Tunisie : Le FTDES recense 834 mouvements sociaux en octobre

Tunisie : Le FTDES recense 834 mouvements sociaux en octobre

par -

Selon le dernier rapport du Forum Tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES), le nombre de manifestations sociales observées a atteint les 834 protestations, soit 98% du total. 22% de ces manifestations étaient de nature violente (184 protestations), soit le pourcentage le plus faible comparé à celui des  manifestations instantanées et spontanées relevées durant le mois d’Octobre 2019.

Ce pourcentage constitue un indicateur remarquable car il s’agit de manifestations anarchiques et violentes et non encadrées, en particulier celles liées aux réactions immédiates des citoyens telles que les réactions des personnes touchées par les inondations à leurs domiciles, notamment celles des habitants de Cité El Mostakbal, gouvernorat de l’Ariana quand ils ont bloqué l’entrée nord de la capitale et en l’absence de toute interaction des instances de l’Etat avec leur crise, cette situation a engendré un état de panique, de désordre, et d’encombrement dans la plupart des routes, précise le rapport.

Les rassemblements de protestation demeurent la forme de contestation la plus importante parmi les manifestants, représentant 45% du total des manifestations observées durant ce mois d’octobre 2019, suivi par les grèves, à hauteur de 15%, le blocage des routes avec 12%, les sit-in à hauteur de 6 % et les pneus brûlés avec 1,35% des mouvements de protestation relevés.

Le gouvernorat de Kairouan reste à l’avant-garde des zones les plus en colère et qui contestent le plus, l’essentiel de ces manifestations reste sans réactions notables de la part des instances de tutelle.

Toujours selon le FTDES, durant octobre 2019, 127 mouvements de protestation ont été observés dans la région, suivie du gouvernorat de Kasserine (94 manifestations), du gouvernorat de Sidi Bouzid (86 protestations), du gouvernorat de Gafsa (67 manifestations), du gouvernorat de Sousse (62 protestations) et des gouvernorats de Sfax et Tataouine (respectivement 53 contestations) sans oublier le gouvernorat de Médenine avec 47 protestations.

Il est utile de noter que les gouvernorats de Kairouan, Sidi Bouzid, Gafsa et Kasserine représentent le premier carré de la mobilisation sociale en Tunisie puisqu’ils ont enregistré 374 manifestations en Octobre, soit environ 49% du total des mouvements observés.

En ce qui concerne les actes de suicide et des tentatives de suicide, 20 cas ont été relevés, dont 16 hommes et 4 femmes : le groupe d’âge des 26 à 45 ans a représenté environ 35%, alors que ce groupe d’âge représentait 81% du nombre total de victimes de suicide et des tentatives de suicide en octobre 2018.

Les suicides par pendaison représentent environ 50% des actes de suicide et de tentatives de suicide commis par les victimes, ce qui montre leur insistance sur le décès. Alors que les enfants de moins de 15 ans et les personnes âgées de plus de 60 ans étaient absents des statistiques durant octobre 2018, le mois d’octobre 2019 a été témoin du suicide de quatre enfants et trois personnes de plus de 60 ans, dont un septuagénaire qui a tué sa femme âgée avec un fusil de chasse avant de se suicider avec la même arme dans la délégation de Foussana, détaille le rapport du FTDES.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire