AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelTunisie : La BTK, déficitaire, volée par ses employés et sous contrôle...

Tunisie : La BTK, déficitaire, volée par ses employés et sous contrôle fiscal approfondi, ne respecte ni le ratio Cook, ni le taux du risque

Le produit net bancaire de la BTK qui est la branche tunisienne du 2ème groupe bancaire français BPCE (Banque populaire et Caisse d’épargne), au titre de la période allant du 1er janvier à fin décembre 2016 s’élève à 57 526 mDT contre 75 454 mDT pour la même période en 2015, soit une baisse de 17 928 mDT (-24%). La baisse est essentiellement imputable à la hausse de 9 % des charges d’exploitation. Mais aussi à une baisse de 10 % dans une partie de produits d’exploitation qui sont les intérêts et revenus assimilés, ainsi qu’une baisse de 38 % des revenus du portefeuille d’investissement de la banque. Au final, la banque a terminé l’exercice avec un résultat net déficitaire de 82,543 MDT. Une perte qui fait suite au résultat, bénéficiaire de 6,07 MDT, de l’exercice 2015, ce qui représente un énorme repli de … 1460 %  ! Les liquidités et équivalents de liquidités ont atteint au 31 décembre 2016 un solde négatif de 96,542 MDT contre un solde négatif de 82,072 MDT au 31 décembre 2015 !

Et comme une mauvaise nouvelle ne vient pas toute seule, «la banque a reçu une notification de vérification fiscale approfondie le 10 janvier 2017. Les procédures, liées à ce contrôle, étant toujours en cours, l’impact final ne peut être estimé de façon précise», qui couvre la période de 2013 à 2015, indiquent les commissaires aux comptes (CC) de la banque.

Plus grave, ces derniers indiquent aussi dans leur rapport sur le bilan de la BTK, que «en 2016, le coût du risque s’est élevé à 84, 308 MDT impactant significativement la performance de la banque qui a enregistré une perte s’élevant à 82,543 MDT. Compte tenu de cette perte, la banque ne respecte ni les ratios de solvabilité ni les normes de concentration et de division des risques prévus par la circulaire 91-24 de la Banque Centrale de Tunisie, ce qui l’exposerait à des sanctions pécuniaires ». Insouciante ou non encore préparée, «la banque n’a pas provisionné dans les états financiers clos le 31 décembre 2016, car non encore arrêtées à la date d’arrêté des états financiers», toujours selon les CC. Et ce n’est pas fini. En effet, les CC annoncent avoir «pris connaissance de certaines infractions commises par les employés de la banque. Cette dernière a déposé plainte auprès du procureur de la République du tribunal de 1ère instance de Gabes, en date du 11 novembre 2016. Nous avons révélé ces faits délictueux au procureur de la République du tribunal de 1ère instance de Tunis. Les effets des infractions, s’élèvent à 239 mille DT et sont entièrement provisionnés».

Banque déficitaire, sous contrôle fiscal approfondi, «la société BPCE-IOM, qui détient 60% du capital de la Banque, a fourni au 31 décembre 2016 à la BTK des prestations de service intellectuel (management fees) pour un montant de 2,317 MDT. Il est à noter que ces montants ont été provisionnés dans l’attente des autorisations nécessaires. Le montant total des provisions constatées à ce titre s’élève au 31 décembre 2016 à 9,371 MDT», toujours selon ses deux CC.

 

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,015SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -