Tunisie : Fin du conflit à la STM et maintien de Tahar...

Tunisie : Fin du conflit à la STM et maintien de Tahar Htira à la DG de la Douane

par -

La rencontre entre la cellule de communication relevant du Premier ministère tunisien et les médias s’est tenue mardi à tunis à Tunis pour, entre autres, faire le point sur  les activités économiques, sociales, politique du pays.  

Rendant compte du volet financier des travaux,  Jamel Belhaj le directeur du cabinet du ministre des Finances, a rappelé que le  sommet du G8 s’est engagé  à consacrer une enveloppe de 40 milliards de dollars aux pays du « printemps arabe ». La répartition de cette somme sera décidée,  lors d’une prochaine réunion interministérielle groupant les pays et les instances concernées. La Banque mondiale a-t-il ajouté, fera bénéficier, également, la Tunisie d’une enveloppe de 4 milliards de dollars pour les 2 ans à venir, outre un appui budgétaire de 1,3 milliard de dollars que la Banque Mondiale  accordera avec d’autres institutions financières dont la Banque Africaine de Développement. Il a indiqué que ces fonds ne sont pas assortis de conditions.

Il a, en outre, passé en revue les principaux axes du plan économique adopté par le gouvernement qui porte sur l’amélioration de la gouvernance publique, le renforcement des infrastructures, le développement du capital humain, l’intégration aux marchés internationaux et la modernisation du secteur financier, le plan économique de soutien à la Tunisie nécessitant un apport de 25 milliards de dollars sur 5 ans.

Au sujet de la situation au sein des différents services  de la douane tunisienne, il a indiqué que ces services  fonctionnent normalement, et de manière continue, notant  à ce propos que Tahar Ben Htira demeure   à la tête de la direction de la douane.

Pour sa part, Kadhem Zine Al Abiddine, représentant du ministère de la Justice a affirmé que la Tunisie a demandé aux Emirats arabes unis et au Qatar de geler les avoirs  de l’ancien président Zine ben Ali et de ses proches.

« Nous avons de bonnes relations avec le Qatar, et nous sommes convaincus que le Qatar va prendre la  bonne décision concernant cette affaire ».

Rappelons dans ce sens là,  qu’une délégation composée d’un représentant du département des affaires pénales auprès du ministère de la justice et d’un juge d’instruction du tribunal de première instance de Tunis, a récemment participé à une réunion au siège du bureau de l’Interpol pour examiner  moyens d’activer les mandats d’arrêt et les commissions rogatoires, émis par le juge d’instruction de Tunis à l’encontre du président déchu, des membres de sa famille et du reste des accusés en état de fuite. « Jusqu’à présent, environ 42 mandats d’arrêt ont été lancés contre le président déchu et sa famille », a-t-il indiqué.

Quant à Monji Kadhi, représentant de la protection civile, il a précisé que le calme règne au point de passage de Ras Jedir, en dépit d’un flux massif des Libyens vers le territoire tunisien. 

« Nous sommes censés offrir la sécurité et la protection pour les réfugiés. Et à partir de mercredi, nous allons mobiliser des unités mobiles contre les incendies dans forêts ».

D’un autre côté, il a ajouté que les unités de la protection civile de Ras Jedir ont été renforcées en ressources humaines et équipements, citant notamment l’installation de quatre camions de sapeurs-pompiers et six ambulances, afin de garantir la sécurité des réfugiés et gérer  les situations d’urgences. 

« La protection civile comptait parmi les premiers intervenants  au niveau de la zone frontalière depuis le début de la crise humanitaire, en mobilisant deux camions de sapeurs-pompiers, quatre ambulances et un centre médical de première ligne ».

Dans le même contexte, Mokhtar Ben Nasser, représentant du ministère de la Défense nationale a démenti les rumeurs concernant l’entrée d’éléments  armés de nationalité libyenne. « La sécurité nationale surveille comme il se doit les frontières. Et pour offrir les meilleures prestations pour les réfugiés, nous allons installer un nouveau camp dans la région de Ben Guerdane-Zarzis ».

Le représentant  du ministère de Transport et de l’Equipement, a pour sa part, indiqué que le programme du ministère pour cette année  s’articule autour l’amélioration du transport en commun  dans les régions intérieures.

Enfin, Kamel Omrane, directeur général de l’inspection du travail et de la conciliation a annoncé qu’un accord a été conclu pour trouver une solution à la grève à la Société de transport des marchandises. 

« Nous avons  traité plusieurs dossiers  pour mettre fin aux grèves qui ont perturbé notre économie. Il nous reste de traiter un dossier jugé « compliqué », celui  de la société Tunisie Telecom »,a-t-il précisé. 

Nadia Ben Tamansourt 

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire