AccueilSportUne enquête sera ouverte sur la manière dont ont été intrdouites les...

Une enquête sera ouverte sur la manière dont ont été intrdouites les flammes à Radès

Le directeur général de la sécurité publique, Mourad Hassine a indiqué mercredi après-midi sur les ondes de Radio Mosaique fm, après les faits ayant émaillé la finale de la coupe de Tunisie de handball que toutes dispositions sécuritaires avaient été prises avant cette finale.
« Les forces de sécurité avaient pris toutes les dispositions et procédé aux préparatifs requis à ce rendez-vous, et ce quelques jours avant l’évènement et en coordination avec les responsables des deux formations et un comité de la FTHB », a-t-il fait savoir.

Et le sécuritaire d’expliquer que des altercations et un échange de flammes dites « parachute » ont éclaté entre les supporters clubistes et espérantistes, outre le jet de projectiles sur le parquet, ce qui n’a pas manqué d’instaurer un climat de tension dans l’enceinte de la salle de Radès ayant notamment conduit à un échange de violence entre les joueurs et les dirigeants.
Selon Mourad Hassine, une enquête sera ouverte pour déterminer la manière dont cette grande quantité de flammes a été introduite dans la salle malgré la fouille minutieuse des supporters à l’entrée de la salle.

Dans leur intervention, deux sécuritaires ont été blessés et conduits au centre de traumatologie et des grands brûlés de Ben Arous.
Pour rappel, la finale de la coupe de Tunisie de handball opposant l’Espérance sportive de Tunis au Club africain, mercredi après-midi, à Radès, a été interrompue à la 10e minute de jeu, pour jets de projectiles sur le terrain et jets mutuels de flemmes parachute entre les supporters des deux équipes.

- Publicité-

1 COMMENTAIRE

  1. Les premiers responsables sont les portiers qui ne filtrent pas convenablement les supporteurs.
    Tout laisse penser à un réseau protégé qui tire profit des ventes et du passage des produits interdits à nos stades.
    Les heures des rentrées du public pourraient être augmentées. Des caméras seraient mises en place à la disposition des plus sérieux pour contrôler à distance les contrôleurs.
    Une réduction significative des supporteurs pourrait réduire les risques et alléger le travail des contrôleurs.
    Des punitions très sévères seront mises en application par le ministère de l’intérieur contre les détenteurs et les passeurs des projectiles et feux d’artifices.
    Une application sans merci des lois en vigueur pour dissuader toute personne quel que soit son uniforme.
    La comédie du laisser-aller sans punition, qui a trop duré, doit avoir une fin dans tous les secteurs en vue d’établir une discipline sociale permettant à la Tunisie une rapide sortie de ses multiples et variées crises.
    L’administration publique doit miser et récompenser les plus sérieux et se débarrasser des nuisibles.
    Notre pays a besoin de bons détergents sociaux et légaux ainsi que de bons et honnêtes agents de nettoyage capables d’assurer la véritable sécurité globale du Pays. رجل كألف والف كأف
    Il est temps d’avoir beaucoup de courage pour nettoyer convenablement et avec une vision à long terme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,996SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -