14 C
Tunisie
mardi 20 octobre 2020
Accueil La UNE Affaire Yosr Développement : La machine judiciaire se met en branle

Affaire Yosr Développement : La machine judiciaire se met en branle

Le ministère de la Justice a publié, lundi 24 juin, un communiqué sur l’affaire Yosr Développement, où il explique qu’une information judiciaire a été ouverte dès que le ministère public a été informé par la Banque Centrale que Yosr Développement dirigée par le dénommé Adel Dridi se livre à des activités de crédit sans autorisation, en violation des articles 7 et 14 de la loi 65/2001, relative aux établissements de crédit .

- Publicité-

Une commission rogatoire a été délivrée à la sous-direction des enquêtes économiques et financières. Ensuite de quoi, une enquête a été diligentée contre Adel Dridi et tous ceux que l’enquête dévoilera, pour blanchiment d’argent effectué en bande organisée .l’affaire a été enregistrée au bureau du juge d’instruction sous le numéro : 26113/7.

Le 19/4/2013, le juge d’instruction a entendu l’accusé Adel Dridi, et émis un mandat de dépôt à son encontre, et a commis, en outre, un expert judiciaire pour présenter un rapport au sujet des activités de la société en question.

Le 25/4/2013, le juge d’instruction a entendu l’accusé Adel Dridi en présence de ses avocats qui ont demandé sa libération en contrepartie d’une caution financière et de l’engagement de rembourser les clients. Parallèlement, des mesures ont été prises dans le même sens, à savoir :

– Rembourser les victimes, mettre fin à son activité illégale et ne plus accepter de nouveaux déposants

– Choisir une résidence connue et ne pas quitter le Grand-Tunis et Nabeul les lieux du délit.

– Geler les sommes déposées auprès des banques d’une valeur de 3 millions de dinars.

– Interdire à Adel Dridi de quitter le territoire tunisien

– Adresser une note à la propriété foncière, la bourse et la direction du transport terrestre pour geler les avoirs et biens appartenant à Yosr Développement.

Et à la suite des informations concernant la cessation de l’activité de sa société, et sa fuite, le juge d’instruction a confié le dossier à la sous-direction des enquêtes économiques et financières, et des instructions ont été données pour l’arrêter, ce qui fut fait, le samedi 22 juin 2013 .

Sur la base de ce qui a précédé, le suspect a été placé en garde à vue , alors que le juge d’instruction a délivré une commission rogatoire à la sous-direction des enquêtes économiques et financières de Tunis aux fins de son interrogatoire sur les violations des mesures prises à son encontre, des engagements qu’il a souscrits et de la saisie de tous les fonds qu’il est possible d’identifier en sa possession ou auprès de ses collaborateurs, ainsi que la saisie de tous les véhicules qu’il possède ou relevant de la société Yosr Développement et des sociétés Yosr Tourisme &Loisirs, et Yosr Immobilier.

Une fois les investigations achevées, le suspect sera traduit devant la juridiction compétente.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,725FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,327SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles