AccueilAfriqueAfrique du Sud: L'incendiaire présumé du Parlement accusé de terrorisme

Afrique du Sud: L’incendiaire présumé du Parlement accusé de terrorisme

L’homme soupçonné d’être à l’origine de l’incendie qui a ravagé le Parlement sud-africain début janvier a été accusé mardi de « terrorisme » et devrait subir une évaluation psychiatrique approfondie après un premier diagnostic de schizophrénie.

- Publicité-

Zandile Christmas Mafe, 49 ans, crâne rasé et sobre veste noire, a dévisagé longuement les caméras présentes au tribunal correctionnel du Cap. Sourcil levé, visage fermé, il a lentement tourné sur lui-même pour se montrer sous tous les angles.

Présenté comme sans-abri, il avait été arrêté le matin du 2 janvier, quelques heures après le début de l’incendie, dans l’enceinte du Parlement. Il avait été inculpé trois jours plus tard lors d’une brève comparution.

Le suspect était déjà accusé d’être entré par « effraction » dans l’immense bâtisse du centre de la ville portuaire, d’avoir « mis le feu aux bâtiments du Parlement » et d’avoir volé « ordinateurs portables, vaisselle et documents ».

Il est désormais poursuivi aussi pour terrorisme, a précisé l’accusation mardi, car il « a fait exploser un engin dans le parlement », selon le porte-parole du parquet Eric Ntabazalila, qui n’a pas précisé de quelle nature.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,918SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles