AccueilPresse localeBen Hammouda rejoint le front de l'UTICA : La taxation n'est pas...

Ben Hammouda rejoint le front de l’UTICA : La taxation n’est pas la panacée!

Hakim Ben Hammouda, économiste et ancien ministre des Finances, est revenu sur l’affaire qui agite les sphères politiques et médiatique en ce moment, sans oublier les organisations nationales : La loi de finances 2018. Il a déclaré, sur Express FM ce lundi 2 octobre 2017, que «pour les ministres des Finances, c’est toujours extrêmement compliqué, en Tunisie comme ailleurs, car il faut mettre en place des équilibres économiques dans un contexte d’intenses pressions et de climat social tendu».

- Publicité-

Ben Hammouda a indiqué que maintenant «les partis politiques, les organisations nationales mais également les banques prennent part au dialogue économique, ce qui donne un nouvel élan à la démocratie». D’après lui, cette nouvelle configuration est une avancée importante car «les gouvernements écoutent les avis des experts, de l’UGTT et de l’UTICA et prennent en compte leur vision économique».

Ensuite l’économiste a égrainé les bonnes nouvelles de l’année 2017, tels que le retour de la croissance, la montée de la production de phosphate et l’embellie dans le tourisme. Il a par la suite tempéré en déclarant que les finances publiques du pays doivent engranger d’autres succès comme le coup d’accélérateur dans l’exécution des grandes réformes et le tassement de la masse salariale. «L’année 2018 sera une année de rupture, une année très compliquée. L’endettement est de 8 milliards de dinars», a-t-il souligné.

A propos de la hausse des taxes programmée par la loi de finances 2018, l’ancien ministre est d’avis qu’il faut stopper cette ponction fiscale tous azimuts et plutôt miser sur la surveillance fiscale et le recouvrement des sommes dues à l’Etat pour remettre à flot les caisses publiques. «Il est impératif de trouver une autre voie au lieu de se jeter dans de nouvelles taxations», a déclaré l’expert.

Rappelons que la centrale patronale, l’UTICA (Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat), a défendu énergiquement la même position à deux reprises. La Conect (Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie) quant à elle fera connaitre la sienne demain mardi 03 octobre, dans une conférence de presse, en présence du ministre des Finances, Ridha Chalghoum…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,725FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,477SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles