AccueilActualités90 députés ont jusqu'ici signé la déclaration réclamant la reprise des travaux...

90 députés ont jusqu’ici signé la déclaration réclamant la reprise des travaux du parlement

Le député Ayachi Zammel a indiqué que 90 parlementaires ont, jusqu’ici, répondu à l’appel d’adhésion à la déclaration demandant au reste des députés de reprendre les activités parlementaires début octobre.

- Publicité-

La déclaration est encore ouverte aux signatures (…) nous avons contacté des députés et attendons leur position sur la déclaration, a-t-il déclaré, jeudi, à l’agence TAP.

Des députés de tous bords politiques ont signé le texte de la déclaration, a-t-il ajouté, relevant, toutefois, que l’appartenance politique du député n’y sera pas spécifiée tel qu’il a été convenu.

Mercredi, Ayachi Zammal, député du groupe parlementaire al-Watania à l’Assemblée des représentants du peuple, dont les activités sont suspendues depuis le 25 juillet dernier, a déclaré à la TAP que deux députés hors groupes, Safi Saïd et Iyadh Elloumi, et, lui même, ont rendu publique une déclaration appelant l’ensemble des élus à reprendre leurs activités le 1er octobre 2021.

Les trois députés appellent leurs collègues à reprendre leurs activités pour élaborer une feuille de route et une sortie de la crise, « en activation des dispositions de la Constitution et conformément au règlement intérieur du parlement ».

Ils leur demandent, également, de participer à une réunion dont la date sera fixée ultérieurement pour reprendre les activités du parlement.

Considérant que « toutes les mesures d’exception sont nulles et non-avenues », les trois députés appellent le président de la République à revenir sur ses décisions et à se conformer à la Constitution, en se référant, en particulier, aux dispositions de l’article 80 et en privilégiant le dialogue entre les acteurs principaux sur la scène politique et sociale ».

Ils ont, aussi, affirmé la disposition à « s’opposer farouchement, par la voie légale, à ces mesures qui constituent une menace pour la République et pour les acquis démocratiques ».

2 Commentaires

  1. Ces 3 députés sont hors la loi, au lieu de donner l’exemple au peuple tunisien en respectant la loi ils se conduisent comme des bandits, l’armée est prête pour les amener à Gorgani et les juger. La loi est au dessus de tout y compris ces criminels anarchique qui sèment la zizanie entre les tunisiens. Il faut les arrêter une fois pour toute et leur montrer que c’est sérieux, la loi est souveraine et le nettoyage est un impératif pour la construction de la Tunisie.

  2. ces députés ne représentent qu’eux mêmes ils ont perdu la confiance de leurs électeurs s’il y aura une élection législative anticipée demain leurs mandats ne seront pas renouvelés ils ont trahi leurs lecteurs et le peuple tunisien en général ils veulent retourner au parlement uniquement pour profiter de leurs fonctions pour leurs intérêts personnels depuis plus de deux ans et demi ils n’ont rien fait de bon ,il est temps de les arrêter et de les juger pour les crimes commis avant et pendant leurs fonctions de députés le président doit activer la création de la commission nationale qui doit reformer la constitution 2014 des islamistes et leurs alliés de l’époque sans que le peuple n’a pas été consulté par référendum donc illégale ainsi la loi électorale et le système électoral et la loi des partis politiques et leurs financements toutefois pendant cette période transitoire le président aurait du conserver la commission de controle sur la constitutionnalité des lois et décrets que lui et son gouvernement doivent les prendre pendant cette période transitoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,914SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles