AccueilLa UNETunisie : Le fonds de SPE Capital atteint sa première clôture avec...

Tunisie : Le fonds de SPE Capital atteint sa première clôture avec le soutien des IFD

Le SPE Private Equity Fund III (SPE PEF III) de SPE Capital, qui se concentre sur le secteur des petites et moyennes entreprises (PME) en Afrique du Nord, a atteint sa première clôture avec des engagements totalisant 140 millions de dollars (131 millions d’euros) sur la voie d’une taille cible de 350 millions de dollars.
Les institutions de financement du développement (IFD) et les autres bailleurs de fonds sont la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) avec 40 millions de dollars, le FMO des Pays-Bas (20 millions de dollars), l’IFD suisse SIFEM (15 millions de dollars) et la Banque européenne d’investissement (BEI) avec 9 millions de dollars. La Société financière internationale (SFI) a déclaré qu’elle prendrait une participation au capital du fonds à hauteur de 30 millions de dollars et qu’elle fournirait une enveloppe de co-investissement de 20 millions de dollars.

Le gestionnaire de fonds basé à Tunis a lancé le fonds pour succéder au Fonds d’industrialisation de l’Afrique (AIF), qui a attiré des investissements de certaines des mêmes institutions, et qui a été clôturé en 2020 après avoir levé 260 millions de dollars, précise la chaîne Impact Investor.
Secteurs clés
Le nouveau fonds est un fonds de capital-
investissement généraliste qui investira dans des PME à croissance rapide, principalement en Afrique du Nord, en ciblant des secteurs tels que la santé, l’éducation, la fabrication et la transformation, et les services aux entreprises. Le fonds réalisera des investissements majoritaires ou des investissements minoritaires significatifs, dans le but d’adopter une approche pratique et à valeur ajoutée pour les entreprises bénéficiaires.
L’équipe d’investissement de SPE est présente sur les principaux marchés régionaux, avec des bureaux à Casablanca, au Caire, à Abidjan, à Paris et à Tunis. Son équipe interne chargée de l’ESG et de l’impact utilise un système propriétaire de gestion de l’impact pour aider les entreprises du portefeuille à respecter les normes ESG et à réaliser l’impact.

Le gestionnaire d’actifs basé en Suisse, responsAbility, qui gère l’investissement de SIFEM, a déclaré que le fonds fournirait un capital de croissance essentiel aux PME et aux entreprises à croissance rapide ayant de solides antécédents opérationnels et financiers, et qu’il soutiendrait la création de meilleurs emplois et de postes de direction pour les jeunes employés en Afrique du Nord.
Le défi de l’emploi

Sur ce dernier point, responsAbility a souligné les défis importants auxquels sont confrontés les pays africains en termes de chômage des jeunes, la majorité des personnes âgées de 15 à 35 ans étant soit économiquement inactives, soit employées de manière vulnérable, alors que des millions d’autres arrivent sur le marché du travail chaque année.
Ralph Keitel, responsable des investissements dans les fonds de fonds chez responsAbility, a déclaré que sa société avait l’intention d’intensifier ses efforts pour stimuler le développement économique, créer des emplois de qualité et promouvoir une croissance durable en Afrique du Nord, avec le soutien de SIFEM.
Au début du mois de juin, responsAbility a déclaré avoir émis sa deuxième obligation d’inclusion financière en partenariat avec la Société financière internationale de développement, dans le but d’améliorer l’accès aux services financiers pour les particuliers et les MPME sur les marchés en développement.
La SFI a noté qu’au moins un quart du capital investi dans SPE PEF III était destiné à des entreprises détenues ou dirigées par des femmes. Cet investissement a été annoncé en même temps que d’autres investissements visant à stimuler la croissance du secteur privé en Égypte, lors d’une visite de responsables de la SFI dans le pays en mai.
Ces autres projets comprenaient un accord d’échange de devises locales avec la Banque Misr afin d’améliorer la capacité de la SFI à prêter aux entreprises égyptiennes dont les revenus sont libellés en livres égyptiennes mais qui ont un accès limité aux devises étrangères, ainsi qu’un investissement de 100 millions de dollars dans la Banque du Caire, visant en partie à améliorer l’accès au financement pour les microentreprises et les PME privées, et une facilité de financement du commerce de 50 millions de dollars.
La FMO a déclaré que l’approche de SPE, qui consiste à ajouter de la valeur aux entreprises investies et à les développer de manière responsable et efficace, s’aligne bien sur ses propres objectifs commerciaux et d’impact.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -