AccueilLa UNETunisie : Marouane Abassi annonce le lancement officiel de la Sandbox

Tunisie : Marouane Abassi annonce le lancement officiel de la Sandbox

Lors d’une cérémonie organisée ce mardi 21 janvier 2020 à Tunis, Marouane Abassi, gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT), a annoncé le lancement officiel de la « Sandbox règlementaire », définie comme étant un environnement de test qui permet de surveiller l’expérimentation de solutions innovantes proposées par des Fintech (entreprises de technologie financière) à petite échelle et avec des clients volontaires.

- Publicité-

Il a affirmé qu’il s’agit d’une synergie entre le monde de l’innovation et la règlementation qui doit sûrement changer. L’objectif de ce projet est de garantir l’inclusion et l’innovation financière et changer le modèle bancaire en allant vers la restructuration et la digitalisation des banques, pour changer rapidement l’écosystème. Il a, en outre, assuré que l’année 2020-2021 doit être l’année de l’économie du savoir.

Anouar Maarouf, ministre des Technologies de la communication et de l’économie numérique, a affirmé que cette initiative lancée par la BCT est très importante et qu’elle  va être généralisée à d’autres secteurs comme par exemple le transport.
Le ministre a ajouté que grâce à la Sandbox et d’autres initiatives similaires, les 200 startups labelisées lancées par des jeunes pourront développer leurs activités en Tunisie dans un cadre règlementaire et ne pas être obligées de partir à l’étranger.

Vers l’entrée en vigueur de la première banque 100% numérique

Sur un autre volet, Maarouf a signalé qu’une nouvelle solution pour le paiement international sera annoncée dans les jours à venir, ajoutant que l’année 2020 sera aussi marquée par l’entrée en vigueur de la première banque 100% numérique et sans agences.

Pour sa part, représentant de la Banque Mondiale Onur Ozlu, a souligné que la Sandbox comporte plusieurs d’opportunités notamment pour les jeunes.La Sandbox, selon lui, est une composante d’un axe plus important soutenu par la Banque mondiale pour garantir l’inclusion financière en Tunisie et qui est la fintech et l’innovation.

Il a ajouté que la Banque mondiale soutient, également, le développement du paiement digital et le renforcement du rôle de surveillance de la banque centrale, dans ce nouveau système d’économie numérique.

Habib Ben Hadj Kouider, président de l’association professionnelle tunisienne des banques a, pour sa part, évoqué l’importance de l’entrée en vigueur de la première Sandbox en Afrique du Nord qui intervient dans le cadre des efforts de digitalisation et d’amélioration des processus bancaires.

A noter que la sandbox joue le rôle d’un environnement « sacrifié » pour le bien commun, où le code malveillant et son interaction avec le système d’exploitation sont surveillés. L’objectif est d’améliorer la sécurité en empêchant toute interaction de logiciels malveillants externes, de pirates, de ressources système ou d’autres applications avec l’application protégée…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,576SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles