AccueilActualitésTunisie : Les supplétifs des contrebandiers risquent 5 ans de prison

Tunisie : Les supplétifs des contrebandiers risquent 5 ans de prison

Lors d’un point de presse tenu ce mardi 17 octobre 2017, à la Kasbah, le ministre des Finances, Ridha Chalghoum, a indiqué que le projet de la loi de finances 2018 prévoit d’augmenter la sanction de prison contre les supplétifs des contrebandiers. Ainsi le complice, qui est une sorte de sous-contrebandier recruté pour aider à acheminer la marchandise vers une destination bien déterminée risque une peine de prison variant entre 3 et 5 ans contre 6 mois à 3 ans actuellement.

- Publicité-

Il y a lieu de rappeler à ce propos que le projet de la loi de finances 2017 dans son premier draft a été récemment transmis à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) pour être dans une première étape examiné par la commission des finances puis passer en plénière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,683FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,456SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles