AccueilLa UNE14000 signalements sur la violence contre la femme!

14000 signalements sur la violence contre la femme!

De nombreuses associations tunisiennes actives dans la lutte contre la violence à l’égard des femmes, conseillent et assistent les femmes battues. Elles ont lancé, à maintes reprises, des campagnes dans le but de sensibiliser davantage la société aux droits des femmes et à inciter les femmes violentées à sortir de leur silence et à porter plainte contre toutes les formes de violence et de discrimination qu’elles subissent.

- Publicité-

C’est dans ce contexte que  la campagne de distribution d’un « kit pour les droits des femmes victimes de violences » sera lancée, dans les gouvernorats de Sousse, Monastir et Mahdia, pour être généralisée, par la suite, sur tous les gouvernorats de la République, et ce à l’initiative de le ministère de la Femme, de la Famille et des Séniors en collaboration avec le Conseil de l’Europe.

Le kit comprend un livret des droits des femmes victimes de violences intitulé  » Je ne suis pas seule … « , et les cartes des droits des femmes victimes de violences qui résument de manière claire et succincte les droits expliqués dans le livret, ainsi qu’une liste des parties concernées par la prise en charge de femmes victimes de violences.

Pour ce qui est du livret, il s’adresse aux femmes dans un langage simple et clair pour les informer de leurs droits, tels qu’énoncés dans la Loi organique n°2017-58 du 11 août 2017, relative à l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

Le livret présente aussi les structures et les services auxquelles toute femme victime de violence peut recourir et donne une liste des contacts et entités de prise en charge.

Il présente, également, une définition précise des différentes formes de violence auxquelles les femmes sont soumises, y compris la violence morale, physique, économique et sexuelle … tout en essayant de sensibiliser les femmes quant à leurs droits sociaux, économiques, juridiques et judiciaires … et les moyens leur permettant de se protéger elles-mêmes et de protéger leurs enfants vivant avec elles face à la violence.

Encore des progrès à faire….

Cette campagne s’inscrit dans le cadre des efforts déployés pour éliminer toutes les formes de violence à l’égard des femmes en Tunisie, ainsi que de la mise en œuvre des dispositions de la loi organique n°58 de 2017 du 11 août 2017 relative à l’élimination de la violence à l’égard des femmes, notamment les articles 4 et 13 relatifs aux droits des femmes d’accéder à l’information et à l’assistance juridique.

En 2020, environ 14 000 signalements ont été enregistrés dont la plupart sont liés à la violence contre la femme. La Tunisie n’est pas encore parvenue à atteindre les résultats escomptés en matière de lutte contre la violence à l’égard des femmes et ce, en raison de plusieurs facteurs dont la mentalité patriarcale, le mode de vie, les difficultés économiques et sociales et le manque de ressources financières et humaines outre la faible coordination.

A vrai dire, la mise en place d’une loi luttant contre  la violence faite aux femmes ne protège pas uniquement la femme, elle protège aussi l’enfant, surtout que  le noyau familial est essentiel pour la société tunisienne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,675FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,456SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles