13 C
Tunisie
jeudi 4 mars 2021
Accueil Afrique Algérie : 20 ans de prison requis à l’encontre de Ouyahia et...

Algérie : 20 ans de prison requis à l’encontre de Ouyahia et Sellal !

Le procureur général près la Cour d’Alger a requis mercredi après midi, une peine d’emprisonnement de 20 ans à l’encontre des deux anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, et une amende d’un million de Da pour chacun d’eux dans l’affaire de montage automobile et financement occulte de la campagne présidentielle de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika, rapporte APS.

- Publicité-

La même juridiction a également requis 15 ans de prison ferme à l’encontre des anciens ministres de l’Industrie, Mahdjoub Bedda et Youcef Yousfi, et une amende d’un million Da,  pour chacun des accusés.

Le Procureur général a requis une peine de 10 ans de prison ferme et une amende d’un million Da, pour l’ancien président du Forum des chefs d’entreprises (FCE), Ali Haddad, ainsi que les hommes d’affaires Hassan Arbaoui, Ahmed Mazouz et Mohamed Baïri.

Les mêmes peines ont été requises à l’encontre de l’ancienne wali de Boumerdès, Yamina Zerhouni, mais également à l’encontre de Hadj-Saïd Malek et Aouaroun Mohamed.

S’agissant du fils de l’ancien Premier ministre, Fares Sellal ainsi qu’Amine Tira, Mustapha Abdelkrim, Mohamed Alouane, anciens cadres du ministère de l’industrie, le Procureur général a requis de huit (8) de prison et une amende d’un million Da.

L’ancien ministre des Travaux publics et des transports, Abdelghani Zaalane, poursuivi en sa qualité de directeur de la campagne électorale du candidat Bouteflika et l’ancien directeur général de la Banque nationale d’Algérie (BNA), Aboud Achour ont été acquittés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,421FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,392SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles