Tags Posts tagged with "démissions"

démissions

par -
0

D’après des sources dignes de foi citées, ce vendredi 2 décembre 2016 par le journal de langue arabe Achourouk, quelques membres du mouvement Machoua Tounes publieraient dans les jours à venir un communiqué officiel selon lequel ils annonceraient leur retrait du parti.

Ces derniers auraient pris cette décision pour dénoncer « la dictature » de Mohssen Marzouk et la marginalisation des cadres et des compétences au sein du parti, indique la même source.

par -
0

Cerné de toutes parts par les affaires de corruption et de malversation, le président sud-africain, Jacob Zuma, 74 ans, a de plus en plus de mal à résister à la tempête, lâché par des membres de son cercle. Cette fois les appels à la démission sont venus de trois de ses ministres. Ils ont demandé publiquement à Zuma de rendre son tablier…

Lors d’une réunion à huis clos de la direction du Congrès national africain (ANC, au pouvoir), ce week-end, les membres de l’équipe de Zuma n’ont pas caché leurs états d’âme, rapporte le site d’information News 24, relayant des sources internes au parti. D’après le média, ce sont les ministres du Tourisme, Derek Hanekom, de la Santé, Aaron Motsoaledi et des Travaux publics, Thulas Nxesi, qui se sont braqués contre le chef de l’Etat, confortés dans leur position par le patron de l’ANC au Parlement, Jackson Mthembu, rapporte la même source.

Depuis le samedi 26 novembre, les organes dirigeants de l’ANC sont en conclave dans un hôtel de Pretoria pour décider du sort de Zuma, devenu très encombrant avec ses nombreuses casseroles judiciaires. L’actuel président pourra difficilement aller au bout de son mandat – 2019 – à ce rythme là. La déconvenue historique du parti mythique de Nelson Mandela aux municipales d’août dernier n’a pas arrangé les choses. Certes le président de la République dispose encore de l’appui d’une majorité des députés de l’ANC, ce qui lui a permis de venir à bout récemment d’une motion de censure, mais jusqu’à quand pourra-t-il passer entre les gouttes ?

par -
0

L’élu de Nidaa Tounes à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Taher Battikh a affirmé que 16 députés du mouvement ont déposé, lundi au bureau de l’Assemblée, des demandes de gel de leur adhésion au groupe, alors que quatre autres y ont présenté leur démission.
Ces demandes de gel d’adhésion et de démission interviennent en réaction à la non adoption du critère de la compétence lors de la répartition des responsabilités au sein du bureau du parlement ainsi qu’à la nouvelle composition des commissions, a-t-il expliqué à la TAP.
Selon Battikh, les députés réclamant le gel de leur adhésion au bloc sont Mohamed Saidane, Hela Omrane, Mohamed Ben Souf, Chaker Ayedi, Taher Batikh, Leila Ouled Ali, Hatem Ferjani, Ali Belakhoua, Lamia Mlih, Mohamed Hédi Gueddich, Jalel Ghedira, Mohamed Kamel Hamzaoui, Akrem Moulehi, Souad Zaouali, Nejia Ben Abdelhafidh et Sameh Dammak.
Ces membres constituent les  » représentants officielles de Nidaa Tounes qui ont la responsabilité d’exécuter les décisions du parti « , a fait observer Taher Battikh, ajoutant que leur nombre est appelé à augmenter.
Quant aux élus démissionnaires, il s’agit de Noureddine Ben Achour, Ali Ben Salem, Lotfi Ali, Naceur Channoufi et Mohamed Saidane. Ce dernier demande de démissionner de la présidence du bloc parlementaire du parti.
A noter que la nouvelle composition du bureau de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a été annoncée, lundi, lors de la séance inaugurale de la 3e session parlementaire ordinaire de la législature 2014-2019.
Lors de la même séance, la répartition des responsabilités au sein des bureaux des commissions permanentes et des commissions spéciales, le nombre des députés composant désormais le groupe de Nidaa Tounes (69) et la formation d’un nouveau groupe parlementaire ont été annoncés.

par -
0

Des changements ont eu lieu au sein des blocs parlementaires en raison des démissions de part et d’autre. C’est ainsi que lors de la séance plénière d’aujourd’hui, mardi 12 juillet 2016, la présidente de cette séance, Faouzia Ben Fodha, a annoncé la nouvelle composition des blocs.

Ainsi Nidaa tounes compte 63 députés avec l’adhésion de Mohamed Naceur Jbira, qui vient de démissionner du bloc Al Horra. Avec ce départ, ce dernier se retrouve avec 25 élus.

La vague de démissions a aussi touché le bloc social démocrate étant donné que trois députés sont partis. Il s’agit de Lotfi Ali, Ahmed Saidi et Naceur Chawki. Avec ces démissions, ce bloc affiche 7 députés.

par -
0

35 demandes officielles de démission ont été déposées auprès du  parti de Nidaa Tounes ainsi que 10 députés ont gelé leur adhésion, rapporte ce mardi 23 février 2016 l’hebdomadaire Akher Khabar, citant des  sources dignes de foi.

A noter que depuis le congrès de Sousse, plusieurs  députés ont démissionné de Nidaa Tounès et s’apprêtent actuellement à former leur propre groupe parlementaire dès que leur démission sera effective.

par -
0

L’adoption du règlement intérieur du groupe parlementaire et le choix d’un bureau du groupe sont les principaux points à l’ordre du jour de la première séance des journées parlementaires de Nidaa Tounes, qui ont démarré vendredi après-midi à Gammarth dans la banlieue de Tunis.

Trois projets de loi seront examinés lors de la deuxième séance, a indiqué à l’agence TAP le député Sofiène Toubel. Il s’agit du projet de loi sur l’autonomie administrative et financière de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), du projet de loi amendant le code pénal et du projet de loi amendant le règlement intérieur de l’ARP.

Le groupe parlementaire de Nidaa Tounes étudie, selon des sources proches du parti, la possibilité de proposer un amendement du règlement intérieur de l’ARP pour « arrêter l’hémorragie des démissions des blocs parlementaires ».

« Nous refusons la démission des députés, et nous étudions la meilleure manière pour y faire face », avait déclaré jeudi à l’agence TAP Fadhel Omrane, président du groupe parlementaire du parti.

Sur fond de crise interne, vingt-deux des 89 députés que comptait le groupe parlementaire de Nidaa Tounes ont récemment annoncé leur démission et la constitution d’un nouveau groupe parlementaire, « Al Horra ».

Sept autres députés, dont Hassouna Nasfi, Mohamed Troudi et Bochra Bel Haj Hmida ont également présenté leur démission, sans décider encore s’ils comptent former un nouveau groupe au parlement ou rejoindre un groupe déjà constitué, selon ce qu’avait déclaré Bochra Bel Haj Hamida à l’agence TAP.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

SPORT

0
Le Club Africain a publié sur sa page officielle facebook les derniers transferts effectués dans le mercato d'hiver 2016-2017. Les nouvelles recrues: Oussama Darragi (29...