AccueilLa UNE2020, une année charnière pour Carthage Cement

2020, une année charnière pour Carthage Cement

L’année 2020 a valeur de tournant pour Carthage Cement en ce sens qu’elle est parvenue à réaliser les aspirations et les attentes qui l’habitaient, a affirmé son Directeur général, Brahim Sanaâ.

- Publicité-

Dans une interview à Africanmanager ar, lundi, en marge de la communication financière de l’entreprise à la bourse de Tunis, il a expliqué que le cimentier, en dépit de la multiplication des difficultés et des obstacles dus à la pandémie du coronavirus, a réussi, l’année dernière, à obtenir des résultats positifs, grâce à une stratégie de restructuration soulignée par l’augmentation du capital de 171 millions de dinars à 343 MDT.

Il a ajouté que la société a enregistré un résultat d’exploitation de 100 millions de dinars et un bénéfice net de 19 millions DT.

Il a estimé qu’au rang des décisions prises et qui ont eu un impact positif sur l’entreprise figure le dégraissage des effectifs de concert avec les différents partenaires sociaux, précisant que le personnel employé par la  société s’est élevé, à fin 2020, à 779 ouvriers et cadres ; une moyenne raisonnable au regard du nombre des unités de production et de fabrication de ciment ainsi que des carrières, a-t-il indiqué.

Il a insisté sur le fait que grâce à des compétences 100% tunisiennes, la société a pu atteindre ce qui avait été planifié au départ  en termes d’objectifs, citant le chiffre de 240 mille tonnes de clinker, produites, en octobre dernier.

L’endettement sur un trend baissier

Le Directeur général  a affirmé que  Carthage Cement est parvenue à réduire le taux de ses dettes grâce à la contribution de tous les actionnaires y compris les banques, et ce  à hauteur de 30% , étant noté  qu’une partie des intérêts bancaires a été convertie en parts de bénéfices représentant 19% du capital.

Parmi les autres réalisations de l’entreprise, son DG a cité le projet d’implantation d’une  nouvelle filiale en Italie où sont produites 150 mille tonnes de ciment destinées aux marchés européens, et ce à  partir de cet été, inscrivant cette expansion dans le cadre de l’ouverture sur l’Europe.

Le fort attrait du marché libyen

Mettant l’accent sur l’importance que revêt désormais le marché libyen, Brahim Sanaâ a souligné que Carthage Cement s’efforce de prendre pied sur ce marché  et y réaliser des transactions significatives  au cours des mois à venir.

Pour ce qui est des concurrents  de la Tunisie sur le marché libyen et qui peuvent influer sur le volume des transactions, il a affirmé que la présence sur le marché libyen est plus que nécessaire pour la Tunisie quoi  qu’il puisse en coûter au début, car il s’agit d’un marché de long terme.

Il a également fait savoir que Carthage Cement cultive une appréciable vocation exportatrice vers l’Afrique où ses ventes se sont élevées à 568 mille tonnes de clinker en 2018, ajoutant que la société  disspose d’un contingent d’exportation de ce matériau pour l’Italie.

Brahim Sanaâ a affirmé que l’entreprise, en réussissant à réaliser les chiffres sus-indiqués, confirme son attachement aux prescriptions et engagements du Business plan présenté à la Bourse et aux actionnaires qu’il s’agisse des banques ou de la Holding Al-Karama.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,699FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,457SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles