un redressement fiscal de 19 millions d’euros

un redressement fiscal de 19 millions d’euros

par -

La Fédération allemande de football (DFB) a annoncé vendredi faire l’objet d’un redressement fiscal de 19,1 millions d’euros, lié à l’affaire des soupçons d’achat de voix pour l’obtention du Mondial-2006, ajoutant qu’elle fera appel de cette décision. Selon le fisc, la DFB aurait essayé de faire passer en “frais de fonctionnement” une somme de 6,7 millions d’euros, qui en réalité a servi à rembourser le défunt homme d’affaire Robert Louis-Dreyfus, ancien patron d’Adidas.
Selon des révélations de presse, datant de 2015, Louis-Dreyfus aurait prêté cette somme au début des années 2000 pour alimenter un fonds secret — à la demande de l’idole du foot allemand Franz Beckenbauer — utilisé pour acheter des voix lors du vote pour l’attribution de la Coupe du monde, remporté de justesse par l’Allemagne contre l’Afrique du Sud (12 voix contre 11).
“La DFB va contester ce redressement, sur les conseils de ses avocats et conseillers fiscaux”, a indiqué vendredi la Fédération, qui avait déclaré cette somme comme des frais pour financer un gala, qui n’a jamais eu lieu. En 2016, un cabinet d’avocat engagé par la DFB elle-même avait alimenté les soupçons dans un rapport qui concluait : “Nous n’avons pas trouvé de preuve d’achat de votes, mais nous ne pouvons l’exclure. Nous avons pu constater un possible changement du comportement dans le vote” des délégués de la Fifa ayant attribué en 2000 la Coupe du Monde de football à l’Allemagne.
C’est ce rapport qui a établi que les 6,7 millions d’euros provenaient bien des comptes de Louis-Dreyfus et que ces fonds sont arrivés sur le compte d’une société au Qatar, qui “selon des informations de presse est sous l’influence de Mohamed bin Hammam”, un ex-membre du comité exécutif de la Fifa, banni à vie du football en 2011 pour corruption. Les enquêteurs allemands n’ont toujours pas établi la raison de ce versement.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire