31.3 C
Tunisie
mercredi 30 septembre 2020
Accueil La UNE Tunisie : Il faut maintenant composer et attendre la 1ère décision de...

Tunisie : Il faut maintenant composer et attendre la 1ère décision de la Constituante.

Martin Luther King avait dit un jour, «I have a dream». En la paraphrasant pour utiliser le passé, on pourrait dire «we had a dream». Les Tunisiens ont longtemps rêvé le changement pour dévoiler, après Ben Ali, le visage de la vraie Tunisie, moderne, démocratique, ouverte et socialement laïque, ils se retrouvent, ce mardi 25 octobre 2011, «voilés» et leur destin entre les mains de ceux qui avaient un jour usé de violence, pour ne pas en dire plus, pour la changer de force. Assommés par l’énormité du changement, la Tunisie était ce matin groggy et attendait toujours les résultats officiels pour y croire.

A moins que les rapports des observateurs européens [l’un d’eux s’était, lundi, étonné que les journalistes focalisent sur les infractions lors des élections] et ceux de l’ISIE n’apportent des nouveautés, il s’agira alors d’accepter les règles de la démocratie et composer avec les nouvelles forces politiques désormais en place.
Il s’agira aussi et surtout de tirer les leçons de ce premier scrutin et de rester en veille, un œil sur les comportements. Certains des partis qui se croyaient déjà au pinacle et leurs leaders déjà présidents [notamment le PDP], accusent déjà le coup, se massent la joue, se rangent  dans l’opposition et se remettent en cause. D’autres [le cas de Khemais Ksila d’Attakattol de Mustapha Ben Jaafar, lundi soir à la télé nationale face à Dilo], courtisent déjà timidement les vainqueurs et se mettent en même temps dans la peau de la dauphine de l’élue.

En attendant le nouveau gouvernement de coalition, le premier de la cohabitation, les prérogatives qui lui seront attribuées et le programme économique à exécuter qui lui sera fixé, les yeux du Tunisiens seront fixés sur trois points, dans le travail de la Constituante :

 -En premier lieu, sa prochaine décision sur la durée de vie de cette nouvelle institution qui a désormais la légalité et la légitimité des urnes. L’idée de limiter le mandat de la Constituante à une année avait été lancée bien avant les élections et n’avait pas trouvé un bon accueil auprès d’Ennahdha et du parti de Marzouki notamment, lesquels  qui répétaient à l’envi que la Constituante est «maîtresse d’elle-même». Proroger  son mandat  au-delà d’une année pour laisser la place à de nouvelles élections législatives et présidentielles, mettrait en danger les perspectives républicaines du régime politique à venir en Tunisie. Le parti Ennahdha avait d’ailleurs refusé de signer un ancien texte de la Haute instance de protection de la Révolution, essayant de trouver un consensus autour d’un régime républicain. Rached Ghannouchi avait, de plus, déclaré en Egypte que l’objectif de son parti était «le Califat ».

-En second lieu, l’objet à donner à cette Constituante et ses statuts. Tout le monde s’accorde à limiter son objet à l’élaboration  d’une nouvelle constitution pour la nouvelle Tunisie. Etant «maîtresse d’elle-même », une Constituante où Ennahdha détient la majorité des sièges, pourrait en décider autrement et s’octroyer les pouvoirs les plus étendus qui libèreraient ses mains sur la constitution à mettre en place.

– En dernier lieu, la décision de soumettre  ou non la future constitution au référendum. La constitution sera un acte constitutif fondamental, sinon vital, pour le nouveau régime à mettre en place pour la Tunisie de l’après Ben Ali, pour que les Tunisiens acceptent de le laisser à la seule décision de 217 personnes (nombre des membres de la Constituante).

Ce seront, à notre avis, ces trois éléments décisifs qui détermineront les prochaines relations de la Constituante, aux couleurs  nahdhaouies, avec le reste du peuple tunisien et qui détermineront aussi son degré d’acceptation par le reste de la population qui ne l’a pas élue ou qui l’ont fait sur la base d’une certaine partie de son discours, celui qui n’était pas religieux et qui était plutôt ouvert et inclusif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,668FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,309SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles