AccueilAfriqueAfrique de l'Ouest : Une Banque centrale sereine face à l'inflation

Afrique de l’Ouest : Une Banque centrale sereine face à l’inflation

Un message plutôt rassurant ressort du dernier bulletin de la BCEAO (Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest). L’institution a tenu son Comité de politique monétaire (CPM), par visioconférence, sous la présidence du gouverneur Tiémoko Meyliet Koné.

- Publicité-

Cette réunion vise à passer en revue les principales évolutions de la conjoncture économique ainsi que les facteurs de risque pouvant affecter les perspectives d’inflation et de croissance économique dans l’Union.

Et à en tirer les conséquences sur la politique en matière de taux d’intérêt. Sur ce point, nul suspens : le CPM a décidé de maintenir inchangés ses taux directeurs – inchangés depuis le 24 juin 2020 – ainsi que le coefficient de réserves obligatoires applicable aux banques de l’Union.

Certes, le CPM a relevé une accélération de l’inflation, qui ressort à 3,3% au deuxième trimestre 2021 contre 2,2% un trimestre plus tôt. « Cet accroissement est imputable essentiellement au renchérissement des produits alimentaires, du fait de la baisse de la production céréalière dans certains pays et des difficultés d’approvisionnement des marchés induites par les crises sanitaire et sécuritaire, dns d’autres pays. »

Et si l’inflation « sous-jacente » est aussi en hausse (2,7% contre 1,9%), « l’inflation à horizon 24 mois se situerait à 2,2% », soit dans la zone cible de 1% – 3% définie pour la politique monétaire dans l’UMOA. En particulier, grâce aux résultats favorables de la campagne agricole 2021-2022, les prix des produits alimentaires locaux devraient diminuer. Nul besoin, donc, de modifier la politique monétaire, conclut la Banque centrale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,814SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles