promulgation de lois qui sanctionnent l’exploitation des femmes et des enfants se retrouvant dans une situation de déplacement forcé, et à la sensibilisation des employeurs quant au respect des dispositions juridiques prévues pour cette catégorie de migrants.
les travaux de la commission permanente de l’égalité du genre, de la famille, de la jeunesse et des personnes handicapées et de la commission permanente de la santé, du travail et des affaires sociales relevant du parlement africain, ont démarré, lundi, au siège annexe de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), autour du thème “Réfugiés, rapatriés et personnes déplacées: vers des solutions durables au déplacement forcé en Afrique”, et s’étale sur quatre jours.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire