“Wallahi triste”

“Wallahi triste”

C’est un Post triste, par une journée au climat triste, que publie Ezzeddine Zayani. Triste, d’autant plus qu’elle a trait à toute une frange de la population tunisienne avec laquelle beaucoup de partis flirtent politiquement, mais personne n’en a fait une des questions clés de son programme électoral. «Un lundi 27 mai, il pleut, il fait froid, un vieil homme, probablement retraité qui glisse sa carte, dubitatif, dans un distributeur de billet et qui la récupère sans rien obtenir. Un long soupir, il fixe de ses yeux, malheureux, le ciel, voulant dire quelque chose, déposer une plainte auprès du bon Dieu, mais il n’avait pas pu, nous étions 3 derrière lui à attendre notre tour. Un vieux retraité qui guettait le virement de sa pension non encore effectué. Du temps du régime déchu, les retraités touchaient leur argent le 23 du mois, avec les gladiateurs révolutionnaires que les congressistes américains avaient salué, debout, leur bravoure, avaient applaudi longuement leur réalisation historique, chasser un régime plus ou moins valable pour le remplacer par des amateurs, où les retraités attendent leur pension dépités. Le 27 du mois et pas de virement, en plein ramadan, un jour très frais avec une pluie intermittente. Un tableau des misérables du grand écrivain Victor Hugo. De l’odieuse misère, on commence à bien souper. Vivement le 6 octobre 2019 pour balayer toute cette smala synonyme de l’échec.!!!! »

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire