AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelSaïed à la mosquée de la Kasbah, horrifié qu'on chante à un...

Saïed à la mosquée de la Kasbah, horrifié qu’on chante à un ministre, comme s’il était prophète

Le dimanche 7 juillet 2024 en visitant à l’aube la mosquée de La Kasbah où il était allé faire la prière d l’aube, Kais Saïed a levé, de manière indirecte et sans le nommer, une partie du voile sur l’affaire du limogeage de l’ancien ministre des affaires religieuses.

Le 21 juin 2024, la présidence de la République tunisienne a indiqué par voie d’un communiqué succinct et laconique, que le chef de l’État Kais Saïed a décidé de démettre Ibrahim Chaïbi de ses fonctions de ministre des Affaires religieuses.

Ledit ministre revenait alors du Hajj, un rituel marquée cette année par le décès de dizaines de pèlerins tunisien. Mais marqué aussi par une campagne sur les réseaux sociaux, mettant en cause les défaillances du Hajj 2024 par les autorités tunisiennes compétentes. Le limogeage d’Ibrahim Chaïbi semblait alors être une mesure de redevabilité envers le responsable tunisien du Hajj pour l’année 2024.

Mais ne voici-t-il pas que le président de la République une autre version. A la nouvelle mosquée de La Kasbah dont il inaugurait tard dans la nuit le réaménagement de la mosquée et dont les travaux ont été menés par l’armée tunisienne. « le ministère des affaires religieuse se trouve à quelques dizaines de mètres. Pendant 13 ans, alors qu’il n’a fallu que quelques semaines pour faire ce travail. le suivi était continu, au téléphone ou au cours des réunions » dit Saïed, comme s’il en voulait au ministère des affaires religieuses de ne pas avoir fait les travaux.

Et de s’étonner ensuite, en visitant les couloirs de la mosquée, horrifié par le sacrilège d’un « un ministre qui marche dans un endroit … et ils lui chantent voilà que nous vient la pleine lune. On en est là, avec certains responsables comme s’il était le prophète entrant à Médine 

 (… أصبحوا يغنون له طلع البدر علينا. إلى هذه الدرجة وصل عدد من المسؤولين الذين إئتمنوا على المسؤولية,.. وزير يمشي في مكان

(Ndlr 9’19 » au minutage de la vidéo)». Et on pourrait presque comprendre qu’il s’agissait de l’ancien ministre qui faisait la Star, alors qu’il rendait visite aux pèlerins tunisiens à la vielle de l’Aïd Idha, et que ce serait ce sacrilège qui aurait été la goutte qui aurait déborder le vase du président Saïed !  

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -