AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelBouden à Alger pour la mise en œuvre des accords convenus par...

Bouden à Alger pour la mise en œuvre des accords convenus par Saied et Tebboune fin 2021

La cheffe du gouvernement, Najla Bouden n a discuté à Alger de la crise libyenne et de la migration irrégulière d’un nombre croissant de jeunes des deux pays vers l’Europe à travers la Méditerranée. Elle a également évoqué la situation aux frontières communes et la mise en œuvre des accords signés lors de la visite du Président Abdelmadjid Tebboune en Tunisie, rapporte le quotidien paraissant à Londres, Achark al-Awsat.

Le Premier ministère algérien a publié des photos du Premier ministre Ayman bin Abdel Rahman, recevant son homologue tunisienne à l’aéroport international de la capitale, accompagné du ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra et de la ministre de l’Environnement et des Énergies renouvelables Samia Moualfi, sans fournir de détails sur cette visite d’une journée qui n’avait pas été annoncée auparavant.

Des sources suivant l’évolution des relations entre les deux voisins maghrébins ont indiqué à Asharq Al-Awsat que Bouden est venue en Algérie pour discuter de la mise en œuvre de 27 accords signés fin 2021 entre Tebboune et le président Kais Saied à Tunis.

Les mêmes sources  ont souligné « les dossiers sécuritaires et humanitaires qui préoccupent les deux pays », notamment la contrebande transfrontalière et le trafic de drogue.

La migration de centaines de jeunes tunisiens et algériens, via des embarcations traditionnelles en Méditerranée, vers les côtes italiennes et espagnoles, et la coopération des deux pays pour endiguer ce phénomène, ont constitué l’un des dossiers de la visite de Boudin, selon les mêmes sources.

Les accords signés lors de la visite de Tebboune à Tunis ont porté sur divers secteurs, dont les dossiers de la justice, de l’intérieur et de l’énergie, des moyennes et petites industries, des entreprises émergentes et de l’industrie pharmaceutique, ainsi que d’autres dossiers relatifs à l’environnement, aux affaires religieuses, à l’éducation, à la formation professionnelle, à la pêche, aux médias et à la culture.

Dans une déclaration conjointe, les deux présidents avaient alors souligné « la coordination constante sur la Libye et la nécessité de limiter la présence des mercenaires pour rétablir la stabilité [du pays]. »

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,020SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -